Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Landes : action des défenseurs des oiseaux contre la chasse à l'ortolan



Landes : action des défenseurs des oiseaux contre la chasse à l'ortolan
BORDEAUX, 31 août 2013 (AFP) - Des défenseurs des oiseaux ont mené une action samedi matin dans les Landes pour répertorier les sites de braconnage de l'ortolan, minuscule migrateur protégé, mais toujours chassé illégalement dans ce département, ont-ils annoncé à l'AFP.

"Notre opération consistait à déterminer le périmètre de braconnage", a expliqué à l'AFP Allain Bougrain-Dubourg, le président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), qui mène chaque année à cette période des actions contre la chasse illicite du bruant ortolan (Emberiza hortulana), protégé depuis 1999 et objet de fantasmes culinaires.

Le président de la LPO indique avoir repéré une zone, située entre Mont-de-Marsan, Dax, Capbreton jusqu'au Gers, "où le braconnage est en activité". Les militants de l'association ont identifié des champs où étaient visibles des pièges (matoles), ont libéré des oiseaux emprisonnés, mais n'ont pas détruit de pièges comme les années précédentes, a précisé M. Bougrain-Dubourg.

"Notre objectif est d'identifier les sites de braconnage par GPS et de transmettre tous les éléments à la Commission européenne", a-t-il expliqué. En mars, Bruxelles avait mis en demeure la France de lui répondre sur le sort de l'espèce protégée.

"La France a répondu qu'elle surveillerait attentivement, et qu'elle ferait de la répression si nécessaire, or ce n'est pas le cas, elle est en train d'enfumer l'Europe", s'énerve le président de la LPO, "le braconnage perdure sans aucun contrôle", estime-t-il.

Une demi-douzaine de militants allemands et italiens du CABS (Comittee Against Birds Slaughter) parcourent également depuis plusieurs jours le département pour repérer des pièges. "Les gendarmes ne poursuivent pas les chasseurs, et quand on leur signale un site, ils ne vont pas inspecter les champs", s'étrangle Andrea Ruttigliano, contacté par l'AFP.

"J'ai fait des opérations en Italie, en Allemagne, mais c'est la première fois que je vois ça. On dirait le Far West et que ce sont les chasseurs qui dirigent la France", dit-il.

Selon la LPO, 30.000 ortolans sont capturés chaque saison (mi-août à mi-septembre) puis engraissés avant d'être vendus pour être consommés à des prix pouvant atteindre 100 à 150 euros pièces. Quelques centaines à un millier de chasseurs s'adonneraient à cette chasse dans le département.

Mi-mars, l'ex-ministre de l'Ecologie, Delphine Batho, avait indiqué que la France ne demanderait pas de dérogation à Bruxelles pour l'ortolan.

Rédigé par () le Samedi 31 Août 2013 à 06:08 | Lu 269 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies