Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La conjoncture s'améliore lentement en Nouvelle-Calédonie



Nouméa, France | AFP | mardi 21/04/2015 - Après une année 2013 morose, les entrepreneurs calédoniens reprennent confiance, a indiqué lundi l’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) à l’occasion de la publication de sa note de conjoncture 2014.

"Il y a encore beaucoup d’attentisme, mais les fondamentaux sont bons", a déclaré Mathieu Morando, responsable du service Etudes et établissements de crédit de l’IEOM, lors d’une conférence de presse.

L’indicateur du climat des affaires (ICA) s’établissait à 89,6 fin 2014 contre 82 un an auparavant. Il reste toutefois très en-deçà de sa moyenne des quinze dernières années, marquées par d’exceptionnelles périodes de croissance dues notamment à la construction de deux usines métallurgiques de classe mondiale et d’importants travaux publics comme la modernisation de l’aéroport international de la Tontouta ou les infrastructures des Jeux du Pacifique.

"La croissance se maintient et les importations de biens d’équipements professionnels ont beaucoup progressé en fin d’année", a souligné Mathieu Morando. Ces dernières ont augmenté de 12,5% en 2014 après un recul de 6,1% en 2013.

Dans ce contexte, le nombre des demandeurs d’emploi a progressé de 7,1 % l’an dernier, moins rapidement toutefois qu’en 2013 (+12,7 %). "L’absence d’enquête sur l’emploi ne permet pas de donner un taux officiel du chômage", a-t-il précisé.

Au premier trimestre 2015, la crise institutionnelle qui a affecté le gouvernement a accru l’attentisme des entrepreneurs au trimestre, note encore l‘IEOM qui craint que le regain de confiance affiché depuis 2014 ne retombe. "Le poids des questions politiques, qui va être permanent dans la perspective du référendum d’autodétermination à venir, pourra peser sur le climat des affaires", ajoute l’Institut d’émission.

Si la crise politique a trouvé une solution avec l’élection d’un nouveau gouvernement le 1er avril, la conjoncture pourrait dans les prochains mois souffrir des difficultés techniques rencontrées par l’usine de KNS.

L’usine métallurgique, détenue par le géant suisse Glencore associé à la SMSP, gérée par les indépendantistes de la province Nord, a annoncé fin mars que sa production serait réduite de moitié cette année en raison de l’arrêt d’un de ses fours et que la sous-traitance serait également revue à la baisse.

Rédigé par () le Mardi 21 Avril 2015 à 04:03 | Lu 348 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus