Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Lancement des manœuvres régionales « Croix du Sud » 2012 en Nouvelle-Calédonie



Lancement des manœuvres régionales « Croix du Sud » 2012 en Nouvelle-Calédonie
NOUMÉA, vendredi 12 octobre 2012 (Flash d’Océanie) – Les forces armées françaises en Nouvelle-Calédonie accueillent à partir de vendredi 12 octobre 2012, et deux semaines durant, les manœuvres militaires internationale biennales « Croix du Sud » avec, cette année encore comme thèmes forts l’interopérabilité entre forces armées régionales, mais aussi la coordination des moyens de secours et d’intervention en cas de catastrophes naturelles, voire de situations de crise nécessitant une exfiltration de ressortissants.

L’édition 2012 de « Croix du Sud » se déroulera majoritairement dans la province Nord de la Nouvelle-Calédonie, avec toutefois des incursions en milieu urbain (Nouméa, la capitale) et sur le tarmac de l’aéroport international de Nouméa-La Tontouta, précisent les Forces Armées françaises de Nouvelle-Calédonie (FANC) dans un communiqué.

Les deux semaines de déploiement comprendront des modules théoriques, sous forme de briefings conjoints et de sessions de formation à l’intégration, y compris en langue anglaise et, pour la partie sur le terrain (20-26 octobre 2012) une simulation, dans des conditions les plus réelles possibles, d’opérations humanitaires et d’évacuation de ressortissant.
Généralement, ce dernier module répond à un scénario prédéterminé impliquant un facteur catastrophe naturel, voire un autre paramètre, parfois combiné, d’insurrection civile.
Cette année, les manœuvres sont placées sous le haut commandement du Général de Brigade Jean-François Parlanti, Commandant Supérieur des FANC.

Les principales composantes, au plan des forces participantes, outre la France (Nouvelle-Calédonie et Polynésie française), viennent d’Australie et de Nouvelle-Zélande.
La France, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, sont par ailleurs signataires, depuis 1992, d’un accord dit « FRANZ » dont la principale vocation est d’harmoniser et de coordonner des réponses humanitaires au bénéfice de pays océaniens riverains frappés par des catastrophes naturelles.
D’autres forces participent aussi à ces manœuvres : Vanuatu (forces mobiles paramilitaires -VMF- de l’archipel), Tonga (Tonga Defence Service-TDS), Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG Defence Force, PNGDF) et, pour la première fois cette année, des délégations venues des États-Unis (US Marines basés à Hawaii, police militaire), du Canada (section d’infanterie) et de la Grande-Bretagne (section des Royal Gurkhas).



Lancement des manœuvres régionales « Croix du Sud » 2012 en Nouvelle-Calédonie
Les moyens mobilisés concernent à la fois l’armée de terre (bataillons d’infanterie, la marine (barges, frégates, patrouilleurs) et l’armée de l’air (avion de transport CASA, hélicoptères Puma).
La New Zealand Defence Force, vendredi, dans un communiqué annonçant sa participation aux manœuvres Croix du Sud 2012, soulignait sa participation à hauteur d’une unité du premier bataillon de son régiment d’infanterie et d’un petit détachement de sa marine, soulignait les bénéfices de ce genre d’opération régionale et multinationale : « C’est une bonne opportunité pour nos personnels de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires dans le Pacifique, de renforcer notre coopération et nos relations », a déclaré Le Commandant des Forces Conjointes Néo-zélandaises, le Général de division Dave Gawn.

« Participer à des exercices tels que Croix du Sud permet à nos forces de défense de se préparer à un éventail de situations et faire en sorte que la Nouvelle-Zélande puisse jouer pleinement et efficacement son rôle en travaillant avec d’autres nations pour réduire les conflits et améliorer la stabilité dans le Pacifique, tout en répondant aussi efficacement à des opérations de secours humanitaires post-catastrophes naturelles. Nous avons de bonnes relations avec nos partenaires du Pacifique et il est important pour nous de travailler étroitement avec eux pour construire cette interopérabilité, pour que nous puissions accomplir nos tâches ensemble, au besoin », poursuit-il.

pad

Rédigé par PAD le Vendredi 12 Octobre 2012 à 05:04 | Lu 923 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus