Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Le Pays repart à la chasse aux investisseurs pour le Village tahitien



En avril 2018, les dirigeants de la SAS Kaitiaki Tagaloa aveint présenté des esquisses de leur projet.
En avril 2018, les dirigeants de la SAS Kaitiaki Tagaloa aveint présenté des esquisses de leur projet.
PAPEETE, le 12 juillet 2019. Après avoir constaté l’incapacité du groupement Kaitiaki Tagaloa à mener à terme leur projet au Village tahitien, le gouvernement lance une nouvelle consultation de « tous les propriétaires d’hôtel en Polynésie française et de tous ceux qui ont manifesté un intérêt ». En parallèle, le projet de centre de congrès et les premiers aménagements se préparent.

En avril 2018, le groupement Kaitiaki Tagaloa avait été désigné lauréat de l'appel d'offres pour la réalisation de la première partie du Village tahitien. Un an plus tard, début juillet, le conseil d’administration de TNAD a dû prendre acte de l’incapacité du groupement Kaitiaki Tagaloa "à réunir les conditions contractuelles prévues par le protocole d’engagement en vue de la signature des contrats".

Le Comité de pilotage du Village tahitien s’est donc réuni vendredi matin afin de préparer de nouvelles consultations dans le cadre de l’attribution des six lots d’hébergements touristiques, sur les 16 lots du projet global du Village tahitien. « Il y aura une consultation de tous les propriétaires d’hôtel en Polynésie française et de tous ceux qui ont manifesté un intérêt pour qu’ils puissent présenter un projet. On va laisser ouvert aussi à toute initiative », explique le vice-président Teva Rohfritsch. « Il ne s’agit pas de préchoisir. Tous ceux qui souhaiteront positionner un dossier pourront le faire. Ils viendront et seront entendus par le comité de pilotage. Les délais seront donnés officiellement par TNAD. Ce sera avant la fin de l’année. »

La question de l’origine des matériaux qui seront utilisés pour remblayer pour revenir au trait de côte original a aussi été évoquée. « On a fait une étude de gisements qui en phase intermédiaire », détaille Rémi Grouzelle, directeur de TNAD. « Les deux sites principaux qui ont été identifiés en termes de gisement c’est Punaruu et Tipaerui. On n’a pas encore fait le choix d’ouvrir ou non une carrière. Ce qui est sûr c’est qu’on ne prend pas dans le lit des rivières. On a besoin de roche principalement pour els remblais. On serait sur 750 000 m3 de matériaux »
Le gouvernement insiste sur le fait que l’aménagement pour le Village tahitien se poursuit et qu’il ne résume pas à ses projets hôteliers.

La procédure pour la maîtrise d'œuvre du « Complexe salles de spectacles et centre de congrès du Village Tahitien" continue après avoir reçu une « vingtaine » de candidatures selon Teva Rohfritsch.

«On doit sélectionner d’ici septembre les quatre groupements qui vont proposer des projets qui seront en compétition. En septembre, ils commenceront à travailler dans le cadre du dialogue compétitif. On aura des phases d’aller-retour entre les groupements et le jury », explique Rémi Grouzelle, directeur de TNAD. « C’est comme si on avait quatre concours d’architecte en parallèle. L’idée est d’avoir à la fin de l’année un projet validé et qu’on démarre les études détaillées et les travaux. »

L’aménagement général de la zone doit commencer à la fin de l’année.
L’aménagement général de la zone doit commencer à la fin de l’année.

Teva Rohfritsch, vice-président

« J’ai reçu des manifestations d’intérêt de trois porteurs de projet»

Où en est la procédure pour l’attribution des six lots d’hébergements touristiques ?
« On a fait ce vendredi matin le point sur les aménagements qui vont démarrer d’ici la fin de l’année, le stockage des matériaux. On a émis les pistes d’ouverture de carrières qui seront faites avec les propriétaires terriens et les communes concernées. On a aussi fait le point sur l’appel à projets après avoir constaté que les Maoris n’ont pas réussi à réunir le financement.
Nous avons adopté la nouvelle démarche pour contacter les autres investisseurs. Depuis l’annonce de la fin de la procédure avec Kaitiaki Tagaloa, spontanément j’ai reçu des manifestations d’intérêt de trois porteurs de projet. Je ne suis pas celui qui dira quel est le bon porteur de projet. Nous avons adopté une méthode avec le comité de pilotage.
Il y aura une consultation de tous les propriétaires d’hôtel en Polynésie française et de tous ceux qui ont manifesté un intérêt pour qu’ils puissent présenter un projet. On va laisser ouvert aussi à toute initiative. Il ne s’agit pas de préchoisir. Tous ceux qui souhaiteront positionner un dossier pourront le faire. Ils viendront et seront entendus par le comité de pilotage.
Les délais seront donnés officiellement par TNAD. Ce sera avant la fin de l’année.
Nous sommes aussi en dialogue compétitif avec des cabinets d’architecte pour la réalisation du centre de congrès. Il y a une vingtaine de candidatures déposées pour le centre de congrès. On va en retenir quatre, qui vont être challengés pour présenter le meilleur projet. Cela commencera dès le mois de septembre.

Il n’y a donc pas de coup d’arrêt au Village Tahitien ?
Non, il n’y a pas de coup d’arrêt au Village tahitien. Cela continue. Il y a une déception, qu’on partage tous car on aurait souhaité que les investisseurs maoris réunissent les fonds. Mais il n’était pas question que le gouvernement signe si la garantie financière n’était pas présente.
Si on avait signé que ce serait-il passé ? Les Maoris seraient bailleurs d’un terrain pendant 70 ans sans que nous soyons sûrs qu’ils démarrent (…) D’autres vont se positionner. Le gouvernement a bien fait de dire que s’il n’avait pas de garantie, il ne signait pas. Il n’est pas question de signer si on n’a pas de garantie financière, cela s’appliquera à tout investisseur qu’il soit local ou étranger. Mais j’ai bon espoir qu’on aboutisse. Depuis une semaine, j’ai déjà trois propositions de construction d‘hôtel. On va les inviter à venir présenter leurs projets.
(…) Le projet ne s’arrête pas là. Maintenant que le centre des congrès est lancé et que des architectes internationaux se sont positionnés, on a d’autres étrangers qui ont pris un intérêt au projet. Dès qu’on aura démarré le projet de construction sur la descente de la RDO cela donnera encore plus d‘intérêt de construire des hôtels. »
 

Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 12 Juillet 2019 à 16:45 | Lu 1892 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués