Tahiti Infos

Le Pays surfe sur le Blue Climate Summit


Tahiti, le 5 mai 2023 - À l'occasion du Blue Climate Summit qui se tiendra du 14 au 20 mai entre Tahiti et Raiatea, le gouvernement tient à s'y associer par l'organisation d'un grand concert caritatif à To'atā, le 20 mai.
 
Une vingtaine d'artistes locaux et internationaux, plus de 6 heures de concert, "un show exceptionnel", promet Heremoana Maamaatuaiahutapu, voici comment s'annonce le concert "Te Moana Nui O Hiva" organisé à To'atā, vendredi 20 mai, en clôture du Blue Climate Summit.
 
En effet, la Polynésie française accueille, du 14 au 20 mai prochain, ce sommet organisé par le Blue Climate Initiative (BCI), sponsorisé par la Tetiaroa Society. Il réunira chercheurs, dirigeants, chefs d'entreprises et ONG autour des solutions que la recherche et l'innovation peuvent apporter dans le domaine de la préservation des océans face au réchauffement climatique. Les conférences et les discussions, fermées au public et à la presse, se tiendront principalement à bord du paquebot Paul Gauguin, propriété de Richard Bailey, cofondateur de la Tetiaroa Society.
 
Un sommet prestigieux
 
D'une ampleur inédite sur le territoire, ce sommet réunira des personnalités à la renommée et à l'influence internationale. Initialement attendu, S.A.S Le Prince Albert de Monaco, ne pourra se rendre en Polynésie en raison des tensions internationales liées à la guerre en Ukraine. Il sera représenté par son neveu, Pierre Casiraghi. Doivent être également présents Marc Benioff, PDG de Salesforce et propriétaire du Time Magazine ; Dr Sylvia Earle, océanographe et présidente de Mission Blue ; Nainoa Thompson, navigateur et président de le Polynesian Voyaging Society ; Laura Turner, présidente de la Fondation Captain Planet et Henry Puna, ex-premier ministre des îles Cook et secrétaire général du forum des îles du Pacifique, pour ne citer que quelques-uns des 300 participants attendus. Des personnalités locales impliquées dans les actions culturelles et environnementales ont également été invitées aux débats, comme Hinano Murphy, présidente de Te Pū Ati Ti'a.
 
 

A l'occasion du Blue Climate Summit, les pirogues hawaïennes Hōkūle'a et Hikianalia reviennent dans les eaux polynésiennes
A l'occasion du Blue Climate Summit, les pirogues hawaïennes Hōkūle'a et Hikianalia reviennent dans les eaux polynésiennes
"Nous n'avons pas la main sur ce qui se passe"
 
Le Pays n'intervient pas directement dans le déroulé des rencontres elles-mêmes, comme le précise le ministre de la Culture et de l'Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu : "Nous n'avons pas la main sur ce qui se passe à bord du Paul Gauguin". Il organisera conjointement avec le BCI trois événements au cours de cette semaine. Il s'agit, pour le gouvernement, de montrer son soutien "à toutes les solutions et les financements qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique et la montée des eaux" et aussi de "faire entendre la voix de la population océanienne" au sein des discussions, selon le ministre.

"On ne veut pas être posés seulement en victimes, mais aussi en acteurs de la lutte contre le réchauffement et la montée des eaux. On veut se lever et prendre la parole au moment où on peut bénéficier d'une écoute internationale", ajoute-t-il, avant de souligner l'apport des leaders politiques océaniens à la COP21 de Paris en 2015. "Avant, quand on évoquait le changement climatique, on ne parlait que de la déforestation. C'est assez récent qu'on intègre aux discussions les océans, la préservation du corail et la montée des eaux", assure-t-il.
 
Dans cette démarche, le dimanche 15 mai, le président Édouard Fritch et son gouvernement accueilleront les participants du sommet à la Présidence, de 08h à 11h30. Pendant cette cérémonie, qui verra le Prince Albert II de Monaco intervenir en visio-conférence, seront décernés par le BCI divers prix dotés à des initiatives internationales, dont une de Moorea, dans la lutte pour la protection de l'Océan.

​Le mercredi 18 mai, le Paul Gauguin ayant navigué jusqu'à Raiatea, les participants seront à nouveau accueillis par une cérémonie traditionnelle à Taputapuātea, en présence des pirogues hawaïennes, Hōkūle'a et Hikianalia et de la pirogue tahitienne Fa'afa'ite. Les va’a purua hawaïens, termineront ainsi le Kealaikahiki, la route de Hawaii à Tahiti réalisée sans instrument de navigation moderne, selon les méthodes de navigation traditionnelles. Elles auront auparavant été célébrées à Paofa'i, le samedi 8 mai. Pour le ministre de la Culture, cette cérémonie symbolique sera l'occasion de marquer le rôle central de Taputapuātea dans l'identité polynésienne et de rappeler que "la Polynésie, ce n'est pas des confettis perdus au bout du monde, mais des terres reliées entre elles par un océan".
 
 

Le ministre de la Culture et de l'Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, veut organiser un grand concert à To'ata pour clôturer le sommet.
Le ministre de la Culture et de l'Environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu, veut organiser un grand concert à To'ata pour clôturer le sommet.
Un concert de clôture dédié aux artistes locaux
 
Enfin, le vendredi 20 mai, accessible cette fois au public, sera organisé le concert "Te Moana Nui O Hiva". Pendant plus de 6 heures, 15 groupes et artistes polynésiens, tels que Pepena, Sissasue, Teiva LC, Sabrina Laughlin, Eto, Raumata, ou encore Rataro, partageront la scène de To'atā avec cinq artistes internationaux, invités par le BCI, tels que Milo Greene, Paula Fuga ou encore William Tyler. Ce sera "un show et une plateforme sans précédent pour que les artistes polynésiens fassent entendre leur message sur la culture et l'environnement car, en Polynésie, les deux sont intimement liés", soutient Heremoana Maamaatuaiahutapu. Pour Raimana Bareilles, chanteur du groupe Pepena, qui se dit "honoré" de participer à un tel événement, le but n'est pas forcément d'organiser un concert militant : "On ne va pas porter des messages directs, mais nos chansons parlent beaucoup du rapport des gens d'ici à la nature, à l'océan, aux manières ancestrales de regarder ces choses…"
 
Les portes de To'atā s'ouvriront à 16h pour accueillir le public, le concert commencera à 17h pour durer jusqu'au milieu de la nuit. Les places, déjà en vente au guichet de la maison de la Culture ou sur le site internet de TFTN, varient de 6000 Fcfp en place VIP à 1500 Fcfp en tribunes latérales. Le concert sera également retransmis en direct sur TNTV ou sur internet, où il faudra tout de même s'acquitter d'un forfait de 15 dollars, soit 1700 Fcfp environ.

Programme et événements associés du Blue Climate Summit

14 mai: Réception de bienvenue des participants au sommet à bord du Paul Gauguin, à Papeete (réservé aux participants).

15 mai:  8h à 12h: Cérémonie d'ouverture à la Présidence. Après-midi : Début des travaux sur le Paul Gauguin (réservé aux participants). Soirée : Départ du Paul Gauguin pour Moorea.

16 et 17 mai :  Travaux sur le Paul Gauguin (réservé aux participants).

18 mai : Mouillage à Raiatea. 9h: arrivée des pirogues fa'afa'ite, Hōkūle'a et Hikianalia. Accueil traditionnel sur le marae de Taputapuātea. Après-midi : Poursuite des travaux sur le Paul Gauguin (réservé aux participants).

19 mai : Retour du Paul Gauguin à Papeete

20 mai: À partir de 17h00,  concert caritatif "Te Mona Nui O Hiva", place To'atā (ouvert au public)

Rédigé par Antoine Launey le Jeudi 5 Mai 2022 à 20:14 | Lu 1019 fois