Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


La CIJ examinera en septembre le litige sur l'avenir des îles Chagos



La Haye, Pays-Bas | AFP | mercredi 01/08/2018 - La Cour internationale de justice (CIJ) a indiqué mercredi qu'elle examinera en septembre le différend sur l'avenir des îles Chagos, un archipel britannique de l'océan indien qui accueille une importante base militaire américaine.

Les Chagos se trouvent au coeur d'un litige de cinq décennies, depuis la décision britannique de séparer de l'île Maurice cet archipel en 1965 et d'y installer une base militaire commune avec les Etats-Unis sur l'île principale de Diego Garcia.
"La CIJ, organe judiciaire principal de l’ONU, tiendra, du lundi 3 au jeudi 6 septembre 2018, des audiences publiques" dans l'affaire concernant "la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965", a fait savoir la Cour dans un communiqué.
L'Union africaine et 22 pays, dont le Royaume-Uni, Etats-Unis, Allemagne, plusieurs pays d'Asie et d'Amérique latine, "ont exprimé leur intention de prendre part à la procédure orale devant la Cour", a ajouté la CIJ.
Les Nations unies ont décidé par un vote en juin 2017 de demander à la Cour basée à La Haye de se prononcer sur l'avenir des îles Chagos, un coup dur diplomatique pour le Royaume-Uni. 
L'assemblée générale de l'ONU a adopté une résolution présentée par Maurice et soutenue par les pays africains réclamant que la CIJ donne son opinion sur l'affaire.
Le vote sur la résolution était considéré comme un test de la capacité du Royaume-Uni à rallier derrière lui ses voisins européens après son référendum de sortie de l'UE.
Mais ce vote a été marqué par l'abstention de 65 pays dont de nombreux membres de l'Union européenne comme la France et l'Allemagne.
La base stratégique de Diego Garcia - dont le bail court jusqu'en 2036 - a notamment été utilisée par l'agence américaine de renseignements CIA comme centre d'interrogation de suspects capturés en Afghanistan après les attentats du 11 septembre 2001.
La CIJ rendra à la suite des audiences publiques un "avis consultatif" sur la décision britannique de séparer Chagos de Maurice et sur l'expulsion d'environ 1.500 Chagossiens pour l'installation de la base militaire.
Cet avis sera non contraignant mais pourrait apporter de l'eau au moulin de Maurice - indépendant depuis 1968 - qui réclame le retour des îles Chagos dans son giron.

le Mercredi 1 Août 2018 à 06:37 | Lu 395 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus