Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le chef de la marine américaine en visite à Tahiti



PAPEETE, le 22 octobre 2014 - Ray Mabus, secrétaire de la Marine des États-Unis, était à Tahiti pour trois jours pour développer les relations entre la flotte américaine et notre Pays. Il a visité la frégate Le Prairial, et a répondu pour l’occasion aux questions de la presse.

Ray Mabus voyage beaucoup. Il a déjà visité plus de 100 pays dans le monde, les alliés des États-Unis et les bases militaires américaines pour soutenir le moral de ses marines. Il était cette semaine en Polynésie, et a rencontré le président du Pays, le haussaire et les responsables militaires.

« Je suis venu ici pour plusieurs raisons, la première est de souligner l’importance de cette région et de la relation entre les États-Unis, la Polynésie française et l’armée française ; la deuxième est de montrer que la réorientation stratégique américaine vers le Pacifique, décidée il y a trois ans par le président Barack Obama, est très concrète, réelle et en cours. Nous sommes ici depuis des centaines d’années, nous allons rester et notre présence est même en augmentation. J’ai eu une rencontre très intéressante avec le président de la Polynésie française et le Haut-commissaire, j’ai visité la frégate le Prairial et je les ai félicités de leur participation à Rim of the Pacific, le plus grand exercice naval au monde qui s’est déroulé au large de Hawaii plus tôt cette année » a-t-il expliqué à la presse avant de répondre aux questions :

Sur quels points la collaboration entre la France et l’armée américaine pourrait-elle s’améliorer ?

« (Nous avons discuté) du partenariat entre nos forces navales et celles présentes ici, de la zone économique exclusive très large de la Polynésie et la nécessité de la protéger, du besoin de s’entrainer à travailler ensemble afin de nous connaitre et de savoir comment nous réagissons en cas de crise. Nous nous sommes entrainés pour des choses comme des crises humanitaires ou des catastrophes naturelles.

Nous établissons de plus en plus de nos navires dans le Pacifique. Ce qui est intéressant pour nous c’est cette frégate française et les autres bateaux qui naviguent dans votre grande ZEE et surtout le partage d’informations sur ce qui se passe dans vos eaux. Nous souhaitons renforcer ces partenariats.
»

Quelle est l’importance stratégique de la Polynésie ?

« La Polynésie et tout le Pacifique Sud ont toujours été importants. Mais le fait que vous voyez de plus en plus de navires américains (dans le port de Papeete) est un exemple du fait que nous localisons plus de navires dans le Pacifique. Aujourd’hui nous avons environ 55% de notre flotte de 289 bateaux dans le Pacifique, et d’ici la fin de la décennie c’est 60% de la flotte qui atteindra alors 310 navires qui sera dans le Pacifique. Nous renforçons notre présence en Californie, à Singapour, au Japon, et nous basons plus de Marines en Australie.

L’importance stratégique de la Polynésie est son énorme ZEE, avec des ressources naturelles à protéger, dans l’intérêt du monde entier. Il y a aussi des trafics de drogue venant d’Amérique du Sud vers la Nouvelle-Zélande et l’Australie à contrer. Il y a enfin des cyclones, des tremblements de terre auxquelles il faut répondre ensemble.
»

Ce développement de la flotte américaine est-elle destinée à contrer l’activisme de la Chine dans le Pacifique ?

« Nous n’allons nulle part pour contrecarrer des gens. Nous venons ici parce que c’est dans notre intérêt mutuel que nous soyons là, et je pense que c’est prouvé par toutes les choses que nous faisons ensemble et par la longue histoire commune entre la Polynésie française, les États-Unis et notre armée. Nous construisons sur une fondation très solide. »

Pensez-vous que la présence militaire française est suffisante en Polynésie ?

« Une fois encore c’est une des raisons pour lesquelles nous envoyons des bateaux ici et que nous travaillons ensemble, car peu importe la taille, peu importe combien de navires vous avez, vous ne pouvez pas tout faire seul. »

Son prochain arrêt sera la Nouvelle-Calédonie, puis l’Indonésie.

Un homme politique américain de haut rang
Ray Mabus est le secrétaire de la Marine des États-Unis. Il est directement sous les ordres du secrétaire de la Défense (l’équivalent du ministre de la Défense en France). Il est le civil en charge de la conduite des affaires du Département de la Marine, qui regroupe la flotte et les troupes d’élite des Marines américains. Il dirige notamment le recrutement, l’organisation, l’équipement, la formation et la mobilisation de 900 000 hommes. De plus, il supervise la construction, l’équipement et la réparation des bâtiments, des aéronefs, des installations navales, et il est responsable de l’élaboration et de la mise en œuvre de politiques et de programmes en accord avec les politiques de sécurité nationale. Ray Mabus est responsable d’un budget annuel dépassant les 170 milliards de dollars.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 22 Octobre 2014 à 15:31 | Lu 633 fois

Tags : ARMEE, MARINE





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Août 2020 - 19:47 La rentrée pour rattraper le temps perdu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus