Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Pays alloue 400 millions à la Sofidep pour le Prêt d’aide et à la création d’entreprise (PACE)



Teva Rohfritsch, mercredi matin pour la signature de cette convention, en présence du président de la Sofidep, Nicolas Fourreau et du directeur général de la société d'économie mixte, Gaspard Toscan Du Plantier.
Teva Rohfritsch, mercredi matin pour la signature de cette convention, en présence du président de la Sofidep, Nicolas Fourreau et du directeur général de la société d'économie mixte, Gaspard Toscan Du Plantier.
PAPEETE, 31 août 2016 - Le ministre de la Relance économique a signé, mercredi matin, la convention pour l'octroi de 400 millions Fcfp en faveur de la Sofidep.

Avec cette nouvelle subvention d’investissement de 400 millions Fcfp, la Société de financement du développement de la Polynésie française (Sofidep) doit pouvoir développer davantage encore ses interventions auprès des petites et très petites entreprises, principalement dans leur phase de création, période durant laquelle les financements classiques sont plus difficiles à obtenir.

A ce titre, le Prêt d'aide à la création d'entreprise (PACE) finance jusqu’à 5 millions Fcfp, la trésorerie de départ et les aléas du démarrage ainsi que les matériels et équipements. Il s’adresse aux entreprises en création ou créées depuis moins de 5 ans dont le projet d’investissement est inférieur à 10 millions Fcfp. 49 PACE pour un total de 140 millions Fcfp ont été accordés par la Sofidep en 2016.

La convention signée mercredi matin s’inscrit dans le cadre d’un plan global de relance de l’économie polynésienne et de soutien aux entreprises qui voit également la mise en place d’aides complémentaires attribuées aux petites entreprises pour leur équipement et aménagement ainsi que pour la revitalisation des commerces de proximité et des restaurants. Ces autres mesures étant cumulables avec le PACE.

En 2009, le Pays avait doté la Sofidep d’une subvention de 400 millions Fcfp au titre du Prêt à la Création d’Entreprise (PCE), dynamisé en 2015 en devenant le Prêt d’Aide et à la Création d’Entreprise (PACE). "Ce dispositif végétait un peu puisque nous étions autour de 10 dossiers par an", explique Nicolas Fourreau à propos du PCE. "Avec le gouvernement nous avons décidé de le faire évoluer pour le rendre plus accessible et permettre vraiment aux entreprises de se lancer dans de nouvelles activités. On observe aujourd’hui, que la création d’emplois passe beaucoup par l’intermédiaire de la création d’entreprises mono-emploi. L’espoir étant que celles-ci se développent et soient à l’origine de créations d’emplois nouveaux".

Alors que 34 dossiers avaient été traités en quatre ans sous l'égide du PCE, 142 l'ont été depuis 2015, avec près de 320 millions Fcfp prêtés à 144 entreprises : 79% pour un projet de création et 21% pour le développement de leur outil de production, avec à la clé, la création de 189 emplois et le maintien de 73 emplois. "Il y avait urgence à pouvoir doter la Sofidep, dans la mesure où il y a une véritable demande sur ce produit qui correspond bien au besoin des créateurs d’entreprise", souligne Teva Rohfritsch.

Créée en 1999, la Sofidep assure une mission publique de développement économique au service des très petites, petites et moyennes entreprises polynésiennes. Cette société d’économie mixte détenue à 85 % par le Pays aide les acteurs du secteur privé de Polynésie française à réaliser leurs projets en améliorant leurs conditions de financement, en particulier au cours des phases les plus risquées : l’investissement, l’innovation, la création, la reprise, et le développement d’entreprises. Pour ce faire, la Sofidep propose aux entreprises deux types d’outils de financement, sans garantie, avec en fonction des montants d’investissements, un complément de financement bancaire : des prêts participatifs et des produits de capital investissement (fonds propres).

La Sofidep en déplacement dans les archipels

La Sofidep se déplace à la rencontre des porteurs de projet dans les archipels et sera notamment en septembre à Maupiti et aux Australes :

- Le 2 septembre de 9 heures à 15 heures à la mairie de Maupiti ;
- Le 13 septembre à partir de 9 heures à la mairie de Rurutu ;
- Le 15 septembre à partir de 9 heures à la mairie de Tubuai.

Teva Rohfritsch : "nous souhaitons qu’il y ait un partenariat gagnant-gagnant"

Le PACE s'inscrit dans la stratégie visant à relancer l’activité et l’emploi via la dynamisation du tissu entrepreneurial.

L’objectif est en effet d’aider à la création d’entreprises et de soutenir tous ces porteurs de projet qui n’ont pas forcément les moyens financiers de se lancer. On y contribue au travers d’un prêt relativement souple. A travers le PACE la Sofidep intervient en direct jusqu’à 5 millions Fcfp, pour des projets de financement qui peuvent aller jusqu’à 10 millions. Elle demande peu de garantie, si ce n’est que le porteur de projet soit sérieux et que son projet soit viable.
C’est un souhait fort du gouvernement d’accompagner la création de ces petites entreprises ; la création de son propre emploi : faire en sorte que nous puissions continuer à accompagner les petites entreprises dans le secteur privé, et non pas par le biais du secteur public comme cela s'est fait au cours des 30 dernières années.


Ce type de dispositifs vous semble-t-il plus performant ?

Il s’agit d’une forme de responsabilisation des porteurs de projets, parce qu’il s’agit de prêts, c’est-à-dire de sommes qui doivent être remboursées. Néanmoins, il s’agit d’un système qui permet de mettre le pied à l’étrier. Par rapport à la subvention – et nous avons quelques aides complémentaires à ces prêts qui seront débloquées pour, notamment, l’équipement des petites entreprises, par le biais de la DGAE –, nous souhaitons au travers de la Sofidep qu’il y ait un partenariat gagnant-gagnant : pour le porteur de projet qui ne pourrait sans cela accéder à ces financements au travers des banques classiques ; et gagnant pour le Pays, parce qu’on l’aide à créer son emploi et peut-être même d’autres emplois par la suite. C’est un pari. Un pari mesuré puisque plus de 90 dossiers ont été traités en 2015 contre moins d’une dizaine par an auparavant. Et nous sommes à près d’une cinquantaine depuis le début de l’année. (…)

La Sofidep faisait figure de belle endormie jusqu’en 2015. Le Pays a-t-il des ambitions particulières pour cette société d’économie mixte ?

Je ne sais pas si elle s’était endormie. Nous avons en tous cas aujourd’hui des dirigeants qui poussent beaucoup et un conseil d’administration très exigeant pour que les performances de cet établissement soient sans cesse améliorées. C’est le Pays qui l’exige. Et on voit bien aussi qu’il y a des porteurs de projet pour qui ce maillon de financement manquait. La Sofidep propose un panel d’autres produits, mais encore une fois, avec le PACE nous intervenons sur le démarrage des petites entreprises.


Rédigé par JPV avec communiqué le Mercredi 31 Août 2016 à 09:52 | Lu 1448 fois






1.Posté par VERDET le 01/09/2016 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très intéressant pour la relance, maint avis que l'on se jettera sur cette aide et accompagnement, que du bénef pour le Fenua! Maururu Mr le Ministre!

2.Posté par Faut pas pousser! le 01/09/2016 11:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tiens je viens de découvrir qu'on avait un ministre de la relance économique...A quand le ministère de la relance économique réel ???

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 15:07 Un feu d'artifice à Paea le 21 décembre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance