Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le pédophile condamné 9 ans après



Tahiti, le 6 juillet 2021 – La Justice a enfin tranché sur une affaire d’agression sexuelle intrafamiliale, commise sur un atoll des Tuamotu en 2012. L’oncle de la victime, âgée de 7 ans au moment des faits, a été condamné à 4 ans de prison ferme. La famille avait cherché à passer l’affaire sous silence, alors même que l’intéressé avait agressé la cousine de la victime un an avant les faits.
 
Un dossier qui remonte à 2012, mais qui finit par être jugé en 2021, en raison de “plusieurs rebondissements procéduraux”, rappelle la présidente à l’audience de ce mardi matin. C’est seulement trois ans après les faits, en 2015, qu’une femme se présente à la brigade des Tuamotu. Elle dénonce aux gendarmes des faits d’agression sexuelle commis sur sa fille, âgée de 7 ans à l’époque, lors de vacances dans la famille.

L’enfant avait dénoncé à sa mère trois passages à l’acte pendant la nuit, d’attouchement ou de pénétration commis par son oncle. Comme dans de nombreuses affaires intrafamiliales, l’omerta est reine. La magistrate rappelle que même si la famille présente sur l’archipel était au courant, la grand-mère avait demandé à sa petite-fille de garder le silence. Une première audience se tient en novembre 2019, au cours de laquelle le mis en cause fait des déclarations spontanées sur les actes qu’il a commis, qui relèvent du viol. Le dossier est renvoyé devant le juge d’instruction. Les parents accepteront une correctionnalisation : “Les parents voulaient que tout cela s’arrête. Le dossier prenait toute leur énergie, qu’ils perdaient à oublier tout cela”, explique l’avocate des parties civiles.

Une famille déchirée

Un drame qui a affecté le couple, les parents étant aujourd’hui séparés : “On s’est véritablement moqué de nous. Je confiais ma fille à cet oncle, sans savoir que je livrais mon enfant à son bourreau. Elle en souffre encore aujourd’hui, et nous en souffrons aussi car cette histoire a déchiré la famille tout entière. J’aimerais qu’elle puisse enfin s’épanouir, avoir une vie normale d’adolescente”, témoigne le père de famille à la barre. Le mis en cause avait déjà été inquiété pour une agression sexuelle sur la cousine de la victime, un an avant les faits. Les parents expriment leur inquiétude concernant leur fils, qu’ils lui ont aussi confié : “Il ne s’est pas exprimé, et on ne sait toujours pas s’il figure lui aussi sur la liste.”

Pour le procureur, qui s’appuie sur l’expertise psychiatrique réalisée sur le suspect, “l’intéressé est un pédophile”. Il y a deux problématiques selon lui : l’inaffectivité et le manque de compassion envers la victime, et l’appropriation comme désir sexuel : “Il la considère comme un objet.”

Le tribunal condamnera le prévenu au-delà des réquisitions. L’oncle a écopé d'une peine de 4 ans d’emprisonnement ferme, accompagné d’une inscription au FIJAIS et d’un suivi socio-judiciaire cinq ans après sa sortie.

 

Rédigé par Valentin Guelet le Mardi 6 Juillet 2021 à 20:12 | Lu 2387 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 26 Septembre 2021 - 18:33 Un incendie détruit quatre maisons à Arue

Dimanche 26 Septembre 2021 - 17:02 ​Urgence électrique à Mangareva

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers