Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


L’immersion du Swac bientôt terminée



Tahiti, le 8 juin 2021 - Le coulage de la troisième et dernière section du Swac (Sea Water Air Conditionning) a débuté hier au large de Pirae. Le système va permettre de climatiser le CHPF en puisant de l'eau de mer à 900 mètres de profondeur. Il devrait être opérationnel en août pour une mise en service à partir d'octobre.
 
Après les Swac de Bora Bora et Tetiaora, c'est celui du Taaone qui sera bientôt opérationnel, dix ans après les premières démarches. Pour rappel, ce système de climatisation profite de l'eau froide qui se trouve au fond de l'océan. Pour le projet du CHPF, le système ira pomper une eau de mer de 3°C à 900 mètres de profondeur et qui sera acheminée sur 3 800 mètres de conduites jusqu'au local technique où elle sera utilisée pour rafraîchir l'eau douce du système de climatisation du centre hospitalier. L'eau de mer arrivera à 9°C et repartira du CHPF à 14-15 degrés.

Une dernière section de 2,4 km
 
C'est avec une météo propice sans vent ni houle que le coulage de la troisième et dernière partie du Swac (S3) a débuté hier en début d'après-midi au large de Pirae. Cette dernière partie est également la plus longue (2400 mètres), ce qui rend l'opération très délicate. Nicolas Brigato, le gérant de la société sous-traitante de travaux maritimes Ti ai moana l'explique. “Il y a une route bien précise à suivre pour couler cette longue et dernière section. Il faut le couler “en S” donc il faut faire attention à pas le plier et à le descendre exactement au bon endroit puisqu'il va falloir le connecter avec la section 2 qui est déjà immergée au milieu de la passe”.

Une double injection
 
Le remorqueur Vos Champion amène une tension qui permet de maintenir tendu le tuyau durant son coulage progressif. À bord du bateau, c'est Roy Issa, chef de projet pour l'entreprise titulaire du lot 1 du marché du Swac Geocean, qui est en charge de l'opération. “Pour couler le tuyau à la vitesse que l'on souhaite, on utilise une injection d'air et une injection d'eau qui sont envoyées en même temps. On contrôle le coulage. La poussée de l'eau chasse l'air et si ça se passe mal on peut réinjecter de l'air pour pousser l'eau” explique Roy Issa. “De la mise en pression jusqu'à la fin du coulage, l'opération prendra 24 heures et se terminera dans la nuit”.

Une fois qu'il sera coulé et en position, mes plongeurs interviendront pour connecter chaque section, installer des anodes, des chaînes, des ancres…. Il y a entre un mois et un mois et demi de travaux avec les plongeurs pour mettre tout en ordre” assure Nicolas Briganto. Le Swac doit être opérationnel en août pour une mise en service en octobre.

Rédigé par Etienne Dorin le Mardi 8 Juin 2021 à 20:17 | Lu 1076 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus