Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange se livre à la justice



Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange se livre à la justice
LONDRES, 7 décembre 2010 (AFP) - Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange s'est livré mardi matin à la police britannique, et a été aussitôt arrêté en vertu d'un mandat européen émis par la Suède qui réclame son extradition dans une affaire de viol.

Il s'agit du premier acte dans une bataille judiciaire qui s'annnonce longue et complexe, selon ses avocats. Des avocats d'autant plus déterminés à combattre l'envoi de leur client à Stockholm qu'ils redoutent un engrenage susceptible de le mener en fin de compte devant les tribunaux américains, pour divulgation de secrets militaires et diplomatiques par le site WikiLeaks.

"Il a été arrêté en vertu d'un mandat européen à 09H30 GMT (...) et doit comparaître aujourd'hui devant la cour de justice de Westminster", a précisé Scotland Yard dans un communiqué.

Un grand nombre de journalistes et de photographes a immédiatement entrepris de faire le siège du tribunal, situé en plein coeur de Londres, à proximité de la chambre des Communes.

Julian Assange doit répondre de plusieurs chefs d'inculpation dont celui d'agression sexuelle et viol, pour des faits survenus en août en Suède.

Mark Stephens, l'un de ses avocats londoniens, a précisé que l'Australien de 39 ans, devenu l'ennemi public numéro un depuis qu'a éclaté le "cablegate" (diffusion de câbles diplomatiques à l'origine d'un séisme politique ayant Washington pour épicentre), s'était rendu "de son plein gré", afin de clamer son innocence.

L'ancien pirate informatique, qui s'est proclamé justicier de l'internet face aux abus des grandes puissances, mène depuis des mois une existence de fugitif, changeant constamment de domicile et de puces téléphoniques afin d'éviter d'être localisé. Il se trouvait depuis des semaines dans le sud de l'Angleterre, pendant que l'étau se resserrait, selon les médias locaux.

Le mandat suédois obéit à une "procédure accélérée" européenne. L'affaire cependant pourrait durer "de plusieurs jours à plusieurs mois" en fonction du nombre des recours, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Agence officielle chargée de la lutte contre la criminalité (Serious Organised Crime Agency, ou SOCA).

"Je pense qu'il bénéficiera de conditions équitables en Grande-Bretagne (...), mais s'il est expédié aux Etats-Unis, ce qui constitue une réelle menace, la perspective d'un procès juste serait à mon sens quasi impossible" à envisager, a déclaré dans une interview à la télévision australienne ABC Jennifer Robinson, une autre avocate de M. Assange.

Mise en cause, la justice suédoise a démenti avoir cédé à des pressions américaines en vue de mettre la main sur le fondateur de WikiLeaks.

Qui plus est, les Etats-Unis n'ont à ce jour pas trouvé la solution légale pour traduire en justice celui qu'ils considèrent au mieux comme "un irresponsable".

En attendant, le site WikiLeaks se débat au milieu d'une offensive tous azimuts allant des cyber-attaques en passant par des interdictions de domaines et interdits bancaires.

Sans pour autant être réduit au silence. Julian Assange a assuré avoir pris toutes dispositions pour garantir la poursuite des fuites, quel que soit le sort qui lui sera réservé.

"Tout est prévu, tout ça va continuer comme jamais. C'est tout ce que je peux vous dire", a confirmé mardi à l'AFP James Ball, collaborateur de WikiLeaks.

Les derniers télégrammes en date cités par le quotidien espagnol El Pais assurent que le président nicaraguayen "Daniel Ortega et les sandinistes reçoivent régulièrement de l'argent des trafiquants internationaux de drogue pour financer les campagnes électorales du FSLN (Front sandiniste de libération nationale, au pouvoir)".

A Londres, un groupe baptisé "Justice pour Assange" a appelé sur twitter à manifester devant le tribunal de Westminster.


Julian Assange: les grandes dates de WikiLeaks

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange se livre à la justice
PARIS, 7 décembre 2010 (AFP) - Voici les dates clés de l'affaire WikiLeaks alors que Julian Assange, le fondateur du site spécialisé dans la révélation de documents secrets, a été arrêté mardi à Londres:

- Décembre 2006: Julian Assange, un Australien de 35 ans, fonde WikiLeaks avec "une dizaine de personnes venant du milieu des droits de l'Homme, des médias et de la haute technologie".

En janvier 2007, il affirme avoir déjà reçu plus d'un million de documents.

- 5 avr 2010: Diffusion d'une vidéo montrant une bavure de l'armée américaine à Bagdad, en 2007, ayant coûté la vie à une dizaine de civils dont deux employés irakiens de l'agence Reuters.

En mai, un soldat américain de 22 ans, Bradley Manning, est arrêté puis inculpé. Il est soupçonné d'être la source de WikiLeaks.

- 25 juil: Diffusion de quelque 77.0000 documents confidentiels sur la guerre en Afghanistan, avec des révélations notamment sur les victimes civiles et sur les liens supposés entre le Pakistan et les insurgés.

Ouverture d'une enquête criminelle, confiée à la Division de l'armée de Terre déjà chargée du dossier Manning.

- 12 août: M. Assange annonce qu'il poursuivra la diffusion des 15.000 documents restants sur l'Afghanistan dont le Pentagone exige la restitution immédiate.

- 21 août: Le fondateur de WikiLeaks est accusé de viol par la justice suédoise qui annule finalement son avis de recherche.

Il dénonce un complot, peut-être ourdi par le Pentagone, visant à "détruire" son site.

- 1er sept: Réouverture de l'enquête pour "viol et agression sexuelle".

- 23 oct: Lors d'une conférence de presse à Londres, Julian Assange assure vouloir montrer "la vérité" de la guerre en Irak, alors que sont diffusés 400.000 documents révélant les nombreux cas de torture commis par les Irakiens et couverts par l'armée américaine.

- 18 nov: La Suède lance un mandat d'arrêt international à son encontre.

- 28 nov: Début de la diffusion de plus de 250.000 câbles diplomatiques américains révélant les dessous de la diplomatie des Etats-Unis.

Alors que le site diffuse au compte-gouttes les documents, celui-ci est victime de plusieurs attaques informatiques qui le contraignent à changer d'adresse internet et de serveur d'hébergement.

- 30 nov: Julian Assange saisit la Cour Suprême de Suède pour contester le mandat d'arrêt qui a été confirmé en appel.

- 3 déc: Le mandat d'arrêt est complété à la demande de Londres, un vice de forme empêchant l'arrestation d'Assange supposé être en Grande-Bretagne.

- 6 déc: Diffusion d'une liste secrète de sites sensibles dans le monde que les Etats-Unis veulent protéger d'attaques terroristes.

Fermeture en Suisse d'un des comptes en banque de M. Assange qui a appelé à faire des donations pour soutenir ses activités. Le lendemain, Visa et MasterCard bloquent les virements.

- 7 déc: Julian Assange se livre à la police britannique, il est aussitôt arrêté.

Rédigé par Par Denis HIAULT le Mardi 7 Décembre 2010 à 04:41 | Lu 652 fois






1.Posté par Poroï Alfred le 07/12/2010 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi quand on s'attaque à des Raisons d'État, tout est permis de la part de ses Pays qui se disent respectueux des droits de l'homme.
En analysant les évènements et les faits du fondateur de Wikileads Julian Assange, on ressent bien que c'est une cabale qui a été monté de toute pièce par ses États pour stopper les divulgations de documents secrets.
Ce qui est sûr c'est que notre :monde est entrain de changer, tout secret de Pays sera dorénavant divulgué au monde entier. Malgré son arrestation en Grande Bretagne le travail commencé par Julian Assange seras sans aucun doute repris par d'autres entités...
A quand la divulgation de documents considérés toujours secrets concernant les essais nucléaires en Polynésie française!
Faaitoito Julian

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus