Tahiti Infos

Le Néo-zélandais, Sam Osborne, s'offre son deuxième Xterra Tahiti


Sam Osborne sur la ligne d'arrivée du Xterra Tahiti.
Sam Osborne sur la ligne d'arrivée du Xterra Tahiti.
Moorea, le 22 octobre 2022 -  Victorieux déjà de l'épreuve du triathlon au Xterra Tahiti, en 2017, le Néo-zélandais, Sam Osborne, a remis ça ce samedi en bouclant le parcours natation-VTT-trail en 2h43'44. Le Kiwi a devancé son compatriote, Olly Shaw. Jean-Marc Rimaud, troisième de la course, à plus de 15 minutes du vainqueur, fini premier local, devant Damien Troquenet et Toanui Gobrait. Chez les dames on note le succès d'Alizée Paties en 3h07'26.  Clémence Dède s'est classée première Tahitienne. 

Ils étaient 138 athlètes à prendre le départ, ce samedi à Moorea, du triathlon M, la course reine du Xterra Tahiti. Une édition très relevée avec la participation de belles références du circuit mondial. Et sans surprise, les athlètes néo-zélandais, Sam Osborne et Olly Shaw, ont dominé les débats. Osborne, déjà vainqueur du Xterra Tahiti, s'est offert son deuxième succès au fenua en bouclant son triple efforts en 2h43'44. Son compatriote, Olly Shaw, deuxième de la course a concédé plus de deux minutes de retard sur la ligne d'arrivée.

Et la troisième place est revenue au premier local, Jean-Marc Rimaud qui a pointé à plus vingt minutes du vainqueur. Thomas Lubin, quatrième pendant une bonne partie de la course, a laissé filer cette place après s'être trompé de parcours sur la course à pied. Une incompréhension qui a profité à Damien Troquenet, 4e de la course, et à Toanui Gobrait, qui a complété le top 5 de cette édition du triathlon Xterra Tahiti. 

Rimaud en tête après la natation

Pourtant après le parcours de natation, de 1,5 km effectué dans la baie de Opunohu, Jean-Marc Rimaud, spécialiste de la discipline, sortait en tête. Derrière le coach du club Kona Tri, le Kiwi, Sam Osborne ne lui avait quasiment rien concéder, en sortant à une petite dizaine de secondes derrière lui. "Ca me tenait à cœur de sortir en tête après la natation. Mais je voyais qu'Osborne s'accrochait bien et j'ai remis une dernière accélération pour essayer d'avoir le maximum de temps sur la transition", a indiqué Rimaud. 

Derrière les deux hommes de tête, les autres favoris étaient sortis un peu plus loin. Thomas Lubin, deuxième de la dernière édition, sortait aux alentours de la dixième place. L'autre Néo-zélandais, Olly Shaw, naviguait également dans ses eaux. Mais ce dernier allait réaliser une folle remontée en VTT. 

Les Kiwis s'envolent en VTT

Un parcours en VTT de 34 km (3 boucles à effectuer) qui a notamment mené les athlètes au travers des champs d'ananas de Opunohu. Et sur cette partie en vélo, menée en plein cagnard, les Néo-zélandais ont fait des différences monstrueuses. Olly Shaw d'abord, qui était sorti très loin de la tête après la natation, était déjà revenu avant la fin de la première boucle sur son compatriote Sam Osborne. Jean-Marc Rimaud a lui essayé de résister tant bien que mal, mais à l'issue du premier tour à vélo, l'intéressé avait déjà plus de deux minutes de retard sur les deux Kiwis. "En fait j'ai fait l'erreur de vouloir suivre leur rythme. Je suis resté avec eux sur les premiers kilomètres à vélo mais j'ai craqué ensuite", a expliqué Rimaud. 

Derrière Rimaud, Thomas Lubin avait réussi également une belle remontée sur son vélo et se classait provisoirement 4e de la course. Puis arrivait la première féminine, Alizée Paties, 5e au scratch, suivait ensuite une autre Néo-zélandaise, Kingsford, et enfin Damien Troquenet aux alentours de la 7e et 8e place. 

Et en tête Osborne et Shaw se sont littéralement envolés. Au moment d'aborder la transition entre le VTT et la course à pied les deux hommes avaient près de sept minutes d'avance sur Jean-Marc Rimaud. Et sur le parcours de course à pied, un trail de 10 km, Osborne allait démontrer qu'il était bien le plus fort, ce samedi. A l'issue du trail, Sam Osborne bouclait donc son triathlon en 2h43'44. Plus deux minutes après le vainqueur, Olly Shaw offrait un beau doublé à la Nouvelle-Zélande sur cette édition du Xterra. 

Derrière le duo néo-zélandais, Jean-Marc Rimaud était donc le mieux placé pour compléter le podium. Mais avec des fusées comme Thomas Lubin et Damien Troquenet en course à pied rien n'était fait pour le sociétaire de Kona Tri. Heureusement pour Rimaud, Thomas Lubin s'est égaré sur le parcours. Il résistera également au retour de Troquenet pour s'offrir finalement cette troisième place et le titre honorifique de premier local sur la course en 3h02'42. Damien Troquenet s'est lui adjugé la quatrième place et la mésaventure de Thomas Lubin a également profité à Toanui Gobrait qui finit troisième meilleur tahitien cette année à Opunohu. 

Du côté des dames, la course a été dominée sans surprise par la métropolitaine, Alizée Paties. Après un parcours de natation plutôt solide, celle qui a finit troisième des Mondiaux de Xterra début octobre, a fait la différence aussi en VTT. Paties a ensuite creusé inexorablement l'écart sur ses concurrentes pour l'emporter en 3h07'26 et se classée également dans le top 5 de la course. La Néo-zélandaise, Samantha Kingsford, s'est adjugée la deuxième place chez les féminines à près de dix minutes de Paties. Et le podium chez les dames était complétée par l'athlète locale, Clémence Dède. 

A noter que les 15 meilleurs athlètes, homme et femme, du triathlon M se retrouveront, ce dimanche, sur l'épreuve du short track, toujours à Opunohu. 

Rédigé par Désiré Teivao le Samedi 22 Octobre 2022 à 19:24 | Lu 988 fois