Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le chef de la diplomatie néo-zélandaise attendu à Paris



WELLINGTON, vendredi 1er novembre 2013 (Flash d’Océanie) – Murray McCully, ministre néo-zélandais des affaires étrangères, a entamé en fin de semaine un déplacement de deux semaines et demi en Asie et en Europe, où il s’arrêtera notamment à Paris, a annoncé le gouvernement néo-zélandais dans un communiqué.
Au chapitre européen de ce déplacement, les escales de M. McCully seront Londres et Paris, ainsi que Bruxelles, pour des contacts de haut niveau avec ses homologues britanniques, français et européens.
Au cours de la seconde partie de son périple, le chef de la diplomatie néo-zélandaise devrait aussi s’arrêter à Moscou, puis à Tokyo.
Il doit aussi participer à une réunion des ministres des affaires étrangères de l’Asie et de l’Europe à New Delhi (Inde), ainsi qu’au sommet du Commonwealth à Colombo (Sri Lanka), précisent les mêmes sources.
Fin septembre 2013, John Key, Premier ministre néo-zélandais, dans le cadre d’une tournée européenne, avait aussi séjourné à Paris, où il a rencontré son homologue français Jean-Marc Ayrault ainsi que le Président François Hollande et son ministre de l’économie et des finances Pierre Moscovici.
À l’issue de la rencontre entre MM. Key et Hollande, le Président français, dans un communiqué,

http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/entretien-avec-m-john-key-premier-ministre-de-nouvelle-zelande-3/


avait « salué le caractère exceptionnel et le dynamisme des relations bilatérales dans tous les domaines politique, économique, universitaire et culturel ».

François Hollande avait « souligné la volonté de la France d’intensifier le dialogue politique dans les organisations régionales et internationales ainsi que les échanges économiques en les étendant à de nouveaux secteurs. La France soutient l’établissement de relations plus étroites entre l’Union européenne et la Nouvelle-Zélande dans la perspective d’un accord de partenariat et de coopération en cours de négociation. Le président de la République a rappelé le rôle joué par la France dans le Pacifique et le soutien apporté au développement de la coopération entre les collectivités françaises et les États riverains. »

Wellington avait aussi rappelé « l’engagement commun » de la France et de la Nouvelle-Zélande dans la région Asie-Pacifique.

Dernier sujet évoqué lors de la visite de M. Key : la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale, un sujet auquel la France se déclare « attachée », y compris du point de vue de « la mémoire du sacrifice des soldats néo-zélandais tombés sur notre sol. Nos deux pays travailleront ensemble à l’organisation de cette commémoration ».

Le 18 septembre 2013, Christopher Finlayson, ministre néo-zélandais des arts, de la culture et du patrimoine, annonçait les dates officielles des principales cérémonies de commémoration du centenaire de la participation de la Nouvelle-Zélande à la Première Guerre Mondiale, sur des théâtres de combats français, dans le cadre du corps expéditionnaires colonial ANZAC.
Ces cérémonies concernent plusieurs sites français, parmi lesquels ceux de la bataille de la Somme (Longueval, cérémonie prévue le 15 septembre 2016 sur site) et la libération de la ville du Quesnoy (cérémonie prévue sur place le 4 novembre 2018).


pad

Rédigé par PAD le Vendredi 1 Novembre 2013 à 08:25 | Lu 274 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués