Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



La 4G, ou comment surfer depuis son mobile comme sur son ordinateur



La 4G, ou comment surfer depuis son mobile comme sur son ordinateur
PARIS, 22 décembre 2011 (AFP) - La téléphonie mobile de quatrième génération ou 4G, qui va au fil des années succéder à l'actuelle 3G, permettra de bénéficier depuis son portable d'un débit équivalent à celui d'une ligne fixe très haut débit.

Il s'agit de répondre à l'explosion du trafic et des flux de données par téléphone mobile.

Les quatre opérateurs français Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free ont obtenu au terme de deux tours d'enchères -le 22 septembre et le 22 décembre- les licences nécessaires pour exploiter les nouvelles fréquences 4G mises sur le marché par l'Etat, pour un prix plancher de 2,5 milliards d'euros.

Ces fréquences -18 lots au total- ont été principalement "libérées" lors du passage de la télévision analogique à un système tout numérique. Elles sont attribuées aux opérateurs pour une durée de vingt ans.

Les lots situés sur la bande 800 MHz -également appelées "fréquences en or" du fait de leur rareté et donc de leur prix élevé- sont constitués de fréquences basses qui ont de bonnes capacités de pénétration dans l'intérieur des bâtiments en milieu urbain, mais aussi en termes de couverture étendue en milieu rural.

Les fréquences dites "hautes", et situées sur la bande des 2,6 GHz, ont de leur côté plus de facilités pour acheminer le trafic, notamment dans les zones densément peuplées.

Il est vital pour les opérateurs de détenir ces nouvelles licences, afin de pouvoir proposer des capacités décuplées et donc de nouveaux services aux utilisateurs de smartphones, dont le nombre ne cesse de progresser.

Alors que la 3G actuelle permet de ne disposer que de quelques mégabits par seconde depuis son mobile, la 4G permettra un débit théorique pouvant aller jusqu'à plus de 100 mégabits, soit l'équivalent d'une connexion internet très haut débit depuis la ligne fixe d'un foyer.

Mais le déploiement effectif de cette nouvelle technologie sera long et les premiers réseaux 4G ne devraient pas être opérationnels avant 2013 au plus tôt.

Le gouvernement a prévu l'obligation pour les opérateurs détenteurs des nouvelles licences de couvrir 98% de la population métropolitaine d'ici 12 ans pour la bande des 800 MHz, et de 75% pour le 2,6 GHz.

A titre de comparaison, un tel niveau de couverture de la population a été atteint il y a seulement deux ans pour la 2G (soit le GSM) et ne sera atteint qu'à la fin 2013 pour la 3G actuellement utilisée.

Petit détail technique, les consommateurs devront également changer de téléphone pour pouvoir bénéficier de la 4G lorsqu'elle sera opérationnelle commercialement. De tels smartphones sont déjà commercialisés à petite échelle dans les grandes villes de certains pays disposant de réseaux 4G, tels les Etats-Unis, la Suède ou encore le Japon.

kd/but/er

Rédigé par AFP le Jeudi 22 Décembre 2011 à 06:15 | Lu 628 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies