Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le réchauffement des océans responsable de la fonte des glaces antarctiques



Le réchauffement des océans responsable de la fonte des glaces antarctiques
WASHINGTON, 13 juin 2013 (AFP) - Le réchauffement des océans fait fondre les plateformes glaciaires entourant l'Antarctique en profondeur et est responsable de la plupart des pertes de masse de glace, traditionnellement attribuées à la formation d'icebergs, selon une recherche jeudi de la Nasa.

Ces scientifiques ont étudié les taux de fonte de la base de ces masses glaciaires, prolongements des glaciers flottant sur l'océan qui couvrent une superficie de 1,5 million de kilomètres carrés.

Il s'agit de la première étude étendue de toutes les plateformes de glace autour de l'Antarctique, qui révèle que la fonte de leur base a compté pour 55% de la perte totale de leur masse de 2003 à 2008, un volume beaucoup plus important qu'estimé précédemment.

L'Antarctique contient 60% environ des réserves d'eau douce de la planète et ces plateformes, sorte de barrières de glace, ralentissent le glissement des glaciers vers l'océan.

Déterminer comment elles fondent aidera les glaciologues et autres scientifiques à améliorer leurs prédictions sur la réponse de la masse glaciaire antarctique au réchauffement de l'océan et sur sa contribution à la montée du niveau des eaux océaniques.

Selon ces chercheurs, cette étude affinera les modèles sur la circulation océanique en fournissant une meilleure estimation du volume d'eau douce provenant de la fonte de ces plateformes de glace se déversant dans la zone côtière de l'Antarctique.

Pour cette recherche, publiée dans la revue Science datée du 14 juin, les scientifiques ont reconstitué l'accumulation de glace, les mesures de l'épaisseur avec des satellites et des avions, ainsi que les changements dans l'élévation de ces plateformes et leur vitesse de déplacement.

Ils ont pu ainsi déterminer à quelle vitesse elles fondaient et les comparer à la formation d'icebergs.

"Le point de vue traditionnel sur la perte de masse glaciaire de l'Antarctique est qu'elle provient presque entièrement du vêlage d'iceberg", relève Eric Rignot, du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena (Californie, ouest), principal auteur de ces travaux.

"Notre étude montre que la fonte de la base des plateformes de glace entourant l'Antarctique y contribue de manière beaucoup plus importante", estime-t-il.

Rédigé par () le Jeudi 13 Juin 2013 à 13:36 | Lu 127 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies