Tahiti Infos

"La mairie n'a jamais été favorable à l'installation d'un village à Vaiete"


"La mairie n'a jamais été favorable à l'installation d'un village à Vaiete"
PAPEETE, le 20 avril 2016 - La polémique enclenchée par les commerces du front de mer dimanche dernier, furieux de voir un village d'exposants au pied du paquebot alors qu'ils avaient fait l'effort d'ouvrir un jour chômé, fait réagir. La mairie de Papeete dément avoir participé à la mise en place du village, et l'organisation répond aux accusations.

Dans notre article publié mercredi sur le "coup de gueule" des commerçants du front de mer après l'installation d'un village d'exposants place Vaiete pour accueillir les touristes du Celebrity Solstice (3 000 croisiéristes), nous citions l'organisatrice de l'événement commercial expliquant que le village était organisé "avec l'autorisation du ministère du Tourisme et en collaboration avec la mairie".

La mairie de Papeete nous a contactés mercredi matin pour démentir vigoureusement cette déclaration : "Nous n'avons rien à voir là-dedans, et nous n'étions même pas au courant. Je l'ai découvert le dimanche même. Nous ne sommes pas favorables à ce qu'il y ait un village commercial à Vaiete, ce n'est pas dans la logique que nous promouvons. Nous préférons voir les touristes traverser le front de mer, visiter les commerces de la rue du Commerce, du marché, et jusqu'au parc Bougainville où les artisans sont installés. Ce village n'a pas eu l'autorisation de la mairie. Mais, de toute façon, nous n'avons qu'un rôle consultatif pour Vaiete, puisque c'est le ministère du Tourisme qui attribue les autorisations", explique l'élue en charge de l'animation de la ville et des relations avec les entreprises.

Une version confirmée par Mme Laharrague, l'organisatrice du village d'exposants, qui nous a aussi contactés pour rectifier ses propos : "C'est une erreur de ma part, la mairie n'était pas en collaboration avec moi, elle n'a été qu'informée une semaine avant, mais n'avait pas répondu à notre courrier."

L'ORGANISATRICE INVITE LES COMMERÇANTS À REJOINDRE LES EXPOSANTS

Mme Laharrague a également accepté de réagir aux accusations des commerçants : "C'est faux de dire que nous n'avons pas de charges. Nous avons payé l'orchestre, le show, le buffet de fruits, les stands. On a fait un chèque qui a été encaissé. On a payé à qui ? Au Territoire bien sûr. Sur les 60 exposants, 50 ont une patente, ce sont de très petites entreprises. Et on n'a pas fait un million de chiffre d'affaires, ça, c'est faux."

Concernant les accusations des bijoutiers qui parlent de concurrence déloyale, elle répond :
"Il y avait des artisans réunis en associations, effectivement, mais on leur a demandé de n'exposer que des produits qu'ils ont fabriqués et de ne pas mettre de bijoux en or blanc ou jaune, juste de l'argent pour la bijouterie de luxe. Ils n'avaient pas non plus exposé de grands sautoirs ou rivières de perles qui sont réservés aux bijoutiers qui les fabriquent avec un travail de grande qualité." Pour clore le débat, elle invite les commerçants à rejoindre les exposants à Vaiete à la prochaine arrivée de paquebot : "Il y a des emplacements pour eux à Vaiete, la place est à tout le monde, ils peuvent venir danser et chanter avec les touristes et avec nous. On a passé un très bon moment dimanche !"

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 20 Avril 2016 à 20:30 | Lu 3613 fois