Tahiti Infos

Le terrain de motocross de Vaitarua fait peau neuve


Tahiti, le 2 avril 2024 - Les pilotes profiteront du nouveau tracé du terrain de motocross de Vaitarua pour l’ouverture du championnat, à la fin du mois. D’autres aménagements sont prévus pour satisfaire le public et tenter de limiter les nuisances.
 

Situé à l’entrée ouest de Taravao, le terrain de motocross de Vaitarua est actuellement en chantier. La fédération de motocyclisme de Polynésie française s’est fixé une enveloppe de 1,8 million de francs pour cette transformation, avec le soutien de l’IJSPF à hauteur de 600 000 francs. Deux semaines de travaux de terrassement sont prévues, ainsi que d’autres aménagements.

Satisfaire les pilotes et les spectateurs

“C’est une grosse opération de rénovation, quasiment de conception d’un nouveau circuit. On essaie de faire ça tous les deux ou trois ans pour entretenir l’engouement des pilotes. Ils étaient une quarantaine de licenciés en 2018, contre 255 aujourd’hui ! Les évacuations d’eau vont aussi être améliorées pour limiter les inondations et faire en sorte que le terrain se dégrade moins vite”, explique le président de la fédération, Tumaui Holozet.
 
Les spectateurs ne sont pas en reste, puisque la fédération projette de doter le site de tribunes et d’aplanir une zone surplombant le circuit pour une meilleure visibilité.

Réduire les nuisances

Afin de réduire les nuisances, il est également prévu d’optimiser le réseau d’arrosage de la piste visant à générer moins de poussière. Mais ce n’est pas tout : “On va mettre en place un contrôle au sonomètre des engins avant chaque compétition, en se basant sur le règlement de la fédération française”, annonce le référent local.
 
Pour finaliser ce chantier, l’équipe a jusqu’au dimanche 28 avril, date de l’ouverture du championnat de Polynésie, qui se déroulera en sept étapes jusqu’à fin octobre, selon le calendrier prévisionnel.

Michel Van Bastolaer, en charge du terrassement : “C’est un plaisir de réaliser ces nouveaux tracés”

“C’est un chantier spécifique, car il faut réaliser les sauts, les appels et les réceptions correctement. J’avais eu l’occasion de faire le circuit de Saint-Hilaire, il y a plus de vingt ans. J’habite à la Presqu’île et je suis un ancien crossman, donc c’est un plaisir de réaliser ces nouveaux tracés pour la nouvelle génération. Je me revois sur ma moto à 17 ans, en compétition à Paihoro, à l’époque !"

Toujours pas de site pour les runs

La piste goudronnée de Vaitarua n’est plus exploitée pour les runs en raison des nuisances sonores qui importunent le voisinage immédiat. Même problématique à Faratea, où une manifestation s’était tenue en novembre dernier. Selon Tumaui Holozet, les discussions avec le Pays n’auraient toujours pas permis d’aboutir à une solution. “On a envoyé au ministère de l’Équipement un projet détaillé concernant le site de Motu Uta, mais on reste en attente, sans visibilité pour ce championnat”, déplore le président de la fédération, qui n’exclut pas d’organiser une nouvelle manifestation dans les prochaines semaines.

Rédigé par Anne-Charlotte Lehartel le Mardi 2 Avril 2024 à 17:07 | Lu 1509 fois