Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le nouvel iPad fait une sortie un peu plus discrète qu'à l'accoutumée



Le nouvel iPad fait une sortie un peu plus discrète qu'à l'accoutumée
SAN FRANCISCO, 16 mars 2012 (AFP) - Les fans d'Apple sur quatre continents ont mis la main vendredi sur la dernière version de la tablette iPad mais malgré le rituel soigneusement orchestré qui a accompagné sa sortie l'effervescence est restée modérée faute d'innovation spectaculaire.

Cette troisième mouture en trois ans du produit de la marque à la pomme le plus vendu après son iPhone était distribuée pour la première fois dans dix pays: Australie, Japon, Singapour, France, Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis, Canada et Hong Kong.

En Australie, première servie en raison du décalage horaire, les fans se sont massés devant le grand magasin Apple de Sydney quelques heures seulement avant la vente, alors que l'an dernier certains avaient campé quatre jours avant la sortie du modèle précédent.

Ailleurs, quelques "accros" ont gardé leur habitude de patienter plus d'une journée pour obtenir leur produit fétiche, comme Ryo Watanabe, étudiant à Tokyo. "Je l'ai! Ca fait 36 heures que j'étais là", s'est-il exclamé en sortant d'un magasin.

Mais après avoir servi quelques centaines d'impatients, l'Apple Store du quartier chic de Ginza a vite été déserté.

Dans le quartier de Covent Garden à Londres, où est implanté le plus grand Apple store d'Europe, des nuées de vendeurs en tee-shirts bleus ont fait une "ola" aux quelques centaines de fans patientant dans le froid.

Premier dans la file, Dipak Varsani, 21 ans, avait attendu près de 24 heures, armé de bonnet, gants et chaise pliante: "C'est la troisième fois que je fais ça, mais ce coup-ci, j'avais pris de quoi manger", a expliqué ce "fan d'Apple".

"L'an dernier, pour le nouvel iPhone, la queue était beaucoup plus longue, c'était fou, vraiment fou", a raconté Luciana Rolesu, 42 ans, une Italienne vivant à Londres.

A Paris, une cinquantaine de personnes faisaient la queue vers 10H00 devant l'Apple store près de l'Opéra, sous l'oeil d'une trentaine de vigiles --dont beaucoup d'étrangers, venus notamment des pays de l'Est où la tablette n'est pas encore distribuée.

Devant le cube de verre qui sert d'entrée au magasin new-yorkais d'Apple sur la Cinquième avenue, Eric Ladd, 38 ans, a été le premier à sortir avec le nouvel iPad. "J'ai pris l'avion du Brésil, maintenant je vais à l'hôtel, je suis vraiment impatient de le voir", dit-il, après avoir passé 30 heures à faire la queue. "Au Brésil il faudra attendre trois ou quatre mois, donc je vais être parmi les premiers" à l'avoir.

Christopher DiBella, 30 ans, était neuvième dans la queue après être arrivé avec 24 heures d'avance. "J'ai fait la même chose pour les deux derniers iPad, c'est une tradition pour moi", dit-il, expliquant vouloir parer à la rupture de stock prévisible.

Trois heures plus tard, à San Francisco, 300 personnes attendaient l'ouverture, dont Esther Kwok, Bonnie Leo et Mon Wong, trois jeunes Hongkongaises qui avaient décidé de passer la nuit sous le crachin quelques heures à peine après l'avion. "C'est une bonne expérience", dit Mme Kwok, "on s'amuse entre amies, à parler et jouer sur l'iPad" ancienne génération.

Dans une semaine, 22 pays européens supplémentaires, ainsi que la Nouvelle-Zélande, le Mexique et Macao, devraient avoir accès au nouvel iPad, plus puissant et doté d'une image de meilleure qualité que le précédent.

Il est compatible avec les réseaux cellulaires 4G, bien qu'en pratique, cette connexion ne soit pour l'instant accessible qu'en Amérique du Nord.

A 499 dollars, le prix d'entrée de gamme n'a pas changé, mais les modèles reliés aux réseaux cellulaires 4G sont vendus de 629 à 829 dollars.

"Dès qu'Apple lance un nouveau produit, on s'attend à une innovation majeure. Là, il y a un tas de fonctionnalités (...) qui sont bien meilleures mais améliorent le produit à la marge", souligne Thomas Husson, analyste au cabinet Forrester.


Les Australiens font la queue pour le nouvel iPad

SYDNEY, 16 mars 2012 (AFP) - Des centaines d'Australiens ont fait vendredi le siège du plus grand magasin Apple de Sydney pour être les premiers à mettre la main sur le nouvel iPad.

Cette troisième version en trois ans de la tablette du géant californien de l'informatique était distribuée pour la première fois vendredi dans dix pays: l'Australie, le Japon, Singapour, la France, l'Allemagne, la Suisse, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada et Hong Kong.

En raison du fuseau horaire dans lequel se trouve Sydney, c'est là que les magasins se sont ouverts en premier. Des centaines de fans étaient massés devant le grand magasin Apple lorsque ses portes ont été ouvertes à 08h00 (21h00 GMT jeudi).

Des scènes similaires étaient attendues plus tard dans les neuf autres pays.

Dans une semaine, 30 autres pays devraient avoir accès au nouvel appareil, un peu plus lourd que son prédécesseur, mais aussi plus puissant et doté d'une meilleure qualité d'image grâce notamment à l'écran Retina, inauguré avec l'iPhone 4S sorti à l'automne.

Dopée par les attentes suscitées par la sortie de la nouvelle version de la tablette numérique, l'action d'Apple a atteint pour la première fois 600 dollars jeudi à la Bourse de New York.

Le titre a atteint 600,01 dollars juste après l'ouverture de Wall Street, avant de clôturer à 585,56 dollars.

L'action d'Apple a gagné plus de 50% au cours des trois derniers mois.

L'énorme engouement pour le nouvel iPad est déjà patent d'après les précommandes en ligne, ouvertes dès la présentation de l'appareil le 7 mars: les internautes qui voudraient commander leur tablette sur internet pour éviter les files d'attentes sont prévenus qu'il faudra attendre "deux ou trois semaines" avant qu'elle soit expédiée.

En tout état de cause, Apple est condamné au succès, dans la mesure où les tablettes sont son deuxième appareil le plus vendu après l'iPhone.

Pour l'instant, la plupart des tablettes concurrentes, comme la Galaxy de Samsung ou le Kindle Fire d'Amazon, utilisent le système d'exploitation Android de Google.

Malgré des caractéristiques techniques généralement impressionnantes, elles souffrent de ne pas être insérées dans un environnement d'applications et de boutiques en ligne pouvant rivaliser avec l'offre d'Apple.

mp/jw/plh/mc

Rédigé par AFP le Jeudi 15 Mars 2012 à 15:46 | Lu 808 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies