Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Papouasie-Nouvelle-Guinée évoque un service militaire obligatoire



PORT-MORESBY, lundi 18 novembre 2013 (Flash d’Océanie) – Peter O’Neill, Premier ministre de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, a créé la polémique ce week-end en évoquant ouvertement son souhait de voir mis en place un service militaire obligatoirement, avec pour objectif affiché de lutter ainsi contre la délinquance juvénile et une notoire perte de repères traditionnels et identitaires chez les jeunes de ce grand pays mélanésien.

Au final, selon le chef de l’exécutif papou, il s’agirait aussi de tenter de battre en brèche une recrudescence notoire de la criminalité, qui touche aussi les classes les plus jeunes, en premier lieu dans les grandes villes du pays (la capitale Port-Moresby ou encore Lae, la seconde ville du pays).
En rendant obligatoire une forme de service national militaire, M. O’Neill espère aussi « aider les jeunes à entretenir une certaines discipline qui leur évitera peut-être de se laisser entraîner dans des activités illégales », rapporte la radio nationale.

M. O’Neill espère aussi, au cours de mois à venir, pouvoir absorber toute une génération de jeunes désœuvrés, sans emploi ou en situation d’échec scolaire.
Le chef de l’exécutif papou revient tout juste d’un voyage officiel en Israël, où il a notamment été sensibilisé à cette notion de service militaire obligatoire, qui avait encore cours en Papouasie-Nouvelle-Guinée, avant son indépendance en 1975.

Dans la région de la Mélanésie, en Nouvelle-Calédonie, collectivité française du Pacifique, l’armée française mène depuis plusieurs années avec succès un programme de formation professionnelle, dans un cadre militaire, le GSMA (Groupement du Service Militaire Adapté).
Ce GSMA, qui recueille les faveurs de nombreux jeunes, s’effectue toutefois sur une base volontaire et non pas obligatoire.
Par ailleurs, pour lutter contre une vague de criminalité sans précédent, ces derniers mois, le Parlement papou a adopté un texte, en mai 2013, qui réintroduit la peine de mort.

pad

Rédigé par PAD le Lundi 18 Novembre 2013 à 05:24 | Lu 336 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués