Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L214 diffuse des "images terribles" d'un élevage de lapins avant un débat à l'Assemblée



Rennes, France | AFP | mercredi 30/09/2020 - "Cages surpeuplées, sol grillagé, mortalités élevées": l'association de défense des animaux L214 a diffusé mardi soir les "terribles images" d'un élevage de lapins en cage avant l'examen jeudi d'une proposition de loi en commission à l'Assemblée nationale.

L’enquête de L214 (www.L214.com/lapins-augan) "montre de terribles images d’un gros élevage intensif de lapins situé dans la commune d’Augan, dans le Morbihan. Plus de 40.000 lapins y sont enfermés dans de petites cages sur un sol grillagé", souligne l'association dans un courriel.

Sur les images, on voit notamment des lapins entassés dans ces cages, sans accès à l'air libre, d'autres gisant sur des déjections ou jetés dans des poubelles. "D’après des documents de suivi de mortalités, près de 300 lapins meurent dans cet élevage chaque semaine", selon l'association. 

Contacté par l'AFP, l'éleveur n'a pas donné suite.

L'association ne relève pas d'atteinte à la réglementation car "il n'existe pas de réglementation spécifique pour les élevages de lapins, comme cela peut être le cas pour les poules pondeuses", a expliqué à l'AFP Sébastien Arsac, directeur des enquêtes chez L214.

"Ces images révèlent les conditions de vie terribles des lapins" mais "ne sont pas celles d'un cas isolé", souligne L214. Avec 22% de mortalité, des lapins envoyés à l'abattoir au bout de 72 jours, un espace réduit à l'équivalent "d'une feuille A4", l'élevage d'Augan est représentatif des élevages français, selon L214.

Quelque 99% des 30 millions de lapins abattus chaque année en France sont élevés en batterie de cages, d'après l'association.

"Quelques jours avant les discussions à l’Assemblée, cette enquête vise à ce que les députés aient à l’esprit le sort des millions d’animaux entre leurs mains", poursuit Brigitte Gothière, cofondatrice de L214, citée dans un communiqué. "En effet, 80 % des animaux abattus chaque année sont enfermés dans des élevages intensifs sans aucun accès à l’extérieur."

"Les députés devront dire s’ils soutiennent ou non ce type d’élevage", estime L214.

La commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale doit examiner jeudi matin une proposition de loi déposée par le mathématicien et "ex-marcheur" Cédric Villani (EDS) portant sur des "mesures d’interdiction de certaines pratiques génératrices de souffrances chez les animaux". Cette proposition de loi "reprend et aménage une large partie" du projet de « référendum pour les animaux » lancé début juillet avec le soutien de plusieurs grands patrons français du secteur des technologies, et qui avait recueilli mercredi plus 785.000 signatures sur le site referendumpourlesanimaux.fr.

Le Comité Lapin Interprofessionnel pour la Promotion des Produits (Clipp) a réagi mercredi dans un communiqué, dénonçant "l'idéologie antispéciste et abolitionniste des activistes de L214 qui visent l’arrêt de la consommation de viande et de tout type d’élevage en instrumentalisant l'émotion des consommateurs avec des images volées et des montages volontairement anxiogènes".

La profession dit s'être engagée "à orienter la production vers des modes de conduite et de logement innovants permettant aux animaux de pouvoir mieux exprimer leurs comportements naturels, sans augmenter les risques sanitaires".

"Le lapin est un animal fragile, plutôt nocturne, passant, à l’état sauvage, la majorité de son temps sous terre, très sensible au stress, et donc difficile à élever en plein air", reconnaît-elle cependant. 

le Mercredi 30 Septembre 2020 à 07:53 | Lu 228 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies