Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


"La prochaine fois qu'Oscar sera malade, ira-t-il se faire soigner à Cuba ?"



A La Havane, sur l'île de Cuba, un médecin contrôle la pression d'un patient AFP PHOTO/STR
A La Havane, sur l'île de Cuba, un médecin contrôle la pression d'un patient AFP PHOTO/STR
"Quand je suis à l'extérieur, je pense aussi au pays. Quand j'étais à New York, j'ai eu l'occasion de rencontrer l'ambassadeur de Cuba. Je lui ai demandé également dix médecins généralistes, parce que nous manquons cruellement de médecins. Alors il était très étonné, il pensait que dans ce pays il y a tout ce qu'il faut. J'ai dit non, nous manquons de médecins. Il m'a demandé d'envoyer une lettre à la Havane au gouvernement cubain et je vais le faire. Et je vais peut-être me rendre à Cuba pour voir comment ils font au niveau de la santé. Et j'espère que ces médecins cubains seront bien reçus ici.”

Ces propos, tenus par Oscar Temaru sur le plateau de Polynésie Première dimanche soir, ont été accueillis avec amertume, mais surtout, fatalisme par les médecins qui exercent en Polynésie française. "Ses déclarations ne nous étonnent plus" commente le président du syndicat des médecins libéraux de Polynésie française, Pascal Szym, qui rappelle que le manque de médecins dans les dispensaires est dû essentiellement aux problèmes administratifs et budgétaires du Pays (On se souvient du conflit social engagé par les médecins de l'hôpital d'Uturoa pour obtenir l'embauche d'un pédiatre, en juillet) .

Et selon le docteur Szym, la situation n'est guère plus brillante du côté des médecins libéraux, une population vieillissante et qui refuse de faire plus d'efforts pour le sauvetage de la PSG. Ce chirurgien négocie actuellement au nom de son syndicat le renouvellement de la Convention qui les lie à la CPS. Et se dit déjà au bord de la rupture. Selon nos informations, le gouvernement et la Caisse seraient sur le point de leur proposer une baisse de 400 francs des honoraires conventionnés, ainsi qu'une baisse du tarif des actes médicaux. Une nouvelle réunion de discussions doit avoir lieu vendredi. La signature de la convention devra intervenir, elle, au plus tard en janvier. "S’ils nous proposent ça, c’est clair qu’en janvier personne ne signera, et on va au bras de fer" assure le Dr Szym, pour qui la Polynésie pourrait alors effectivement, se retrouver en manque de médecins.

Interview.


Tahiti Infos : Oscar Temaru a déclaré qu’il souhaitait faire appel à des médecins cubains. Vous avez été choqué par ces propos ?

Dr Pascal Szym : Des médecins cubains à Tahiti ? Il faut savoir que sur le plan légal, ces médecins ne peuvent pas exercer à Tahiti. Les diplômes de médecine ne sont pas reconnus partout, et en Polynésie pour l’heure, jusqu’à l’indépendance, seuls les médecins français peuvent exercer. Mais ces déclarations ne nous étonnent plus, on commence à avoir l’habitude des propos ubuesques. On entend depuis deux ans sur la réforme de la PSG des bêtises plus grosses que celui qui les sort. Toutefois mon rôle n’est pas de critiquer le président, je ne suis pas là pour faire de la politique, mais pour défendre ma profession. Notons tout de même que la majorité des politiques, lorsqu’ils sont malades, vont en France en Evasan. La prochaine fois qu’Oscar sera malade, ira-t-il se faire soigner à Cuba ?

Peut-on parler de pénurie de médecins en Polynésie comme l’a fait Temaru ?

Ça dépend de quoi on parle. Il y a trois grandes médecines : hospitalière, privée, et de dispensaire. Cette dernière a quasiment disparu, puisqu’il n’y a presque plus de médecins, non pas faute de candidats mais parce qu’ils ne sont pas payés. Donc le bénévolat, ça va un temps, mais les médecins finissent pas partir. Ensuite il y a la médecine hospitalière publique, à laquelle ils n’osent pas toucher pour l’instant. Et puis enfin, il y a la médecine libérale. Le gouvernement et la CPS préparent une nouvelle convention qui est encore dans les cartons et qui nous sera proposée au moins de janvier . Si mes informations sont exactes, cette convention prévoit une baisse de 25% à 50% de nos honoraires. Elle ne sera signée par personne, on ira au bras de fer, donc il n’y aura plus de médecine conventionnée libérale en Polynésie.
Ça fait deux ans, trois ans qu’on fait sans arrêt des économies. L’année dernière on a fait 500 millions d’économies et personne ne le dit. Cette année au 1er semestre on est à 250 millions à peu près. On fait déjà beaucoup d’efforts qui ne sont pas reconnus.

La Polynésie ne serait donc plus attractive pour les médecins ?

Citons l’exemple d’une jeune femme, fille d’un médecin local. Elle a fait ses études de médecine en France, et est devenue spécialiste en néphrologie. Elle est venue travailler après son diplôme au CHT, mais elle a jeté l’éponge au bout de deux ans. Elle est repartie en métropole. Les jeunes médecins ne veulent pas venir en Polynésie, avec la convention qu’on nous prépare. Résultat, 10 cabinets de médecins sont en vente, et ne trouvent pas de repreneurs. La moyenne d’âge des médecins en Polynésie est de 54 ans. Les jeunes préfèrent aller s’installer en France, ils peuvent s’installer sans avoir à reprendre un cabinet, et la sécurité sociale ne leur baisse pas leurs honoraires tous les 36 du mois, et ne les menace pas non plus de les renvoyer dans leur pays, comme on nous l’a déjà dit en réunion. Quand vous êtes un jeune médecin tout juste diplômé, avant de vous installer quelque part, vous regardez les relations conventionnelles avec votre partenaire, c’est-à-dire la CPS ici. Et quand les jeunes voient la convention qui se prépare, ils font demi-tour tout de suite, c’est clair.

Les médecins pourtant ne vivent pas si mal en Polynésie ?

Depuis 1995, les actes techniques n’ont jamais été augmentés, ils n’ont fait que baisser. Quant à la consultation, elle a baissé, augmenté, baissé, augmenté…elle est relativement stable, mais elle est plus à la baisse qu’à la hausse. En 15 ans, trouvez une profession qui n’a pas augmenté mais baissé ses tarifs, en Polynésie ou ailleurs ! Et pendant ce temps nos frais augmentent sans arrêt, nos assurances, nos cotisations… donc on arrive à un point de rupture.

La Polynésie compte 202 médecins libéraux, spécialistes et généralistes, en ville et en clinique, pour l'essentiel installés sur l'île de Tahiti.


le Mercredi 5 Octobre 2011 à 11:35 | Lu 5487 fois

Tags : SANTE





Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

8.Posté par ALEX le 06/10/2011 07:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a habbif HIRAM, saluti HIRAM, je travaille pour le corps médical depuis 3 ans et crois moi, les medecins pour lesquels je travaille ne pratique JAMAIS d’arrêt maladie de complaisance. je sais que sur la place, certains le font mais ils sont connus de la CPS et c'est pour ca que je dis que c'est a la CPS de faire leurs contrôle. car ces medecins au final sont une tres petite minorité et sont affiches dans les rapports mensuels.
En ce qui concerne leurs salaires que tu trouve ennorme: tu semble oublier que pour la plupart ils commencent à 6h00 ou 6h30 et qu'ils finissent pour certain vers 18h00 ou 19h00. Ensuite, il n'y a pas d’impôts? ou as tu vu CA? c'est ennorme les charges que les medecins ont à payer entre le trésor public, les frais du cabinet, la CPS et j'en passe crois moi, ils sont bien mieux loti en métropole.
Je ne cherche pas à tous les défendre car comme partout il y a des dérives c'est vrais mais je peut te citer des noms d’excellents généralistes, qui accordent 20 mnts par consult au même prix, qui roulent en twingo qui n'à plus d'age et qui sont concernés par leurs patients.
Ces medecins la ne méritent pas qu'on les critiques ni qu'on cherche à prendre dans leurs poch...

7.Posté par topikite le 05/10/2011 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et les syndicalistes, représentants APF, chefs de service FPT, patron de SEM, ect qui roulent en Q7, BMW, ou autres avec un BAC- 5……..
De plus, d'être nourris,logés, blanchis, depuis 30 ans, ils nous plombent les budgets, nous flinguent, la perle, la pêche, l'agriculture, le tourisme, les transports, la téléphonie, l'éducation, la santé, etc, ect….et n'ont jamais aucun compte à rendre, AUCUNE RESPONSABILITE, AUCUNE SANCTION.
Si on calculait le cout de l'incompétence, on dégagerait des milliards.
On demande en permanence aux personnels médicaux et para-médicaux de financer le manque à gagner de la CPS,de la PSG, la mauvaise santé de la population, et on se pavoise à la TV avec l'ouverture d'un nouveau Mc Donalds à Taravao, le personnel aura certainement été financé pour leur stage de formation par le SFI comme cela a été le cas pour celui de Arue.
Faut pas pousser mémé dans les orties.
Les médecins ne fabriquent pas les malades, et ils ne sont pas responsables du coût.
J'espère que vous avez regardé le débat A PARAU MAI, nous comprendrez que depuis 40 ans les politiques n'ont rien fait, au contraire, ils ont fait stagner et donc à présent basset l'espérance de vie.
On a 20 stagiaires qu...

6.Posté par emere cunning le 05/10/2011 21:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Entièrement d'accord (pour une fois) avec Hiram.
Bien gentils nos taote, vus de dehors, mais UNE GRANDE MAJORITE d'entre eux ferait mieux de la fermer.
"Un état dans l'Etat" (nous disait une personne bien placée pour savoir). Se croyant indispensables, ils ne savent qu'imposer leurs salaires faramineux, se concoctent des horaires et gardes qu'ils ne respectent pas, imposent leurs caprices pour leur seul confort, etc, en plus des erreurs de diagnostic qui coûtent un oeil, un rein à un paquet de malades finalement évasanés quand ils ne finissent pas entre quatre planches (pas pour rien que leurs assurances augmentent bien que le polynésien ne soit pas procédurier).
Ils n'ont strictement rien à faire des difficultés de la CPS, de l'argent des cotisants/contribuables qu'ils n'hésitent pas à jeter par les fenêtres en faisant croire à nos malades d'ici et des îles que leur santé dépend de leurs contrôles à n'en plus finir. Alors que leur seul souci est de remplir leurs poches/caisse.
Quant aux jeunes qui rentrent en France pour y gagner mieux, la bonne blague Dr Szym. Ils sont bien plutôt dégoûtés de se taper tout le boulot à la place de nos taote une fois informés du pactole que ces de...

5.Posté par habbif HIRAM le 05/10/2011 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alex, ma demande, qui n'est pas de la jalousie, est que les médecins DOIVENT mieux communiquer pour espérer ralier la population à leur cause, et éviter de faire comme ATN, se mettre tout le monde à dos !

je te prie de bien vouloir expliquer, par exemple, pourquoi les honoraires ici sont nettement supérieur à ceux de métropole, qu'est ce qui le justifie ? car pas d'impots ici comparativement à la métropole, à métier comparable, bien sur...

l'ingénièrie ici, ce n'est pas plus cher qu'en métropole, par exemple, et le smig est inférieur à la métropole... pourquoi les actes médicaux sont si élevés ?

pour les arrêts de travail, ce sont quand même les médecins qui les signent et les rédigent, ils ont le pouvoir de les refuser à leurs patients, s'ils respectent leurs chair et serments...

ils FAUT expliquer cela aux quidam pour éviter de devenir le clan des sales nantis

comme je l'ai décrit précédement : "gagner de l'argent , bcp d'argent, soit, c mérité vu le niveau d'étude, mais, bcp et ENORMEMENT, c'est différent, et s'accrocher à ce magot quand la population crève, là, pas d'accord !!!"

prends le temps de réfléchir et donnes des réponses claires, simples, chiffrés et loin des clichés de ...

4.Posté par Tupu le 05/10/2011 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

4 millions par mois, pour certains c'est encore bien en dessous de la réalité...

3.Posté par alex le 05/10/2011 16:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour habbif HIRAM juste pour te signaler que ta jalousie est tres mal placée vis a vis du copr médical: N'oublis pas et surtout pas que ces medecins roulent en porshe parcequ'ils ont pour certains fait 15 ans d'études (pour les spe) et que ces 15 ans n'ont pas été payés, que l'internat est tres compliqé avant de dee=venir medecin.
Pour le cooup c'est de la jalousie tres mal placée.
Ensuite tu voudrais qu'ils injecte leur argent dans l'économie locale: mais pour quoi faire??? pour acheter quoi??? des linges Bilabong? réflechis juste a tes propos. toi aussi tu aurais pu faire medecine et gagner 1.5 millions par mois.
Sans oublier que la medecine c'est pas de la boucherie, ton généraliste lorsqu'il te prescrit un medciament il met son cabinet en jeux.
Pour ce qui est des arrets de complaisance, sache que ce n'est pas du ressort des medecins mais de la CPS de faire son travail et que les medecins que je connais ne le pratique JAMAIS!!! Il ya aussi des medecins qui sont très bons et consciencieux et qui roulent en twingo je peux t'en siter. Avant de cracher sur les medecins, regarde les politiques je crois que ça vaut plus le coup.

2.Posté par habbif HIRAM le 05/10/2011 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il va falloir que les médecins fassent un sacré effort de communication car comment expliquer leur crainte de perdre 400 F par acte médical, quand on sait que la plupart gagne plus de 1.5 M / mois, certains chirurigien plus de 4 M / mois en étant A MI TEMPS dans les cliniques !!!

comment expliquer les coûts des actes en métropole nettement moindre de ceux d'ici ?

comment expliquer les rentes des médecins ?

comment expliquer que 80% des revenus des médecins locaux sont expatriés en métropole ou ailleurs, au dépend de notre économie ? c'est pourtant nos sous qui les font vivre ...

comment expliquer que les médecins, bien connus qui fournissent des arrêts maladies foireux depuis des années ne soitent pas inquiétés par leurs potes du controle de la CPS ???

combien de porsche chez les médecins ?

gagner de l'argent , bcp d'argent, soit, c mérité vu le niveau d'étude, mais, bcp et ENORMEMENT, c'est différent, et s'accrocher à ce magot quand la population crève, là, pas d'accord !!!

expliquer vous d'abord sur tout ça avant d'aller pleurnicher !!!

1 2 3
Signaler un abus

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video du moment | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives Tahiti Infos | Archives Les Nouvelles | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | La météo des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti | Catalogues