Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Taurumi : Le massage Polynésien



Le Taurumi : Le massage Polynésien
PAPEETE, le 15 novembre 2016 - Le massage polynésien a évolué au fil des années. A l’origine massage thérapeutique, il se décline aujourd’hui en massage détente plaisir et s’exporte à l’international. La rédaction de Tahiti infos a voulu revenir sur les différents types de massages polynésiens et vous en expliquer les différences ;

Le massage est il ancré dans la culture Polynésienne ?
Le massage fait partie intégrante de la culture polynésienne. Au sein des familles il y a souvent un membre plus doué qui devient le masseur de la famille. Les gestes et techniques sont généralement transmis par un grand-parent ou un oncle.
Les mama massent les nouveaux nés, tout comme on demande souvent aux enfants de marcher sur un adulte pendant qu’il se fait masser. Cependant, il faut bien faire la différence entre le masseur familial et le Ta’hua, masseurs guérisseur. Ce dernier pratique le massage thérapeutique, il soigne ou prévient les différents maux dont peut souffrir une personne. ,

Le Taurumi peut il être pratiqué par n’importe qui ?
Le taurumi est généralement pratiqué par un Ta’hua. Le taurumi peut être une activité « dangereuse », ainsi les anciens considèrent qu’il faut être formé et surtout investi par le mana’ pour pouvoir exercer.

Comment devenir Tahu’a ?
En Polynésie, les Tahu’a sont généralement une histoire de famille. La tradition orale est souvent accompagnée de sorte de stages d’observation. L’apprentis observe, la père ou le grand-père (mere ou grand-mère) exercer et apprend ce qu’on veut bien lui transmettre. Il arrive néanmoins, qu’une personne puisse être choisie par un autre Tahu’a. Une fois formé, le jeune Tahu’a prend soit la relève soit il part exercer son propre compte.

Il y a t-il des technique codifiées ?
Pas du tout. Le tah’ua utilise généralement du monoii parfumé. Chaque monoii à des propriétés différentes. Néanmoins en m’absence de l’huile traditionnelle, il peut utiliser n’importe quel corps gras qui lui tombe sous la main, de l’huile d’olive voire même du beurre.
Les techniques varient entre caque famille mais également les maux à soigner. Les gestes et les onguents sont généralement des secrets de familles qui se transmettent de génération en génération.
Le massage polynésien traditionnel est un massage thérapeutique. Il est fait pour soigner les maux physiques, psychologiques, conscients et inconscients. Les tahu’a traitent aussi les mauvais sorts et les possessions. Les techniques de massages varient selon que le mas soit traumatiques ou psychique. De façon générale, c’est un massage profond qui vise à remettre en place les énergies, les os et les muscles.

Combien cela coûte-il ?
A l’origine, le Tahu’a ne se fait pas rémunérer. En revanche, il accepte des dons en nature (farine, fuits, légumes, cigarette…). Il est d’ailleurs d’usage quand on parle de Tahu’a qu’on dise « s’il ne demande pas d’argent, c’est que c’est un vrai ». Avec les difficultés économiques des familles, le paiement des consultation commence néanmoins à s’instaurer, bien qu’il soit encore rare. Il y a différentes écoles, mais la plus répandue est qu’on ne fait pas payer pour le mana’ et pour le soin au risque de s’en voir privé. Dans l’imaginaire collectif, c’est un don dont on ne doit pas tirer profit.
En général, le Tahu’a accepte les dons, le patients donne ce qui lui semble bon où ce qu’il peut donner.

Comment se passe un massage ?
Tout dépend du mal à traiter. Un massage peut durer 30 minutes comme il peut durer quatre heure. Par ailleurs, le Tahu’a discute souvent avant de commencer à masser afin de cerner son patient et de comprendre les maux inconscients qui le tracassent.

Le massage tahitien que l’on trouve en spa est-il le même ?
Non. Le massage tahitien que l’on retrouve dans les instituts de beauté est en fait inspiré des rituels de beauté Polynésien. Il comprend un gommage, les pierres chaudes et surtout le monoï. C’est un massage récréatif. Ce massage a un brevet déposé et se répand de plus en plus à l’international dans les centres de luxe. Le protocole est précis et doit être suivi.

Comment est apparu ce massage moderne ?
Isabelle Trebucq a découvert la polynésie et le secret du Taurumi en arrivant sur le territoire. Elle a été séduite par ces technique et a pu étudier ce massage en observant certains Tahu’a. Elle s’est inspiré de la vie des polynésien avec le sable, l’eau, la noix de coco et le monoï pour mettre en place un massage mélangeant le tout et adapté à la clientèle occidentale. Il est possible d’apprendre ce massage dans son école de massage à Paea.


Les énergies sont elles prises en compte ?
Oui, c’est d’ailleurs la base du taurumi. Les masseurs considèrent que l’homme ne fait qu’un avec la nature et que l’énergie doit circuler, or la vie d’aujourd’hui entraine beaucoup de blocage d’énergies. Par exemple, l’usage de chaussures empêche l’expulsion de l’énergie vers la terre. Ainsi les extrémités des mains, des pieds et de la tête sont des parties considérées comme « zone d’exutoires ». C’est par ces dernières que les masseurs expulsent d’un geste de la main, les mauvaises énergies . Pendant la séance, le silence est de mise. Le patient a la possibilité de s’exprimer pour manifester sa douleur ou son plaisir, de façon réservée toutefois. Des prières ou des paroles apaisantes accompagnent régulièrement les soins prodigués.




Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 15 Novembre 2016 à 10:49 | Lu 9034 fois






Dans la même rubrique :
< >

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits