Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Le 30 juin 2012 le Minitel aura 30 ans et doit s'éteindre définitivement



Le 30 juin 2012 le Minitel aura 30 ans et doit s'éteindre définitivement
RENNES, 21 octobre 2011 (AFP) - Le Minitel doit s'éteindre définitivement le 30 juin 2012, date anniversaire des 30 ans de son lancement commercial, après avoir équipé jusqu'à neuf millions de foyers dans l'Hexagone, et même s'il a encore enregistré en 2010 plus de 46 millions d'appels.

France Télécom Orange a repoussé à plusieurs reprises la fin du terminal muet, notamment pour permettre aux derniers éditeurs de migrer vers les services internet.

Vanté à ses débuts comme une "révolution télématique", avec des terminaux dédiés, solides, et à partir desquels on accédait à un réseau vidéotexte, il a connu son apogée en 2002, équipant alors neuf millions de foyers et entreprises.

Un succès qui a éclipsé les autres expériences similaires dans le monde qui ont fait long feu, comme en Grande-Bretagne, mais qui n'a cependant pas permis au Minitel français de s'exporter au-delà des frontières françaises.

"Le Minitel n'a pas évolué comme nous aurions espéré qu'il évoluât", constate aujourd'hui amèrement Gérard Théry, directeur général des télécommunications de 1974 à 1981, qui a lancé l'aventure Minitel.

Fin 2010, le service comptait encore quelque 1,7 million d'utilisateurs. Il ne restait plus que 810.000 terminaux classiques en circulation mais le service était par ailleurs utilisé sur ordinateur par 950.000 usagers, grâce à un logiciel lancé en 2000. L'ensemble des services s'éteindront le 30 juin 2012.

Le chiffre d'affaires du Minitel a atteint son point culminant à la fin des années 1990 avec un milliard d'euros de revenus, mais il n'a cessé de décliner depuis. Il est tombé l'an dernier à 30 millions d'euros brut.

Le Minitel ne permettait plus l'accès qu'à 1.880 services fin 2010 (dont 37% de services pratiques comme 3617 Argus, 23% de services bancaires, 27% de services pour les professionnels et 13% de jeux), loin des 25.000 proposés en 1996-1997.

Aujourd'hui il n'est ainsi plus possible d'acheter un billet Air France ou SNCF, ni de consulter les services de Météo France, fermés en juin.

Et pour ceux qui souhaitent se séparer de leur terminal muet, Orange propose de le ramener à la boutique la plus proche. Il finira démantelé et recyclé.

etr-gvy/sof/jmg

Rédigé par AFP le Jeudi 20 Octobre 2011 à 22:41 | Lu 386 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies