Tahiti Infos

Le monde de l’éducation s’accorde pour le 18 mai


Si "aucun grand point de désaccord n'a été relevé" selon Tepuanui Snow, il rejoint cependant Diana Yen Kow pour dire que la reprise des maternelles n'était "pas souhaitable".
Si "aucun grand point de désaccord n'a été relevé" selon Tepuanui Snow, il rejoint cependant Diana Yen Kow pour dire que la reprise des maternelles n'était "pas souhaitable".
Tahiti, le 5 mai 2020 - En vue de la reprise progressive de l'école prévue à compter du 18 mai prochain, les syndicats des enseignants et les représentants des parents d'élèves ont rencontré la ministre de l'Education ainsi que des cadres de la DGEE pour qu'un protocole sanitaire ainsi qu'un guide de la reprise leur soient présentés. Deux documents qui semblent avoir l'assentiment des deux groupes.
 
Le 27 avril dernier, le président du Pays, Edouard Fritch et le haut-commissaire, Dominique Sorain avaient annoncé, avec l'allègement du confinement, l'accueil "progressif"  et "volontaire" des élèves dans les établissements scolaires à compter du 18 mai prochain. Dans la foulée, les syndicats d'enseignants et les représentants des parents d'élèves avaient demandé à ce qu'un protocole sanitaire soit mis en place pour préparer cette rentrée. La secrétaire générale de l'Unsa, Diana Yen Kow, avait par ailleurs relevé que “le 18 mai correspond à la semaine de vacances pour les enfants du 1er degré”. La semaine suivante, le 1er mai, la présidence avait annoncé que la ministre de l'Education, Christelle Lehartel, allait présenter au prochain conseil des ministres, qui se tiendra demain, “une modification (…) de la date des vacances scolaires de mai du 1er degré”. Ces vacances devraient débuter le samedi 9 mai au lieu du samedi 16 mai et se terminer le dimanche 17 mai au lieu du dimanche 24 mai.

Depuis ce début de semaine, certains établissements s'organisent et communiquent même auprès des parents sur l'accueil d'élèves de maternelle. Un accueil qui n'était jusqu'alors pas au programme pour le 18 mai. Contacté hier à ce sujet, le ministère de l'Education a expliqué qu'il n'avait “pas encore réparti les consignes”, mais que des discussions avaient été entreprises depuis lundi avec les organisations syndicales et les parents d'élèves pour préparer cette reprise.

Protocole sanitaire et projet de reprise

Durant la réunion entre les syndicats d'enseignants, la Direction générale de l'éducation et des enseignements (DGEE) et la ministre de l'Education qui a eu lieu lundi à 14 heures et de celle avec les représentants des parents d'élèves à 16 heures, un protocole sanitaire et un guide pour la reprise ont été présentés.

Du côté des syndicats d'enseignants, la secrétaire générale de l'Unsa, Diana Yen Kow a indiqué que le protocole sanitaire serait “assez similaire à celui de la métropole” et le mode d'emploi pour la reprise serait “précis et plein de bon sens, malgré plusieurs oublis qui seront sûrement ajustés d'ici à la rentrée”. Du côté des représentants des parents d'élèves, le protocole sanitaire “apporte le cadre sanitaire et organisationnel que nous demandions”, a relevé le président de la Fapeep, Tepuanui Snow. Si “aucun grand point de désaccord n'a été relevé” selon Tepuanui Snow, il rejoint cependant Diana Yen Kow pour dire que la reprise des maternelles n'était “pas souhaitable”.

Les syndicats d'enseignants et les représentants des parents d'élèves ont jusqu'à la semaine prochaine pour faire part à la DGEE de leurs observations concernant le protocole sanitaire et le guide pour la reprise. Une concertation nécessaire en vue d'une conférence de presse qui devrait se tenir mardi prochain à 14 heures “pour expliquer l'organisation, la reprise des différents niveaux et l'organisation des classes”, conclut-on du côté du ministère de l'Education.

le Mardi 5 Mai 2020 à 19:07 | Lu 6115 fois