Tahiti Infos

Le parti Te 'Avei'a d'Antonio PEREZ exprime son soutien à Nicolas Sarkozy


Le parti Te 'Avei'a d'Antonio PEREZ exprime son soutien à Nicolas Sarkozy
Antonio Perez, leader du parti Te'Avei'a, a tenu une conférence de presse le 10 mars 2012 pour expliquer la démarche du pacte progressiste qu'il propose en soutien à Nicolas Sarkozy:

Discours prononcé à l'occasion de la conférence de presse:

"Pacte Progressiste
Soutien à N. Sarkozy
Candidature législatives

Pacte Progressiste

Tous les voyants économiques et sociaux de notre pays sont en rouge pour ne pas dire en berne.
Le chômage atteint des records, le niveau de l’inflation poursuit sa courbe ascendante , le volume des investissements est à un niveau le plus bas depuis plusieurs années.
Les secteurs porteurs de notre économie , le tourisme, les exportations sont en souffrance.

Quelles en sont les causes ? L’instabilité politique chronique depuis 2004 ? Oui. La crise économique mondiale ? Oui . L’incapacité de nos dirigeants successifs à trouver des solutions et à mettre en œuvre un programme de développement ambitieux ? Oui

Mais les vraies causes sont plus profondes, et résident :

-1° dans le mode de gouvernance de la Polynésie de ces 20 dernières années.
Une gouvernance ancrée dans un système clientéliste, approvisionné par des transferts de l’Etat que nous qualifions de « loyer nucléaire » .
20 ans de dépense d’un argent public qui a « sur-servi » un système, et délaissé , écarté, balayé le seul objectif qui aurait dû prévaloir dans l’esprit d’un dirigeant politique responsable, digne , visionnaire, c’est à dire construire un modèle économique qui donnerait à la PF la capacité de relever et de surmonter les défis auxquels nous sommes confrontés 20 ans plus tard, c’est à dire aujourd’hui.

-2° Système soutenu par l’Etat au nom de l’intérêt National afin de préserver les accès aux sites nucléaires , qui a installé la PF sous sa haute et complète dépendance financière.

-3° Système alimenté par 20 ans de combat idéologique Autonomiste / Indépendantiste

Ce clivage idéologique qui a fonctionné pendant 20 ans au cours desquelles les 2 mouvements se sont nourris l’un l’autre, l’Etat en en tirant également ses bénéfices.

Mais aujourd’hui, nous voilà arrivés au bout d’une époque, où une page de notre histoire est sur le point d’être tournée.

-1° aujourd’hui, être autonomiste ou indépendantiste n’a plus grand sens. Les politiciens , les premiers, y ont eux mêmes contribué, de par toutes les combinaisons mises en œuvre ces dernières années. Les alliances - mésalliances, ententes - mésententes, toutes inconcevables les unes des autres, ont en été les démonstrations grandeur nature, depuis 2004.

-2°aujourd’hui, les demandes de nos concitoyens sont avant tout concrètes , terre à terre, et rétablissent les fondamentaux d’un dirigeant politique, à savoir, fournir du travail, faciliter l’ accès à la propriété et assurer un avenir serein aux générations futures.

Oui, aujourd’hui, dans l ‘esprit de la majorité de nos concitoyens,
Le clivage idéologique autonomiste – indépendantiste est un combat d’arrière garde.
Ce clivage et ce système qui ont divisé les polynésiens , doivent faire place à une nouvelle ère. Une ère d'unité, d'équilibre et de partage.

Unité et équilibre en ce qu'elle réunit l 'essence des 2 idéologies , pour générer un « mouvement progressiste »

La feuille de route est simple et claire : s'appuyer sur le statut d'autonomie pour progresser à terme, vers un niveau des ressources propres équivalent à celui des transferts de l' Etat .

L’équilibre atteint, la dépendance financière de la Polynésie envers l’Etat français s'effacera.
Il appartiendra alors aux polynésiens au travers d’un référendum, de s’exprimer sur le sens de leur relation avec la France.

C'est le cadre du « Pacte Progressiste » que nous proposons aux polynésiens.

Un pacte progressiste ,adossé à un projet de société , pilier d’une nécessaire mutation du modèle économique et social polynésien , dont les 2 moteurs sont le tourisme et les exportations, avec un Cap qui mènera la PF sur la voie du redressement puis du succès.

Ce programme ambitieux s’appuie notamment sur l’instauration de zones franches, outil essentiel, pour impulser un nouveau souffle et une nouvelle dynamique à l’économie polynésienne.
Chaque zone franche sera le cœur de pôles de développement répartis sur toute la Polynésie.
Notre objectif est d’offrir à notre population une voie de sortie de crise , grâce à une politique qui va attirer des investisseurs et ainsi créer des emplois.
"

Rédigé par () le Dimanche 11 Mars 2012 à 20:40 | Lu 831 fois