Tahiti Infos

Le "limogeage" du médecin du bureau de veille sanitaire fait irruption à l'assemblée


A gauche Henri-Pierre Mallet dont le contrat n'a pas été renouvelé à la direction du Bureau de veille sanitaire et à droite, François Laudon qui assurera l'intérim en attendant un nouveau recrutement.
A gauche Henri-Pierre Mallet dont le contrat n'a pas été renouvelé à la direction du Bureau de veille sanitaire et à droite, François Laudon qui assurera l'intérim en attendant un nouveau recrutement.
PAPEETE, le 12 mai 2016. Depuis quelques semaines, les rumeurs de plusieurs départs au sein du Bureau de veille sanitaire de la direction de la santé circulaient. Ce jeudi après-midi, à la tribune gouvernementale de l'assemblée de la Polynésie, Patrick Howell les a confirmés.

A l'occasion de la discussion d'une délibération pour la prolongation de la convention de coopération qui lie la Polynésie française et l’Institut de veille sanitaire national, c'est une élue du groupe UPLD qui a mis les pieds dans le plat. Dans son intervention en séance, Eliane Tevahitua s'inquiétait du "limogeage" annoncé du responsable du bureau de veille sanitaire, Henri-Pierre Mallet et des conséquences que cette absence allait provoquer alors même que ce bureau a permis un suivi efficace des différentes épidémies qui ont traversé notre territoire au cours des trois dernières années : dengue, zika et chikungunya. Dans les rangs de la majorité, Armelle Merceron du RMA a souligné également le travail d'information essentiel effectué par le bureau de veille sanitaire pour le suivi des épidémies.

A la tribune gouvernementale, le ministre de la santé, Patrick Howell a répondu avec son flegme habituel. "J'ai comme l'impression que vous vous posez beaucoup de questions sur l'avenir de notre bureau de veille sanitaire. Il convient de savoir qu'il y a huit agents dans ce service : un de ces agents est un médecin qui a une formation en épidémiologie. Il a pu bénéficier de trois contrats, soit six ans. Il faut mettre du sang neuf au niveau de notre bureau pour aller beaucoup plus loin. Le savoir faire dans la veille sanitaire évolue très rapidement. Nous avions signifié à notre responsable que nous n'avions pas l'intention de renouveler son contrat. C'est une fin de contrat" a déclaré Patrick Howell.

En attendant un prochain recrutement, un avis de candidature a été lancé, la direction du bureau de veille sanitaire sera assuré par François Laudon, ancien directeur de la santé qui a quitté ses fonctions en octobre 2015, six mois après avoir déposé sa démission de ce poste. "Nous avons un éminent médecin épidémiologiste polynésien qui va asurer le relais en attendant l'arrivée de celui qui va être recruté. Cet épidémiologiste avait mis en place l'observatoire de la santé dans les années 1990" a précisé Patrick Howell, rappelant que François Laudon est diplômé de l'école de santé publique de Rennes. "François Laudon réapparaît. Il a fait ses preuve sen matière d'épidémiologie" concluait le ministre.

Patrick Howell a indiqué également le départ du bureau de veille sanitaire d'une ingénieur épidémiologiste, à sa demande, n'ayant pas souhaité renouveler son premier contrat de deux ans. "Notre bureau de veille sanitaire ne va pas disparaître ! Pour les interrogations sur l'avenir soyez confiant, l'avenir de notre bureau est assuré".


Rédigé par Mireille Loubet le Jeudi 12 Mai 2016 à 15:59 | Lu 6360 fois