Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le requin marteau, et d'autres espèces victimes de surpêche, seront protégés



Des pêcheurs mexicains nettoient un requin marteau à Boca del Asadero.
Des pêcheurs mexicains nettoient un requin marteau à Boca del Asadero.
PARIS, 27 novembre 2010 (AFP) - Une demi-douzaine d'espèces de requins, dont le grand requin marteau, victimes de surpêche pour satisfaire les marchés asiatiques friands de la soupe aux ailerons de requin seront désormais protégés dans l'Atlantique, a annoncé samedi l'organe de régulation des pêches à Paris.

Le grand requin marteau, le requin océanique à pointe blanche et deux autres espèces seront désormais protégés et s'ils sont pris accidentellement dans les filets de pêche ils devront être relâchés en mer, a annoncé la Commission internationale de conservation des thonidés dans l'Atlantique (CICTA).

Jusqu'à présent, seul le requin à gros yeux était interdit de pêche dans l'Atlantique.

La CICTA est l'organe intergouvernemental chargé de la gestion durable des pêches dans l'Atlantique.

Une proposition de l'Union européenne de soumettre le requin-taupe, menacé dans les nord-est de l'Atlantique et en Méditerranée, aux mêmes mesures de protection, n'a pas été retenue par l'assemblée des 48 membres de la CICTA.

"Le Canada s'est défendu pour qu'on ne touche pas à ses pêcheries au requin-taupe", a expliqué Elizabeth Wilson, experte en biologie marine de l'ONG américaine Oceana.

Près de 1,3 million de requins ont été capturés dans l'Atlantique en 2008 par des bateaux pratiquant la pêche industrielle faisant fi des limitations imposées notamment sur la taille des requins, selon une récente étude.

Selon des documents de l'Union internationale pour la conservation de la Nature (UICN), les populations de requins à pointe blanche ont chuté de 70% dans l'Atlantique nord et celles de requins-marteau de plus de 99%.

La CICTA a, par ailleurs adopté l'obligation pour les pêcheurs professionnels de retirer les filets et hameçons des tortues de mer qui ont été capturés accidentellement avant de les relâcher en mer.

La CICTA a annoncé ces décisions sur les requins au dernier jour de sa réunion annuelle à huis clos à Paris où l'on attend surtout la fixation des quotas pour la pêche en Méditerranée du thon rouge en 2011, espèce menacée selon les écologistes qui, eux, réclament un moratoire sur cette pêche.

mh-gg/jh

Le requin marteau, et d'autres espèces victimes de surpêche, seront protégés

Rédigé par AFP le Samedi 27 Novembre 2010 à 05:02 | Lu 882 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus