Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le dossier Tahiti Nui Travel "toujours en instruction" à l'Autorité de la concurrence



L'autorité polynésienne de la concurrence a précisé lundi que le rachat du groupe Tahiti Nui Travel par le Samoan Grey Investment Group n'avait toujours pas été autorisé à ce jour.
L'autorité polynésienne de la concurrence a précisé lundi que le rachat du groupe Tahiti Nui Travel par le Samoan Grey Investment Group n'avait toujours pas été autorisé à ce jour.
PAPEETE, 14 novembre 2016 - L’Autorité polynésienne de la concurrence précise lundi matin par communiqué qu’elle se prononcera début décembre en vue d’une éventuelle autorisation de rachat du groupe Tahiti Nui Travel par le groupe samoan Grey investment.

"Grey investment group est heureux d’annoncer qu’il a acquis le vaisseau amiral du tourisme polynésien, le Tahiti Nui Travel group, qui comprend Tahiti Nui Travel, Tahiti Tours, Tekura Travel Tahiti et Pacific Experience", s’est félicité samedi 12 novembre le groupe samoan, par voie de communiqué transmis uniquement au quotidien La Dépêche de Tahiti.

"La signature annoncée le 12 novembre aurait pu intervenir depuis le début septembre", tient à préciser l’Autorité polynésienne de la concurrence dans une communication officielle adressée aux organes de presse locaux, lundi matin. Ce courrier de précisions rappelle d'ailleurs que depuis septembre une "dérogation" est accordée aux "protagonistes de cette affaire" afin de permettre la poursuite des négociations pour le rachat du groupe Tahiti Nui Travel par le groupe samoan Grey investment.

"La dérogation accordée ne préjuge en rien de la décision de fond que prendra l’Autorité polynésienne de la concurrence", souligne aussi ce communiqué. "Le dossier est toujours en instruction. Une décision interviendra début décembre 2016".

A cette date, "l’opération pourra soit être simplement autorisée ; soit autorisée en la subordonnant à la réalisation d’engagements pris par les parties ; soit être examinée dans le cadre d’un examen approfondi, si au terme de ce premier examen l’Autorité estime qu’il subsiste des doutes sérieux d’atteinte à la concurrence", détaille le communiqué en précisant que, dans l’état actuel du dossier, l’Autorité se réserve encore le droit d’"interdire l’opération".

L'annonce par le groupe Grey de sa volonté de racheter Tahiti Nui Travel, la plus grosse agence de voyage polynésienne, avait été faite par Frédéric Grey, le directeur du groupe samoan, fin avril dernier. La demande d'autorisation à l'Autorité polynésienne de la concurrence n'avait été notifiée qu'ultérieurement.

Pour l’instant, l’autorité polynésienne de la concurrence a déjà autorisé le rachat en Polynésie française des trois hôtels Sofitel par le groupe Grey, le 29 août, ainsi que le rachat de l’hôtel Manava Beach Resort & Spa de Moorea, le 6 octobre 2016. Une notification lui a été adressée le 23 septembre dernier faisant état du projet de vente par le groupe samoan de l’hôtel Méridien Tahiti au géant néo-zélandais Pandey corporation group (CP group).

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 14 Novembre 2016 à 14:10 | Lu 2051 fois






1.Posté par tutua le 15/11/2016 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

est ce que nous sommes performants côté " bizness " vis à vis de Grey ? c'est quand même étonnant tous ces hôtels, les nôtres, qui lui tombent dans les bras.
conclusion : côté tourisme, nous sommes mauvais !

2.Posté par zozo le 15/11/2016 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une dérogation ?pourrait on demander plus d'explication et de détail à la haute autorité ? la signature de la vente et le communiqué de presse place la HAC en mauvaise posture elle dit oui et on pourra penser que oficieusement elle avait déjà donner son accord ,elle dit non et on se demandera pourquoi elle a laissé les gens esperer !!!
donc dans tous les cas mauvaise image.On ne doit pas autoriser la vente et les signature qui vont avec tant que l'instruction n'est pas fini. Vous imaginez un juge qui signe un non lieu avec dérogation avec l'enquête et l'instruction en cours !!! il y a urgence a signé ok la HAC n'a qu"à travaillé le week end et la nuit

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance