Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Le Brésil, nouvelle destination des investisseurs en haute technologie



Le Brésil, nouvelle destination des investisseurs en haute technologie
RIO DE JANEIRO, 13 avril 2011 (AFP) - Traditionnel exportateur de matières premières et pôle d'investissements étrangers dans le secteur productif, le Brésil cherche aujourd'hui à attirer des capitaux pour la recherche de pointe dans des domaines comme le pétrole et les technologies de l'information.

"Le plus grand défi du Brésil est l'innovation. Nous sommes très compétitifs dans l'agriculture, l'aviation, le gaz et le pétrole. Mais notre industrie a une faible culture d'innovation", a dit récemment le ministre des Sciences et technologie, Antonio Mercadante.

"Nous encourageons les industriels à innover (...) et nous faisons venir des centres de recherche (étrangers) qui vont déposer des brevets au Brésil", a-t-il ajouté.

Un des centres de recherches est le Cenpes installé par le géant pétrolier brésilien Petrobras dans la banlieue nord de Rio. Un autre est le Port Digital à Recife, capitale de l'Etat du Pernambouc (nord-est), un parc technologique qui abrite près de 180 institutions et entreprises spécialisées en technologie de l'information.

Le Cenpes, créé en 1970 et situé sur le campus de l'Université fédérale de Rio (UFRJ), a investi 700 millions de dollars (484 millions d'euros) depuis 2005 pour attirer des entreprises internationales qui travaillent dans l'industrie pétrolière brésilienne, comme la française Schlumberger ou les américaines GE, Halliburton et Baker-Hughes.

"Les fournisseurs les plus importants de Petrobras, voyant dans le Brésil une bonne opportunité d'affaires et reconnaissant la qualité des universités brésiliennes, viennent pour établir un partenariat intellectuel avec nous en complément de notre relation commerciale", a expliqué à la presse le responsable de la recherche et développement de Petrobras, Carlos Tadeu Fraga.

Parmi les projets à développer, il a cité les recherches en biotechnologie, biocarburants et environnement.

Petrobras a investi 2,6 milliards de dollars (1,8 milliard d'euros) en recherche et développement de 2008 à 2010 et prévoit d'énormes investissements pour l'exploitation de pétrole découvert en eaux très profondes dans l'océan Atlantique, sous une épaisse couche de sel.

Ses actuelles réserves confirmées de 14 milliards de barils de brut pourraient plus que tripler avec le pétrole enfoui en mer et faire du Brésil l'un des grands pays exportateurs de brut.

Avec un marché de consommation en plein boom, le Brésil offre de bonnes opportunités aux entreprises étrangères de haute technologie.

"Le Brésil est une bonne option pour les investissements en Amérique latine dans le domaine technologique. Ici, il y a de bons professionnels qui peuvent faire en sorte que les entreprises qui investissent aient une plus grande garantie de pénétration du marché", a expliqué à l'AFP Luis Anavitarte, expert des marchés émergents du consultant Gartner.

Le port Digital de Recife a été crée il y a dix ans dans le but de donner un élan au secteur de l'informatique et des télécoms et de créer des emplois dans l'Etat du Pernambouc (nord-est), un des plus pauvres du Brésil. Parmi les entreprises installées figurent notamment les multinationales Accenture, Motorola et IBM.

mv/cdo/ml/mdr/clr

© 1994-2010 Agence France-Presse

Rédigé par Par Vitoria VELEZ le Mardi 12 Avril 2011 à 18:24 | Lu 412 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies