Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La manif du "18 joint" interdite



Tahiti, le 16 juin 2020 - Le tavana de Papeete Michel Buillard refuse la manifestation de "l'appel du 18 joint" de l'association Tahiti Herb Culture en raison de "l'action troublante" le 5 mars dernier lors de la plantation d'un tumu paka devant l'assemblée de la Polynésie. L'association reste sur sa position et assure qu'elle sera présente jeudi "nous en tout cas on ne lâche pas, on maintient la manifestation devant l'assemblée à partir de10 heures".
 
La manifestation annuelle prévue pour "l'appel du 18 joint" organisée par l'association Tahiti Herb Culture (THC) place Taraho'i est interdite. En effet par courrier du 12 juin dernier, le tavana de Papeete Michel Buillard explique que ce refus est dû à "l'action troublante" du 5 mars dernier, lorsque l'association avait décidé de mettre en terre un plant de cannabis juste à l'entrée de l'assemblée de la Polynésie. Action qui avait valu une condamnation à trois mois de sursis à l'ex-président de l'association, Karl Anihia. Dans son courrier le tavana précise que cette décision a été prise après avoir consulté et avoir pris l'avis du directeur de la Direction de la sécurité publique.

"Cette action ne sera plus jamais renouvelée"

Contacté, Karl Anihia se dit "un peu surpris quand même par la décision qui a été prise". "Le prétexte avancé, c'est l'action menée le 5 mars 2020 devant l'assemblée. C'était un acte symbolique, et j'ai affirmé devant le juge que cette action ne sera plus jamais renouvelée." Le président de l'association insiste d'ailleurs sur la portée "symbolique" de l'action menée quelques semaines avant le confinement. "J'ai été jugé dans le cadre de cette affaire-là, on a bien expliqué le geste symbolique de l'action puisque au niveau national les expérimentations vont commencer. Au niveau local rien n'est fait, il n'y a aucunes réactions politiques."

"On n'a jamais eu l'intention de troubler l'ordre public"

La décision de la mairie de Papeete n'a pourtant pas de quoi refroidir les membres de l'association THC. "Nous on sera présent demain et on fait ce qu'il faut pour. Et on va y arriver car c'est une manifestation pacifique. On n'a jamais eu l'intention de troubler l'ordre public." Karl Anihia rappelle que les manifestations antérieures du "18 joint" menées depuis 2012 devant l'assemblée n'ont "jamais posé de souci avec l'ordre public".
Tous les ans, l'association organise en effet une "manifestation statique" devant Tarahoi pour interpeller les élus à l'assemblée. Cette année, les représentants seront justement en séance pour voter le compte administratif du Pays. Et Karl Anihia annonce que son association sera reçue par les élus cette année, pendant que d'autres membres resteront à l'extérieur pour "faire de la sensibilisation" auprès du public. "Nous avons aussi envoyé un courrier à l'assemblée et nous avons eu la confirmation qu'on sera reçu. Donc ce n'est pas un problème avec les élus de l'assemblée c'est vraiment une décision qui vient de la commune de Papeete et donc du maire Michel Buillard et son équipe. On va peut-être porter cette affaire devant le tribunal administratif."

"Ils ne veulent pas perdre leur électorat"

Pour Karl Anihia, la proximité du second tour des élections municipales peut expliquer cette décision de la mairie : "Il y a les élections qui arrivent et peut-être qu'ils ne veulent pas perdre leur électorat".


Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mardi 16 Juin 2020 à 20:24 | Lu 1560 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Septembre 2020 - 15:15 ​Uturoa prête à repartir pour un tour

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus