Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le médecin de Maradona, visé par une enquête, évoque un patient "ingérable"



Buenos Aires, Argentine | AFP | dimanche 29/11/2020 - Le chirurgien de Diego Maradona, visé par une enquête pour homicide involontaire après le décès de l'idole du football, d'une attaque cardiaque, s'est défendu dimanche en évoquant avec beaucoup d'émotion, ses efforts pour aider "un patient ingérable".

La police a perquisitionné dimanche le cabinet et le domicile du Dr Leopoldo Luque à la recherche d'éléments sur une éventuelle négligence professionnelle, selon le parquet de San Isidro, près de Buenos Aires.

L'enquête a été déclenchée par les déclarations de Dalma, Gianinna et Jana, trois filles de Maradona, sur la manière dont le problème cardiaque de l'ancien footballeur a été géré dans sa résidence de Tigre, au nord de la capitale argentine.

"Vous voulez savoir de quoi je suis responsable ? De l'avoir aimé, de m'être occupé de lui, d'avoir prolongé sa vie, de l'avoir améliorée jusqu'à la fin", a déclaré le Dr Luque en conférence de presse télévisée, entre deux sanglots.

Le Dr Luque, âgé de 39 ans, se considérait comme "un ami" de Maradona et le voyait "comme un père, pas comme un patient". Il ne sait pas pourquoi il n'y avait pas de défibrillateur en cas d'attaque cardiaque dans sa résidence de Tigre, et il a bien indiqué qu'il n'était pas son médecin traitant.

"Je suis neuro-chirurgien", a souligné le Dr Luque, qui avait opéré Maradona d'un hématome au cerveau le 3 novembre. "Je suis la personne qui s'occupait de lui (depuis l'opération). Je suis fier de tout ce que j'ai fait. Je n'ai rien à cacher. Je suis à la disposition de la justice", a ajouté le Dr Luque.

Maradona est décédé le 25 novembre d'une crise cardiaque, dans son lit. Il était "ingérable", selon le Dr Luque. "Il aurait dû aller dans un centre de rééducation (après son opération). Il n'a pas voulu, et il ne voulait pas non plus d'un accompagnant thérapeutique". 

Pas de défibrillateur, pas d'ambulance

Selon le Dr Luque, Diego "était très triste, il voulait rester tout seul, et ce n'est pas parce qu'il n'aimait pas ses filles sa famille, ou son entourage (...) Il était courageux".

"La clinique avait recommandé qu'il aille ailleurs pour être hospitalisé, mais la famille en a décidé autrement. Ses filles ont signé son autorisation de sortie de l'hôpital", a déclaré un membre de la famille de Maradona, sous couvert d'anonymat.

Au lendemain de sa mort, l'avocat Matias Morla, ami de Maradona, avait dénoncé jeudi le fait "que l'ambulance a mis plus d'une demi-heure pour arriver à la maison où se trouvait le 10" et prévenu qu'il irait "jusqu'au bout".

"Une psychiatre avait demandé qu'il y ait toujours une ambulance devant chez lui", a aussi révélé le Dr Luque. "Je ne sais pas qui est responsable du fait qu'il n'y avait pas d'ambulance (ce jour-là)", a-t-il ajouté.

Le champion du monde de 1986 est décédé mercredi à 60 ans des suites "d'un œdème pulmonaire aigu secondaire et d'une insuffisance cardiaque chronique exacerbée". 

Aucune plainte n'a encore été déposée. "L'enquête a été ouverte parce qu'il s'agit d'une personne décédée chez elle et que personne n'a signé son certificat de décès. Cela ne signifie pas qu'il y a des soupçons d'irrégularités", a-t-on indiqué de source judiciaire, sous couvert d'anonymat.

Le parquet de San Isidro attend les résultats des tests toxicologiques. Il a réclamé le dossier médical ainsi que les enregistrements des caméras du quartier où Diego Maradona a vécu ses derniers jours.

Le champion du monde 1986 était apparu très affaibli le 30 octobre, date de sa dernière apparition, le jour de son 60e anniversaire, pour diriger l'entraînement de ses joueurs du club de Gimnasia y Esgrima La Plata. "Ce jour-là, je ne l'avais pas trouvé bien", a aussi confié le Dr Luque.

le Lundi 30 Novembre 2020 à 04:11 | Lu 145 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Janvier 2021 - 04:09 Vendée Globe: Dalin toujours devant, Burton recolle

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus