Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La banque BRED s’affiche au cœur de Suva



La banque BRED s’affiche au cœur de Suva
SUVA, lundi 30 avril 2012 (Flash d’Océanie) – L’emplacement de ce qui devrait être la première succursale fidjienne du groupe bancaire français BRED est désormais connu et clairement identifié, en plein cœur de la capitale Suva, au rez-de-chaussée d’un grand centre commercial.
La vitrine de ces locaux est d’ores et déjà ornée du logo de cette banque, en regard direct sur l’une des rues les plus animées de la vile.
Mi-février 2012, la Banque de Réserve de Fidji (Reserve Bank of Fiji, RBF) a annoncé que la demande d’une licence d’exploitation pour une filiale de la BRED à Fidji avait reçu une réponse favorable, sous la raison sociale Bred Bank (Fiji) Ltd, pour une ouverture prévue courant septembre 2012.
Selon le chef de la banque centrale fidjienne, cette nouvelle banque devrait démarrer avec des effectifs d’une trentaine d’employés, dont la plupart devraient être recrutés localement, y compris pour les postes de direction.
Sous réserve de satisfaction des dernières conditions relatives à cette exploitation, cette nouvelle banque devrait être en mesure d’ouvrir courant septembre 2012, a précisé à la radio nationale publique le Gouverneur de la RBF, Barry Whiteside, en fin de semaine dernière.
Ce dernier a une nouvelle fois souligné le caractère « positif » de cette nouvelle implantation, porteuse de « confiance des investisseurs étrangers dans la destination Fidji ».
Autre avantage, selon M. Whiteside : un renforcement de la concurrence sur un marché jusqu’ici dominé par une poignée d’établissements bancaires dont une majorité d’intérêts australiens et néo-zélandais (ANZ, Westpac).
M. Whiteside, tout en estimant que l’arrivée de cette banque européenne sur un marché où se trouvent « des acteurs solidement établis » est « un énorme défi », déclarait mi-février 2012 par voie de communiqué que cette ouverture était aussi « de très bon augure pour (Fidji) (dans le sens où) un investisseur aussi important que COFIBRED « est disposé à engager les ressources appropriées pour relever le défi ».
Les premières approches de la part du groupe bancaire COFIBRED, sous forme de demande de licence, étaient intervenues en juin 2011.
La demande avait été approuvée par la RBF en octobre 2011.
Selon le Gouverneur, « le potentiel existe aussi pour approfondir les relations commerciales avec les pays du Pacifique où la BRED est présente, en particulier les territoires français, ainsi qu’avec le réseau mondial de la BRED ».
Le Directeur Général adjoint du groupe bancaire français BRED, Yves Jacquot, et le directeur de sa filiale vanuatuane récemment implantée, Darryl Constantin, se trouvaient à Suva les 3 et 4 janvier 2012, en vue de la finalisation de l’implantation de ce groupe à Fidji.
Au cours de cette mission, les responsables de ce groupe bancaire français également implanté en d’autres points de l’Océanie (notamment en Nouvelle-Calédonie via la BCI -Banque Calédonienne d\'Investissement- et plus récemment à Vanuatu, mais aussi en Australie (Bank of Queensland et Bendigo Bank -Melbourne-) et en Polynésie française, ont rencontré les plus hautes autorités de l’archipel, dont le Premier ministre Contre-amiral Franck Bainimarama et l’Attorney General Aiyaz Sayed-Khaiyum, ainsi que le Gouverneur de la Banque de Réserve de Fidji.
Au cours de ce bref séjour, qui a aussi inclus des rencontres avec l’Ambassadeur de France à Fidji, Gilles Montagnier, les responsables ont notamment évoqué les dernières phases préalables à l’implantation officielle de cette banque française à Fidji, qui constitue aussi une première en matière d’investissement d’une banque européenne dans cet archipel.
Le marché bancaire des îles Fidji a été dominé, ces dernières décennies, par des banques affiliées à des groupes Australiens et Néo-zélandais, dont les groupe ANZ et Westpac.
Le groupe australien Colonial a récemment cédé ses intérêts à un consortium baptisé Bank South Pacific (BSP), avec comme cœur de marché toute la Mélanésie, qui a racheté le réseau et entrepris, depuis, une campagne agressive de « rebranding ».
Une quatrième banque, établie de longue date, est directement affiliée à l’Inde : il s’agit de la Bank of Baroda (BOB).
Fin novembre 2011, quasi-simultanément à l’annonce par le Contre-amiral Bainimarama du budget national 2012, la Banque de Réserve de Fidji annonçait qu’elle avait donné un avis favorable pour l’octroi d’une licence d’exploitation concernant une « banque européenne », dont le nom n’avait alors pas été précisé.
La suite de la procédure, avait-il alors ajouté, était essentiellement constituée de formalités « avant le début de l’activité de cette banque ».

pad

Rédigé par PAD le Lundi 30 Avril 2012 à 06:06 | Lu 1571 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués