Tahiti Infos

La PBA poursuit sa percée à l'internationale


Tauhiti Nena entouré de ses boxeurs, entraîneurs et officiels de la Polynesian Boxing Association.
Tauhiti Nena entouré de ses boxeurs, entraîneurs et officiels de la Polynesian Boxing Association.
Tahiti, le 22 mai 2023 - Après envoyé Édith Tavanae et Henere Tetoofa aux championnats du monde de boxe amateur, la Polynesian Boxing Association, présidée par Tauhiti Nena, a envoyé samedi aux Samoa une délégation de 35 personnes, composée de boxeurs, d'entraîneurs et d'officiels, aux Oceania cadets et juniors de boxe. Objectif pour le patron de la PBA et de la confédération océanienne, ramener des médailles et continuer la formation de ses cadres. 

“Avec aucune subvention et aucun accès aux salles du Pays, on reste toujours les meilleurs”, a affirmé une nouvelle fois le président de la Polynesian Boxing Association (PBA) et président de la confédération océanienne de boxe (IBA), Tauhiti Nena. Ce dernier a tenu une conférence de presse, vendredi, pour dresser un bilan du début de saison de sa fédération qui a notamment vu Édith Tavanae, en mars, et Henere Tetoofa, début mai, participer aux championnats du monde de boxe amateur. 

L'expérience, du moins sur le ring, pour Tavanae et Tetoofa a été très rapide puisque tous les deux se sont inclinés dès leur entrée en lice. Mais pour Tauhiti Nena, il s'agissait avant tout d'être présent et de tâter le terrain en vue d'une prochaine participation. “On a envoyé nos deux meilleurs boxeurs à ces championnats du monde et c'était l'occasion déjà de les préparer pour la prochaine édition des Mondiaux de boxe. Et en plus de nos boxeurs, ces championnats du monde ont aussi été l'occasion de former nos officiels et nos coachs”, a expliqué l'ancien ministre des Sports. 

Quelle sélection pour les Jeux du Pacifique ?

Et pour continuer le développement de ses boxeurs et la formation de ses cadres, le patron de la PBA et de la confédération océanienne s'est envolé, samedi, vers les Samoa et les Oceania cadets et juniors avec une délégation de 35 personnes. Quatorze jeunes espoirs, dont cinq féminines, monteront sur le ring et tâcheront de ramener des médailles. “Les meilleurs athlètes seront présents même si quelques-uns de nos meilleurs espoirs seront absents faute de moyens”, a ajouté Tauhiti Nena. “On a quatorze boxeurs pour les Oceania, l'objectif c'est de ramener quatorze médailles. C'est aussi simple que ça. Après ce que l'on veut, c'est amener les meilleurs aux championnats du monde.” 

À la suite des Oceania, Tauhiti Nena a indiqué la possibilité de participer à des tournois en Afrique et au Moyen-Orient. Et le point d'orgue de la saison sera évidemment les Jeux du Pacifique organisés en fin d'année aux îles Salomon. Si le président de la PBA a indiqué que seuls les boxeurs affiliés à sa fédération y participeront, du côté du Comité olympique de Polynésie française et de son président, Louis Provost, le débat est encore ouvert. “La sélection de boxe qui se rendra aux îles Salomon sera celle désignée par le Pays”, a insisté le patron du mouvement sportif polynésien. “Ce n'est pas la PBA, ni Tauhiti Nena, qui sont reconnus au conseil des Jeux du Pacifique, mais le Pays, la Polynésie française.” 

Quant à la question d'une nouvelle confrontation entre la Polynesian Boxing Association et la Fédération de boxe de Polynésie française (FBPF), présidée par Ismael Tahiata, Tauhiti Nena y est opposé alors que la FBPF affirmait en septembre dernier être prête pour de nouveau affronter sa rivale sur le ring. Affaire à suivre. 

Lire aussi >> La FBPF "sereine" pour la future confrontation face à la PBA

Rédigé par Désiré Teivao le Lundi 22 Mai 2023 à 19:08 | Lu 506 fois