Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La ministre des Outre-mers à la rencontre des sinistrés de Pirae



La ministre a été accueillie à Pirae par le maire de la commune.
La ministre a été accueillie à Pirae par le maire de la commune.
PIRAE, le 17/02/2017 - Ils sont encore 80 personnes sinistrées au sein du centre d'hébergement protestant à Pirae. Malgré le mauvais temps, la ministre des outremers s'est rendue à Tenaho, un quartier de Pirae qui a été durement touché lors des intempéries du mois de janvier. Sur place, Ericka Bareigts a rencontré quelques sinistrés et les travaux qui sont actuellement mis en place par le Pays.

Après avoir découvert les locaux de la cellule de crise mise en place par les services de l’État et du Pays, la ministre des outremers, Ericka Bareigts s'est rendue dans le quartier Tenaho à Pirae. L'occasion pour elle, de découvrir les travaux qui sont réalisés depuis les dernières intempéries du mois de janvier.

Pour mieux sécuriser les berges des rivières, le ministre de l’Équipement a demandé à ce que du ciment soit utilisé. "Selon nos analyses, le fait de cimenter les berges est la meilleure solution pour les renforcer, ce sont les experts qui nous ont fait part de cela. Donc, nous avons décidé de cimenter à certains endroits, surtout là où l'eau frappe fortement. Il faut compter sur environ 100 m, ce sont environ 27 millions de francs qu'il faudra débourser", assure Luc Faatau, ministre de l’Équipement.

Les ponts seront également rénovés voire changés. "Il va falloir les élever et les agrandir. Comme cela, lorsque la rivière sera en crue, tout s'écoulera bien. Il n'y aura plus d'arbres qui viendront bloquer l'écoulement de l'eau de la rivière. Deux ponts seront d'ailleurs refaits, ceux de Matatia et de Taaone" poursuit Luc Faatau.

On rappelle que peu de temps après les intempéries, la ministre a activé le Fonds de secours d’extrême urgence à hauteur de 36 millions de francs. Un fonds qui a été totalement utilisé. "On voit que tout est coordonné parce que les gens se parlent et se respectent. Il y a une vraie intelligence pratique sur le terrain. Il y a une solidarité entre les gens et c'est ça qui est bien. Il n'y a pas eu de morts, heureusement. C'est grâce à cette mobilisation et à cette capacité de gérer ensemble. Et ça, il faut le maintenir, c'est une intelligence pour l'intérêt général", explique la ministre des outremers.

"L'idée est que les victimes des intempéries puissent bénéficier du soutien de l’État avec l'achat de petits matériels, des matelas, des bouteilles d'eau… donc nous avons débloqué très rapidement vu l'urgence de la situation", prévient Ericka Bareigts.

La Ministre a également procédé à l’activation du Fonds de secours en procédure normale. "Nous ouvrons une période d'indemnisation possible puisqu'il y a cette procédure-là. Donc, c'est dans un délai de 6 mois maximum, et je voyais avec le Haut-commissaire pour faire activer les choses pour que nous puissions raccourcir les délais parce que derrière, il y a surtout des gens qui attendent. Donc, plus vite on fait ça, plus vite on pourra indemniser les personnes qui auront droit à cette indemnité", conclut-elle.

Après la visite sur le terrain, la ministre s'est rendue à la salle paroissiale protestante de Pirae pour rencontrer les familles sinistrées qui y sont hébergées depuis les intempéries de janvier. Une fois la commune de Pirae terminée, le cortège ministériel s'est rendu à Mahina.

L'occasion pour elle, de féliciter les personnes qui ont apporté leur aide pour l'évacuation des familles sinistrées.
L'occasion pour elle, de féliciter les personnes qui ont apporté leur aide pour l'évacuation des familles sinistrées.

La visite à Pirae s'est terminée au centre d'hébergement mis en place par l'Eglise protestante, en faveur des familles sinistrées.
La visite à Pirae s'est terminée au centre d'hébergement mis en place par l'Eglise protestante, en faveur des familles sinistrées.


Rédigé par Corinne Tehetia le Vendredi 17 Février 2017 à 16:46 | Lu 2068 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 19:17 Angélo Frébault exclu du Tahoera'a Huiraatira

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:30 Un cas de tuberculose au lycée Gauguin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués