Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le bal populaire du Tiurai recrée le Tahiti d’Antan



Les organisateurs, sponsors et musiciens du Bal Populaire du Tiurai
Les organisateurs, sponsors et musiciens du Bal Populaire du Tiurai
PAPEETE, le 4 juin 2014 - Le bal populaire du 14 juillet, une tradition joyeuse et malheureusement oubliée depuis 20 ans, renaît cette année en une grande fête où 3000 personnes sont attendues dans les jardins de la mairie de Papeete.

La dernière édition du bal populaire du Tiurai a eu lieu au début des années 1990. Depuis, cette tradition remontant pourtant à 1881 a été interrompue. Karl Brinckfieldt, à Noel dernier, en discutait avec sa famille en écoutant des morceaux de musique tahitienne traditionnels. Sa mère lui racontait ses inoubliables souvenirs de cette époque avec nostalgie, et ça lui a donné l’envie de relancer cet événement.

Il s’y est attelé avec sa société d’événementiel In Phase et avec son ami Christophe Langelin, de Tahiti Transcom Consulting, et ils ont fait les choses en grand. Un dîner polynésien pour 2000 personnes, puis un bal populaire où 3000 personnes pourront danser sur des rythmes et des morceaux d’antan avant de continuer sur des rythmes plus contemporains pour la fin de la soirée, vont vivifier les jardins de la mairie de Papeete.

Une grande fête qui n’oublie personne

4 groupes de musique vont se succéder pour égayer les convives, une tombola richement dotée par les sponsors permettra à quelques chanceux de gagner des voyages, des tablettes, TV, des bijoux, et la décoration correspondra aux thèmes des bals du Tiurai. Un bar sera ouvert, et les danseurs sont bien sûrs invités à se présenter en tenues traditionnelles, et des mamas vendront couronnes et colliers de fleurs à l’entrée pour compléter les habits festifs.

L’événement aura lieu le samedi 12 juillet dès 18h, mais il s’agit bien du bal du 14 juillet. C’est que la fête nationale tombe un lundi cette année, pas pratique pour les travailleurs. Et en réservant le samedi, il sera toujours possible de décaler d'une journée en cas de mauvais temps.

Enfin, et pour ne rien gâcher de la fête, la place est faite au caritatif : pour chaque table vendue 1000 Fcfp seront reversés à la Croix Rouge (250 tables sont prévues), et 100 repas seront offerts aux plus démunis.


Les Horaires

Le bal sera divisé en deux parties :
- De 18h à 22h30 ce sera le dîner accompagné d’un spectacle de 2h15 offrant une rétrospective de Tahiti d’Antan, pour se terminer sur une tombola
- A 22h30 le bal commencera et les non-dîneurs pourront entrer. Le Royal Band jouera des musiques d’antan, oubliées aujourd’hui, sur des rythmes de valse musette, tango, fox-trot, etc. A 1h du matin ils laisseront la place aux musiques plus contemporaines jouées par Team Feeling, où le zouk prendra le pas sur le tango.
La soirée ne se terminera pas avant 4h du matin.

Le repas

Le dîner sera traditionnel avec du veau à la broche, des haricots blancs « revisités », du poisson cru au lait de coco et une salade de cresson. Chaque table aura une grande bouteille d’eau, une bouteille de soda et une bouteille de vin rouge. Un bar permettra aux fêtards de s’acheter cocktails, bières et champagne.

Les prix

Pour le dîner, deux prix sont prévus en fonction de la place de la table. Il faudra débourser 36 000 Fcfp ou 40 000 Fcfp pour réserver une table de 8, donc à partir de 4500 Fcfp par personne. Pour des raisons d’organisation il n’est pas possible d’acheter des places à l’unité. Ce prix est « à peine 1000 Fcfp plus cher que les bals sans rien, alors que là il y aura un spectacle de plus de deux heures, 4 groupes de musique, toute la décoration et une loterie » souligne l’organisation. 2000 places sont disponibles pour le dîner.
Pour les non-dîneurs, les billets sont vendus 1000 Fcfp en prévente et 1500 Fcfp sur place. Tous les billets sont en vente aux Carrefour Punaauia et Arue.

Jonas Hautoru, musicien du Royal Band

« Ça fait 20 ans que nous jouons de la musique, donc nous connaissons toutes ces musiques d’antan, nous les avions apprises avec nos parents. La différence avec les musiques modernes c’est le rythme, et l’absence d’instruments électriques, en particulier les claviers. Nous, nous sommes un orchestre complet et acoustique. »



Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 4 Juin 2014 à 16:22 | Lu 1784 fois







1.Posté par warrior le 05/06/2014 10:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chouette! vivement! et je salue ici votre acharnement à faire revivre ce bal musette!

MAURURU ET A BIENTOT AU BAL!!

2.Posté par xxl le 05/06/2014 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'était super, ensuite dans les baraques dansantes du juillet animées par divers orchestres locaux comme les savates jaunes et bien d'autres, on dansait jusqu'à tôt le matin, tout autour de l'île.

3.Posté par Pito le 17/06/2014 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà une belle initiative !!!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Septembre 2020 - 09:07 L'homme d'Alfonsi à Huahine

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus