Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le nouveau haut-commissaire fait un point au tribunal



Le haut-commissaire René Bidal aux côtés de Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance de Papeete.
Le haut-commissaire René Bidal aux côtés de Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance de Papeete.
PAPEETE, le 2 juin 2016. Le haut-commissaire René Bidal s’est rendu jeudi matin au Palais de justice de Papeete pour s’entretenir avec Cécile Leingre, présidente du tribunal de première instance de Papeete et avec José Thorel, procureur de la République.

Cécile Leingre a présenté son tribunal en insistant sur les problématiques spécifiques qu’il rencontre avec le contentieux lié aux affaires foncières. "La récente création d’un tribunal foncier est une première réponse, il est toutefois nécessaire de simplifier et d’adapter un certain nombre de textes de procédure civile pour, notamment, mieux prendre en compte les spécificités du contentieux foncier", indique un communiqué du haut-commissariat.
De son côté, le procureur de la République a exposé au haut-commissaire les grandes lignes de sa politique pénale en insistant sur l’augmentation significative des violences intrafamiliales et des faits de petite délinquance liés à l’alcool et à la consommation de paka. Pour faire face à cette situation, l’Etat et le Pays ont créé en janvier un comité de prévention de la délinquance. Les membres du comité se sont fixés une feuille de route avec 47 mesures et actions à engager et un calendrier, pour prévenir les actes de délinquance en facilitant le signalement des situations à risques, en protégeant les personnes en danger et en offrant un meilleur accompagnement aux victimes. Le président du Pays et le haut-commissaire présideront un nouveau comité de prévention au cours du second semestre.




le Jeudi 2 Juin 2016 à 12:26 | Lu 708 fois







1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 03/06/2016 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est marrant ces haut-comisères avec leur mèche : Lionel à gauche, Bidal à droite hohohohohoh
NOTE : hier René Bidal marchant à la gauche de José Thorel ont passé devant moi qui étais assis sur un banc dans le couloir, entre les deux salles : celle où mon affaire était inscrite (et où le sbire de service (le vigile en chef-de-lui-même, Claude, à grand renfort de ronds de jambe, voulait le faire rentrer - mais René Bidal est resté dans le couloir, ne saluant que de la tête les Dominique Pannetier et alii -) et la salle où se tenaient les assises (et où ils sont rentrés). Adressant ces quelques mots à José Thorel quand ils sont passé devant moi : "Tu ne veux pas me présenter" (à René Bidal), les deux ont passé devant moi dans toute leur suffisance, c'est à dire en ignorant tout ce qui n'était pas leur petite personne, René BIdal et José Thorel hahahaha rollstahiti@gmail.com

2.Posté par Pavlova le 04/06/2016 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Offe moa neoneo, A la place de Thorel et Bidal, j'aurais appele la DSP pour te faire embarquer et enfermer pour de bon au CHT du Taaone, sans permission jusqu'a l'independance de la Polynesie, c'est a dire a vie.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 22 Septembre 2018 - 07:48 Les syndicalistes ne lâcheront rien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués