Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La révision du PGA à Mahina fait des remous



Tahiti, le 25 avril 2021 - Des administrés de la commune de Mahina se sont rendus en nombre samedi matin à la mairie pour émarger sur le registre dédié à l'enquête publique consacrée à la révision du Plan général d'aménagement. Leur problème, une zone passée d'inconstructible à constructible à l'entrée de la commune au niveau du Tahara'a pour permettre la construction de 70 logements.
 
Le projet de plan général d’aménagement (PGA) révisé de la commune de Mahina a été soumis à une enquête publique le 19 avril qui a pris fin ce samedi. Dans la journée, le directeur des services techniques de la mairie, Jean Alain, a répondu aux interrogations et surtout aux inquiétudes de plusieurs administrés venus en nombre. Selon lui, la révision de ce PGA ne renferme pas "de grandes révolutions, on a fait essentiellement des ajustements techniques". Terrains militaires, Hitimahana, Village de Orofero… Mais surtout, Jean Alain considère que le grand changement dans la révision de ce PGA se situe au niveau de la superficie minimale pour pouvoir construire son fare, qui passe de 1 500 mètre carrés à "450 à 500". "Cela permet aux gens de construire leur fare OPH ou de diviser leur terrain. C'est une des principales évolutions".

Un collectif de riverain monte au créneau

Mais surtout, plus d'une soixantaine de personne du collectif U'upa se sont rendus samedi matin dans les jardins de la mairie pour dénoncer le nouveau PGA. Ils ne comprennent pas comment une zone inconstructible située à l'entrée de la commune à flanc de montagne au niveau du Tahara'a a pu passer d'inconstructible à constructible. "Il faut bien qu'il y ait un intérêt pour quelqu'un", s'étonne le président du collectif, Bernard Este. "En plus il y a des pentes de plus de 90%". Les membres du collectif U'upa précisent qu'un projet de promotion immobilière "d'environ 70 maisons est prévu sur une parcelle qui ne devrait accepter qu'environ 25 habitations". Les membres du collectif estiment de toutes façons que la zone ne pourra pas être construite en raison de la présence de u'upa et de martin chasseur dans la vallée. "Deux espèces endémiques catégorie A protégées par une loi du Pays", explique Diana, membre du collectif.
 
Le directeur des services techniques Jean Alain explique que les zones futurs d'aménagement ont été ajustés pour "éviter que les lotissements se construisent n'importe comment (...) et éviter que les terrains se construisent (...) un par un sans cohérence, sans réflexion". Pour autant, l'ancienne élue de Mahina Vaite Jamet, présente à la mairie samedi, abonde dans le sens du collectif : "Les PGA, je les ai vu passer et je sais aussi qu'on peut transformer une zone rouge et la passer en zone bleue quand il y a besoin"… La commissaire-enquêtrice remettra dans un délai d’un mois son rapport et son avis motivé, ainsi que tous les documents et observations recueillis pendant l’enquête publique.

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Dimanche 25 Avril 2021 à 20:25 | Lu 1842 fois

Tags : MAHINA, PGA, TAHARAA





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Juin 2021 - 16:34 Pacif’ink, l’impression zéro déchet

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus