Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



La député Maina Sage interpelle l'Etat au sujet du RSPF



La députée Maina Sage à l'assemblée nationale le 9 juillet 2014. Sa première séance et sa première question au gouvernement.
La députée Maina Sage à l'assemblée nationale le 9 juillet 2014. Sa première séance et sa première question au gouvernement.
PARIS, 9 juillet 2014 – La député polynésienne Maina Sage a interpellé la ministre des Affaires sociales et de la santé au sujet du RSPF, lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale ce mercredi.

La première intervention dans l’hémicycle de Maina Sage a porté sur un sujet brûlant pour le Pays : le retour de l’Etat dans le financement du Régime de solidarité de Polynésie française (RSPF).

La réponse a été donnée par la ministre des Outre-mer qui a suggéré la mise en place, sur la base des observations faite par la mission de l’IGAS "d’un groupe de travail mais aussi d’une méthode de travail conjoint définie entre les ministères concernés et votre gouvernement pour nous permettre de progresser et de trouver des solutions".

George Pau-Langevin a également rappelé que le rapport de l’IGAS serait "transmis officiellement dans les prochains jours".

Il y a un an, l’intervention de son prédécesseur, Edouard Fritch, avait donné lieu à l’engagement pris par Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la santé de diligenter en Polynésie française, une mission d’accompagnement de l’Inspection générale des finances et de l’Inspection générale de l’administration, fin 2013, puis de l’inspection générale des affaire sociale début 2014 pour rendre compte à l’Etat de la situation du système de santé polynésien.

"(…) la Polynésie française sort d’une décennie de crises politiques qui a fortement impacté nos comptes économiques et nos régimes sociaux", a rappelé Maina Sage lors de son intervention dans l’hémicycle, ce mercredi. "(…) sur cinq ans, notre PIB s’est contracté de 10 % et le taux de chômage a quasiment doublé, avoisinant 22 %. De ce fait, notre régime de solidarité a été gravement touché : le nombre de bénéficiaires a doublé, passant de 44 000 à 80 000 en dix ans, et le coût global atteint 225 millions d’euros (26,8 milliards Fcfp, NDLR) par an".

"Sachez que ce régime est un véritable amortisseur social pour les Polynésiens les plus démunis, qui ne bénéficient pas des dispositifs sociaux métropolitains", a-t-elle aussi insisté. "La situation s’est d’autant plus dégradée que l’État a décidé en 2008 d’interrompre brutalement sa participation financière. En juillet de l’année dernière, mon prédécesseur, Édouard Fritch, vous interpellait sur le retour du financement de l’État, et vous vous êtes alors engagée à envoyer une mission de l’IGAS afin d’évaluer notre système de santé. C’est chose faite depuis le mois de décembre dernier et, avec beaucoup de retard, quelques conclusions techniques nous sont enfin parvenues".

Le retour de l'Etat au financement du RSPF pour une remise à l'équilibre des comptes du régime de solidarité polynésien est aussi nécessaire pour cadrer avec les attentes de Standard & Poor's. En novembre 2013, l'agence de notation internationale confirmait la note de BB+ avec une perspective positive pour la Polynésie française. Une analyse qui s'appuyait sur les réformes fiscales du gouvernement actées en juillet 2013, le projet du plan de relance (finalement dévoilé en avril 2014), mais aussi le retour d'une enveloppe de Paris pour financer la solidarité polynésienne. Or, ce point est loin d'être acquis.

Rédigé par JPV le Mercredi 9 Juillet 2014 à 11:09 | Lu 1738 fois

Tags : RSPF






1.Posté par Dr Maboul le 09/07/2014 11:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Donc Maina Sage est intervenue pour quémander de l'aide suite à la mise en place d'un programme foireux par ses mentors.

En clair, elle a voulu dire "on a voulu jouer au plus malin, on s'est fait avoir à notre propre jeu, aidez nous, on est dans le caca."

Au passage "Merci pour la Présidence, la mairie de pirae, le caillou à 38Millions etc".

2.Posté par emere cunning le 09/07/2014 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En plus de l'émotion difficilement surmontable de voir une polynésienne à la tribune de cette haute assemblée, on est tout aussi admiratif de la voir tout juste débarquer et déjà au boulot à défendre le droit à la santé pour les plus démunis d'entre nous. BRAVO MAINA ! E faaitoito.
Et laissons braire les nantis égoïstes et jaloux qui, forcément, ne peuvent pas comprendre, n'est ce pas Maboul tane (post 1). Haama 'ore, haere tapuni.

3.Posté par Kedupipo le 09/07/2014 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien Maina, ta première intervention et surement la dernière, quand on voit tes collègues "donuts" et "papy jonas" aussi productifs dans leurs boulots de députés, dans moins d'un mois on n'entendra plus parler de toi... vive les vacances et les tunes à gogo !!!

4.Posté par etienne le 09/07/2014 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

post 4, c'est exactement çà, on a l'impression qu'on l'attendait a tout prix pour relever le niveau de "l’équipe de choc"...et ils font quoi alors ses 2 "collègues" a part renflouer les caisses du taahoeraa grâce aux indemnités et la réserve parlementaire?? Mea ma, réveillez vous!!! C'est nous même qui sabotons notre devenir pour ne pas dire notre avenir en mettant n'importe qui n'importe où!!!
Je trouve qu'on parle beaucoup d'elle en ce moment (en veux tu des articles, en voila) et pour pas grand chose!!! Beaucoup de promesses ont été faites, on verra donc son bilan dans quelques années!!!
En même temps, a chaque élection, les électeurs deviennent amnésiques, donc elle a pas grand chose a craindre...

5.Posté par Dr Maboul le 09/07/2014 21:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pardon je ne peux pas comprendre qu'on a voulu mettre en place un système (le RSPF) sur lequel de nombreux professionnels dont la Cour des comptes avaient émis de sérieuses réserves quand à sa viabilité, et que aujourd'hui on se rend compte qu'on aurait du écouté ces professionnels et que l'on est obligé d'aller pleurer à l'aide sous peine de nous voir dans l'impossibilité de payer les soins prodiguer.

Mais oui je n'ai rien compris, laissons faire et disons amen. Tout comme on a laissé faire la présidence et tout le reste. :)

6.Posté par Mozilla le 10/07/2014 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le tahoeraa encore et toujours à taparu de l'argent à l'Etat. Faut dire que ce genre de démarche populiste de sa part peut avoir le mérite d'être pris en compte par l'Etat, s'agissant des plus démunis évidemment! "ce régime est un véritable amortisseur social pour les Polynésiens les plus démunis, qui ne bénéficient pas des dispositifs sociaux métropolitains". Et ben devenez un départemen!t Au lieu de faire vos te'ote'o avec votre célébration de l'autonomie dispendieuse et ostentatoire! La morale de flosse 1er : je veux une autonomie la plus large possible, avec un maximum de pouvoirs à ma disposition, mais avec le coût de mes cailloux à ériger et autres futures dépenses surprises, j'ai absolument besoin de l'aide de l'Etat pour le RSPF! Help! j'peux plus à boucler mes fins de mois! C'est plus possible! Help! Help!

7.Posté par teivatane le 10/07/2014 05:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

8.Posté par paku le 10/07/2014 06:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'ETAT a décidé en 2008 d'interrompre brutalement sa participation financière.
2004 les robinets sont fermés qui etait l'etat ceux que vous avez soutenus en crachant sur les socialistes pendant vos campagne présidentielle.
2008 qui etait l'etat l UMP que avez soutenus tout en crachant sur les socialistes,et qui composait l'ump l'UDI.
Mmaintenant vous oser demander aux socialistes de nettoyer la merde que vous meme avez generé.
Un peu de descence maina aprés avoir craché sur le tahuaré maintenant vous en faites parti.
Arrette de te masturber la cervelle maina.

9.Posté par Kedupipo le 10/07/2014 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Emere, une émotion difficilement surmontable ??? lol laisse moi rire... tu écris vraiment bcp d'anerie en ce moment. tu devrais te relire ma pauvre. :) Maina, elle n'est là que pour flosse, elle vient tout juste de débarquer et comme les 2 autres gigolos sont en vacances prolongés, on lui refile un dossier en vitesse pr faire parler d'elle au début et après elle profitera "grassieusement" de ses rentes.... Prend exemple sur fritch, c'est un très bon exemple de soi-disant "député".... :)

10.Posté par tivava le 10/07/2014 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo...de la qualité et une base politique intelligente

11.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 10/07/2014 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trop drôle la flagornerie de "française" de Maïna là où George se limite à Polynésie + le G à Gouvernement vs le g à gouvernement sur le site http://www.assemblee-nationale.fr/14/cri/2013-2014-extra/20141010.asp#P277751
"(...) la Polynésie française sort d’une décennie de crises politiques (...) le taux de chômage (...) avoisinant 22 %. (...) notre régime de solidarité a été gravement touché : le nombre de bénéficiaires (...) 80 000 (...) coût (...) millions d’euros (...) amortisseur social pour les Polynésiens (...) qui ne bénéficient pas des dispositifs sociaux métropolitains. (...) nous avons encore besoin de l’État. (...) (Applaudissements sur les bancs du groupe UDI.(...) Mme George Pau-Langevin, ministre des outre-mer (...) Vous interrogez le Gouvernement (...) régime de solidarité territoriale. (...) Je veux d’abord vous assurer que le Gouvernement est très attentif (...) l’organisation des soins qui est, je le rappelle, gérée par l’assemblée territoriale de la Polynésie. Nous savons aussi qu’une grande partie de la population vit dans la précarité. Par conséquent, le rapport propose (...) Le rapport vous sera transmis officiellement dans les prochains jours. Il devra êtr...

12.Posté par xxl le 10/07/2014 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Maina, pour une première intervention, je t'ai trouvé très pertinente malgré le trac.

13.Posté par rod le 10/07/2014 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ok moi je voudrais connaitre la réponse du ministre le reste on s'en fou !!!!

14.Posté par teivatane le 10/07/2014 18:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le trou du RSPF, il ne peut pas être comblé par la SOLIDARITE de nos nantis ????

15.Posté par emere cunning le 10/07/2014 20:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dr Maboul, étienne, Mozilla, kedupipo and co,
What's your problem ??? TOUS JALOUX de Maina qui vous a battus, n'est ce pas. Aue ho'i e, pitié mai vous.

16.Posté par Dr Maboul le 11/07/2014 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jaloux par ce qu'elle m'a battue ? Euh je ne me suis pas présenté aux législatives aux dernières nouvelles.

A moins que tu n'es pas d'arguments valables et que tu choisisses de tourner autour du pot, mais ça on a l'habitude. Difficile d'admette que la mise en place du RSPF par le Tahoera'a était une erreur dans la manière dont ça a été fait et qu'aujourd'hui on doit allé supplier pour avoir des sousous ?

17.Posté par Tara le 11/07/2014 16:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Maina! Tu es une inspiration pour toute les femmes. Courage! Ne fais pas attention a la mechancete des gens! Bonne continuation!!! Qui d''autre qu''une femme pour mieux defendre les droits de l''human
ite! :)

18.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 11/07/2014 23:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tara: l'enthousiasme c'est bien. Mais trop d'enthousiasme tue l'enthousiasme. Personnellement je ne lui confierai pas les droits de l'humanité hors cadre de statut d'autonomie; et encore: ce n'est pas la députée qui garantit cette auto-nomie hohohohohoho
Ah oui: si jamais Edouard Fritch n'était plus député indigène (représentant à l'APF en cas d'annulation des élections de mai 2013... c'est lui qui reprendrait son fauteuil à l'assemblée du colonisateur pour sauver l'humanité locale? hihihihi [email protected]

19.Posté par emere cunning le 12/07/2014 21:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dr Maboul,
oui je m'entends, tu ne t'es peut-être pas présenté mais tu es visiblement opposé à tout ce qui a été construit ou mis en place par le Taho'eraa… du moment que c'est le Taho'eraa... aussi bête que ça, et pire que je ne pensais. Comme le RSPF auquel seuls les nantis sont opposés quitte à regarder les autres crever sous leur nez, eux mêmes malades pour leurs poches. Quant à la Cour des Comptes, le jour où elle ne trouvera plus rien à redire de rien, il ne leur restera plus qu'à aller se rhabiller.

20.Posté par Dr Maboul le 13/07/2014 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En même temps si il mette de la [modéré] en place c'est normal que j'y sois opposé, ce n'est pas par ce que c'est le tahoera'a en particulier.

Et je vais te dire une bonne chose à l'allure où on va, on ne pourra plus payer les soins, et là comme tu dis il n'y aura que les nantis qui pourront se les payer les soins (groupe dont je ne fais malheureusement pas parti) pendant que les autres (nous, enfin toi je ne sais pas) crèveront par ce qu'on aura (est en train) gaspiller tout l'argent.

Mais ça seules les personnes réalistes acceptent de le voir, après il y'a les moutons qui disent amen au tahoera'a tout en buvant leurs dires comme paroles de l'évangiles.

21.Posté par emere cunning le 15/07/2014 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Dr Maboul,
"ce n'est pas par ce que c'est le tahoera'a en particulier. "
Relis donc tes commentaires, et on en reparle (mais je doute que tu insistes).
C'est vrai, pas un simple défi que la santé, l’emploi et l’instruction qui sont les priorités du Taho’eraa comme on a tous pu le constater. Mais je pense aussi que c’est l’essentiel (surtout la santé) même si aux yeux de beaucoup, comme toi, c’est de "l'argent gaspillé" parce qu’ils sont nantis (sans arrière-pensées) de ce côté là et n'ont à se soucier que de guérir. Il faut avoir été de l'autre côté de la barrière pour comprendre et accepter de faire le sacrifice de payer pour la santé des autres. C'est juste à nous de corriger "l'allure où l'on va", de veiller à user sans abuser. Toute une éducation à (re)faire, il est vrai.

22.Posté par Dr Maboul le 16/07/2014 03:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De une je tape autant sur le Tavini que sur le Tahoera'a quand ils font des conneries (et là on ne me dira pas le contraire).

Et de deux et pas la moindre toute une éducation à "refaire" il y'a plus de 20 ans à la fin des années 80 quand un médecin qui de surcroît Polynésien est allé dans un cabinet de ministre local prévenir que l'obésité et le diabète serait un fléau pour l'économie local car cela coûterait énormément à la société, quelle a été la réponse du gouvernement de l'époque... DES RIRES, ils ont ris au nez de ce "fou" qui n'était qu'une mauvaise langue.
Les taxes sur les boissons sucrés remplissaient les caisses et aujourd'hui on ne peut que constater qu'on en paye le prix et qui c'est qui paye ? Ceux qui bossent et qui font attention à leur santé. Payer pour aider je veux bien, mais payer pour la connerie des autres je dis NON.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 13 Octobre 2019 - 20:44 Ice : les trafiquants jugés lundi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués