Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le combat des soldats australiens et néo-zélandais lors de la Première Guerre mondiale



Uniformes, ceinturon, médaille, canif, rasoir, miroir... sont exposés. Derrière le rappel historique de l'Anzac Day, on découvre aussi le destin de ces hommes partis combattre auprès des Français.
Uniformes, ceinturon, médaille, canif, rasoir, miroir... sont exposés. Derrière le rappel historique de l'Anzac Day, on découvre aussi le destin de ces hommes partis combattre auprès des Français.
PAPEETE, le 20 avril 2014. L'Anzac Day, du nom de l'Australia and New Zealand Army Corps, est célébré le 25 avril dans le Pacifique. Une exposition est organisée à Papeete cette semaine pour commémorer la sanglante bataille de Gallipoli (Dardanelles) entre les Australiens et Néo-Zélandais et l'armée ottomane en 1915 et l'engagement des troupes australiennes et néo-zélandaises en France et en Belgique.




Robert William Furhstom et Roy John Leslie sont deux soldats, le premier Australien, le second néo-zélandais. Ils sont enterrés au cimetière de l'Uranie. Ils faisaient partie des troupes australiennes et néo-zélandaises qui ont combattues lors de la Première Guerre mondiale. A l'occasion de l'Anzac Day, du nom de l'Australia and New Zealand Army Corps, qui est célébré le 25 avril, une exposition est organisée à la mairie de Papeete par le consul honoraire d'Australie avec le Rotary club de Papeete-Tahiti.

L'exposition retrace le parcours des deux soldats. On retrouve certains de leurs objets personnels exposés : ceinturon, médaille, canif, rasoir, miroir… Des photos de l'époque montrent également le quotidien des soldats. Une photo datant de juin 1918, prise à Villers-Bretonneux, montre des soldats français et australiens. Séparés par leurs nationalités, ils sont réunis dans cette tranchée. Une autre photo, réalisée quelques mois plus tôt, représente un soldat français se faisant bander la jambe. Son infirmière est Australienne. Certaines Australiennes sont en effet servi sur le front occidental en tant qu'infirmières civiles dans des hôpitaux privés.

La bataille des Dardanelles, le 25 avril 1915,
a été une défaite et un carnage mais elle a contribué à forger l'identité nationale de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, au point que le combat de ceux qui sont morts à Gallipoli éveille toujours un siècle plus tard des résonances profondes.
Lorsque plus de 60 000 soldats australiens et néo-zélandais rejoignirent les alliés sur la péninsule de Gallipoli, aujourd'hui en Turquie, l'objectif était de mener une campagne éclair.
Mais le projet d'ouvrir le détroit des Dardanelles aux bâtiments alliés s'est heurté à une résistance farouche des troupes ottomanes. 

Des milliers d'Anzac ont perdu la vie

Plus de 11 500 "Anzacs", comme étaient appelés les soldats australiens et néo-zélandais, ne sont jamais rentrés chez eux. L'impact fut énorme dans les deux pays qui ont fait du jour du débarquement, le 25 avril 1915, leur plus important jour de fête nationale.

La campagne sanglante de Gallipoli est considérée par beaucoup comme l'acte fondateur des deux anciennes colonies britanniques en tant que nations indépendantes dotées d'identités singulières. 

C'était la première fois que les deux pays combattaient à une telle échelle en leur nom propre et les soldats de l'Anzac ont été salués pour leur courage et leur sens de la camaraderie.

Des descendants des deux soldats
sont cette semaine à Tahiti. Ces quatre adultes et trois enfants viennent pour la première fois à Tahiti. Samedi, ils se recueilleront sur les tombes de leurs deux aïeuls.

Le mot "Anzac" est un symbole national. La campagne de Gallipoli a pris des allures de légende dans l'Australie et la Nouvelle-Zélande d'aujourd'hui et les valeurs défendues voici 100 ans sont quasiment devenues mythiques.
Des cérémonies du souvenir ont lieu cette semaine à Papeete, en mémoire des soldats tombés pendant la Première guerre mondiale mais aussi lors des autres conflits. L'exposition Anzac Day et Papeete : mémoires de la Première Guerre Mondiale est organisée à la mairie de Papeete. Elle est ouverte à tous et l'entrée est gratuite à partir de ce mardi. Vendredi, des projections gratuites du film« Gallipoli » de Peter Weir avec Mel Gibson sont prévues au cinéma Liberty. Des débats sont ensuite prévus. Il y aura une séance scolaire à 8h30 et une pour le public à 17h00. Samedi, un service commémoratif est organisé à 8 h 30 au cimetière de l’Uranie.

Programme

Colleen Van Hees, petite nièce de Robert William Fuhrstom, est venue avec son mari Martin. Ils se recueilleront samedi sur la tombe de leur grand oncle.
Colleen Van Hees, petite nièce de Robert William Fuhrstom, est venue avec son mari Martin. Ils se recueilleront samedi sur la tombe de leur grand oncle.
- Du mardi 21 au jeudi 30 avril : Exposition Anzac Day et Papeete : Mémoires de la Première Guerre mondiale à la mairie de Papeete. Accès libre et ouvert au public.
- Vendredi 24 avril : Projections gratuites du film « Gallipoli » de Peter Weir avec Mel Gibson (1981) au cinéma Liberty. Des débats auront ensuite prévus. Il y aura une séance scolaire à 8h30 et une pour le public à 17h00.
- Samedi 25 avril : service commémoratif au cimetière de l’Uranie à 8h30. Ouvert au public.



Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 20 Avril 2015 à 17:24 | Lu 1242 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Juillet 2021 - 16:25 Le Président attendu en Terre des hommes

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus