Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La 3ème édition de la "Purōmu Party" se fera le 28 janvier



La dernière édition s'est tenue en septembre 2013. Ici sur scène, le groupe Acoustic Party qui sera également présent le 28 janvier au soir.
La dernière édition s'est tenue en septembre 2013. Ici sur scène, le groupe Acoustic Party qui sera également présent le 28 janvier au soir.
PAPEETE, le 17/01/2017 - Douze groupes de chant se présenteront devant vous, sur diverses scènes prévues à cet effet. L'objectif de la mairie est de valoriser nos artistes locaux. Vous retrouverez ce soir-là Tikahiri, Andy Tupaia, Pepena et bien d'autres artistes. Du rock au jazz en passant par la variété locale, des univers qui satisferont un large public. Donc, le front de mer sera fermé entre les ronds-points de la Base Marine et de Tahiti Nui, les manifestations se feront entre 18 heures et 21 heures.

Ambiance festive le long du front de mer, le samedi 28 janvier prochain. La mairie de Papeete organise la 3ème édition de la "Purōmu Party". L'idée est de mettre en valeur le travail de nos chanteurs locaux. Donc, quatre scènes seront installées un peu partout (Boulevard Pomare IV, Banque de Polynésie, 3 Brasseurs et entre la gare maritime, le Zizou bar et le Paradise.

Une douzaine de groupes évolueront sur ces scènes, tels que les Tikahiri, Andy Tupaia, Da RoadsideBoyz, ou encore Team Kikiri (retrouvez le programme ci-dessous).

La circulation entre les ronds-points de la Base Marine et de Tahiti Nui sera donc fermée, à partir de 16 heures. Les concerts démarreront à 18 heures jusqu'à 21 heures. Plusieurs styles y seront représentés, tels que rock, le jazz, le reggae ou encore la variété locale, afin de satisfaire tout le public présent.

La dernière édition de la "Purōmu Party" qui s'était tenue en septembre 2013 a remporté un franc succès aussi bien du côté des artistes que du public. "Il y avait énormément de monde dans la ville, les bars étaient pris d'assaut, dans la joie, la zen attitude. Les gens étaient heureux, et c'est vrai qu'il manque un peu d'animation de cette envergure. C'est un grand bol d'air pour l'ensemble des commerçants, des groupes, et pour celles et ceux qui viennent accompagner leurs enfants. Parce que c'est quand même un événement festif et familial. Les voitures sont à l'extérieur de la ville, et en plus, le port a été embelli, il y a une belle promenade à faire. C'est cool, on va dire que c'est super", raconte Aroma Salmon, des Tikahiri.

Pour le maire, c'est un événement qui mérite d'être mis en avant : "ce qui compte c'est ce que nous allons faire pour ces jeunes. Je veux qu'ils puissent s'exprimer librement dans notre ville".

La "Purōmu Party" pourrait également être un tremplin pour nos artistes locaux, c'est en tous les cas ce que pense Michel Buillard. "Notre musique est en train d'évoluer avec l'apport des musiques étrangères. J'aimerais tout de même qu'ils chantent dans notre langue, afin de recréer quelque chose de neuf au niveau musical dans notre Pays. C'est ça le soutien que peut apporter la commune à ces jeunes musiciens ou groupes. Aujourd'hui, il y a une nouvelle génération d'entrepreneurs, de musiciens qui investissent la ville, et qui envisagent de l'animer autrement, par des concerts privés. Je suis très enthousiaste à accueillir ce type d'entreprise dans notre ville. Donc, nous sommes tout à fait preneurs de ce type d'événement."

Et les artistes reconnaissent bien sûr que les temps étaient durs par le passé, "mais il ne faut pas qu'on se laisse abattre par cela. Il suffit de croire et de voir que le meilleur est à venir, et naturellement les choses se mettent en place. Aujourd'hui, il y a énormément de groupes qui en vivent et ils perçoivent un très bon salaire puisqu'on les voit rouler en 4X4… Du coup, ça donne le reflet de la somme du résultat", souligne Aroma Salmon. "En ce qui nous concerne, nous avons un public assez restreint puisque nous faisons de la musique un peu extrême, hard rock, etc. nous, on n'en vit pas. Nous avons chacun un travail de notre côté. Tout l'argent de Tikahiri va sur un compte, et c'est ce qui permet de réinvestir et de se produire à l'étranger, par exemple. Voilà, chacun a sa petite formule pour survivre."

Qui dit événement populaire, dit moment propice pour les vols ou violences. Et à ce niveau-là, la municipalité mise sur les moyens puisqu'"il y aura à peu près une quarantaine de policiers municipaux qui vont assurer la circulation et la sécurisation sur le front de mer, on veillera aussi à ce qu'il n'y ait aucun accès au niveau des véhicules. On va voir avec le commissaire de la police nationale quel dispositif va-t-il mettre en place ce soir-là", explique Roger Lamy, directeur de la police municipale de Papeete.

La consommation d'alcool sur la voie publique sera aussi interdite, mais ce n'est pas tout... "Dans le dispositif sur le front de mer, c'est sûr que nous ferons en sorte qu'il n'y ait aucun vélo, que les cyclistes soient à l'extérieur ou qu'ils viennent à pied", précise le chef de la police municipale.

La "Purōmu Party" a vu le jour en janvier 2012, un événement qui a été repéré par le tāvana Michel Buillard, en 2010, à Nice. "C'est à l'occasion de notre jumelage avec cette ville que j'ai découvert la "prom party" (promenade party), où les groupes sur des chars amovibles s'expriment. L'idée m'est venue de créer chez nous la "Purōmu Party". J'ai voulu trouver un nom tahitien. Purūmu c'est la route qui peut aussi vouloir dire liberté d'expression, s'amuser… Purūmu ato'a tera mau fifi no tera matahiti i ma'iri a'e nei (balayer aussi les problèmes du passé), voilà, il y a beaucoup d'idées là-dedans. Mais c'est plutôt l'expression libre sur le plan musical que j'ai souhaité retenir à travers cette opération."

Pour cette 3ème édition, la municipalité attend au moins 10 000 personnes.

Le programme de la soirée

Scène 1 : Boulevard Pomare IV

18 heures – 19 heures : Notatini
19 heures – 20 heures : Andy Tupaia
20 heures – 21 heures : Da RoadsideBoyz

Scène 2 : Banque de Polynésie

18 heures – 19 heures : Tikahiri
19 heures – 20 heures : Acoustic Party
20 heures – 21 heures : Pepena

Scène 3 : 3 Brasseurs

18 heures – 19 heures : Team Kikiriri
19 heures – 20 heures : Tahiti Ora Band
20 heures – 21 heures : Jahmaroots

Scène 4 : Gare maritime / Zizou Bar / Paradise

18 heures – 19 heures : Manatoa
19 heures – 20 heures :Manavibes
20 heures – 21 heures : Torea

Infos pratiques

- Les services de sécurité mobilisés : police, pompiers et secouristes.
- Le front de mer fermé à la circulation, du rond-point de Tahiti Nui au rond-point de la Base Marine, dès 16 heures.
- La consommation d'alcool interdite sur le boulevard.
- Les parkings publics de Papeete seront ouverts et gratuits pour l'occasion : Tarahoi, Pomare et Hôtel de ville.

Une douzaine de groupes seront présents pour cette 3ème édition.
Une douzaine de groupes seront présents pour cette 3ème édition.


Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 17 Janvier 2017 à 15:52 | Lu 2249 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués