Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le corps de Steve retrouvé à Nantes, une information judiciaire ouverte pour "homicide involontaire"



Nantes, France | AFP | mardi 30/07/2019 - Le corps de Steve Maia Caniço a été retrouvé dans la Loire, plus d'un mois après sa disparition lors de la Fête de la musique et le parquet de Nantes a ouvert mardi une information judiciaire "contre X" pour "homicide involontaire". 

Une autopsie a été réalisée mardi matin et a permis, selon une source judiciaire, d'identifier Steve Maia Caniço, un animateur périscolaire de 24 ans qui n'avait plus donné de signe de vie depuis qu'il s'était rendu avec des amis à un concert conclu par une intervention controversée des forces de l'ordre en bord de Loire.
De nombreux participants avaient raconté avoir été aveuglés par un nuage de gaz lacrymogène, certains avaient chuté de plusieurs mètres dans le fleuve. Quatorze personnes ont ainsi été repêchées par les secours durant la nuit de 21 au 22 juin. Steve Maia Caniço, lui, ne savait pas nager, selon ses proches.
"A la suite de la disparition de Steve Maia Caniço, signalée le 23 juin 2019, des investigations judiciaires ont été menées, d'abord sous la direction du parquet de Nantes, puis, à partir du 27 juin 2019, dans le cadre d'une information judiciaire en recherche des causes de cette disparition", a rappelé le procureur de Nantes, Pierre Sennès, dans un communiqué transmis mardi à l'AFP.
"Cette information judiciaire a été clôturée ce jour (mardi, ndlr) par le magistrat instructeur. Elle a donné lieu à des investigations précises, complètes et approfondies quant aux circonstances de la disparition de Steve Maia Caniço. L'analyse de ce dossier, communiqué au parquet par le magistrat instructeur, a conduit le procureur de la République de Nantes à ouvrir immédiatement une information judiciaire contre X du chef d'homicide involontaire", a-t-il poursuivi.
"Ce cadre procédural permettra aux deux magistrats instructeurs qui seront saisis de poursuivre les investigations en les autorisant notamment à rechercher d'éventuelles responsabilités pénales", a ensuite expliqué le procureur.
 

- Castaner reçu à Matignon -

 
Des zones d'ombre demeurent sur l'intervention survenue vers 04H00 du matin et la police affirme qu'il n'y a eu "aucune charge" des forces de l'ordre, visées selon elle par des projectiles.
Plusieurs procédures sont en cours, dont une enquête administrative conduite par l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) et dont les conclusions devraient être rendues cette semaine au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 
Mardi, ce dernier a passé deux heures à Matignon à la mi-journée avec le Premier ministre Edouard Philippe. Une déclaration est prévue à 16H00.
Le député LFI Eric Coquerel a réitéré mardi la demande de commission d'enquête parlementaire de son parti. "L'IGPN ne réglera pas la question (...) Ce n'est pas à la police d'enquêter sur la police", a-t-il expliqué sur BFMTV.
Plusieurs personnalités politiques ont également réagi à l'instar de l'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) qui a exigé que "la vérité et la justice s'imposent".
"Toute la lumière doit être faite rapidement (...) c'est indispensable pour nous toutes et tous, à Nantes et bien au-delà de notre ville, dans toute la France", a aussi demandé la maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland.
Pour le mouvement de gauche Ensemble!44, "Steve est mort des suites de l'action insensée de la police contre des jeunes en train de finir de faire la fête de la musique".
Le corps retrouvé lundi, "en état de décomposition avancée", a été repéré à environ un kilomètre du quai Wilson où a eu lieu le concert techno auquel assistait Steve Maia Caniço le soir de la Fête de la musique. 
Ce quai, haut de plusieurs mètres par rapport au niveau de l'eau et dépourvu de parapet, est situé à l'extrémité de l'île de Nantes, dans une zone éloignée du centre-ville.
Depuis cette nuit du 21 au 22 juin, de nombreuses inscriptions murales et des pancartes demandant "Où est Steve ?" ont surgi dans les rues de Nantes et des alentours. Des centaines de manifestants s'étaient rassemblés le 20 juillet pour former une chaîne humaine le long de la Loire et réclamer "Justice pour Steve". 

le Mardi 30 Juillet 2019 à 06:03 | Lu 268 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus