Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



L’hybride se lâche au Salon de l’auto



Plusieurs milliers de personnes sont attendus au parc expo de Mamao jusqu'à dimanche.
Plusieurs milliers de personnes sont attendus au parc expo de Mamao jusqu'à dimanche.
PAPEETE, le 18 septembre 2019 - Le Salon de l'auto a ouvert ses portes mercredi matin au parc Expo de Mama'o. La foule était présente dès l’ouverture pour découvrir les derniers modèles des concessionnaires et les nouvelles marques présentes. 

Mercredi, la 43e édition du Salon de l’auto a ouvert ses portes dès 8h30 au parc Expo de Mama'o. Le public, présent en masse dès l’ouverture, a pu ainsi découvrir les voitures proposées par les concessionnaires présents pour l’occasion. Hybrides, électriques, essences, manuelles ou automatiques, citadines, berlines ou pick-up, il y en pour tous les goûts. 

La voiture "propre" est très présente cette année encore : tous les concessionnaires proposent désormais un modèle de voiture hybride ou électrique, et le public se montre très curieux envers ces modèles. "Depuis quelques années, on sent vraiment qu'il y a un réel engouement pour les voitures hybrides et électriques. Le marché de l'automobile en Polynésie est en train d'opérer un virage", explique Didier Mora, directeur du salon. Aujourd’hui en Polynésie, les voitures hybrides représentent 10% du marché de l’automobile. "Ce qui est énorme par rapport au reste du monde où on a des parts moins importantes", précise Alexandre Boitier, directeur marketing de Sopadep. 

"L'Opération véhicule propre" mise en place par le gouvernement en 2016, avec une prime à la casse allant jusqu'à 500 000 Fcfp pour acheter un véhicule électrique (450 000 Fcfp pour une voiture hybride, ou entre 300 et 400 000 Fcfp pour une voiture thermique) – qui n’a pas été reconduite cette année – a particulièrement incité les personnes à se tourner vers ce type de véhicule. C’est le cas par exemple de Sophie qui explique qu’elle "passe à l'hybride pour faire des économies. Je roule beaucoup en voiture et l'essence me coûte très cher. Le Salon de l'auto est le moment parfait pour profiter de remises".  

Si les voitures hybrides représentent 10% du marché local, les voitures 100% électriques, elles, ne séduisent pas encore la clientèle polynésienne. "Ça évolue, mais doucement. Avant, ce qui pouvait poser problème, c'était l'autonomie de ces véhicules, mais aujourd'hui nous avons, comme nos concurrents, des modèles qui sont capables de faire trois fois le tour de l'île. Donc l'autonomie n'est pas plus une contrainte", indique Laurent Mallet, directeur stratégie et développement de Sodiva. 

La révolution électrique s'amorce petit à petit au fenua.
La révolution électrique s'amorce petit à petit au fenua.

DES VENTES QUI AUGMENTENT GRACE AU SALON

Le salon, qui accueille jusqu’à 10 000 visiteurs par an, permet aux concessionnaires de gonfler leurs chiffres, comme l’explique Alexandre Boitier : "Traditionnellement, le mois de septembre représente entre deux mois voire deux mois et demi de vente habituelle. Evidemment, les ventes sont concentrées durant le Salon de l'auto parce que le public à l'occasion de voir, pendant cinq jours, tous les véhicules disponibles sur le territoire."

Le public a jusqu’à dimanche 18 heures pour profiter des bonnes affaires au Parc Expo de Mama’o. 

INTERVIEW

Alexandre Boitier, directeur marketing de Sopadep
"Le marché de l'automobile est poussé vers des niveaux raisonnables"


Comment se porte le marché de l'automobile en Polynésie française ? 
"On a un marché qui est assez soutenu depuis le début de l'année. C'est le reflet de la bonne santé de l'activité économique et qui pousse la consommation des ménages. Associé à ça, il y a une politique assez volontariste des banques. Toutes ces raisons font que le marché de l'automobile est poussé vers des niveaux raisonnables." 

Quels modèles de véhicules sont plébiscités par le public du salon ?
"Les SUV représentent un tiers du marché en Polynésie. Pour les pick-up, on observe un regain des ventes par rapport aux années précédentes avec une progression qui est assez nette cette année. Après, on a les petites voitures qui démarrent en-dessous de deux millions de francs et qui séduisent beaucoup de personnes également. Pour les voitures hybrides et électriques, ça se tasse un peu cette année au niveau des ventes." 

Laurent Mallet, directeur stratégie et développement de Sodiva
"Développer toute une gamme 100% électrique"


Quel constat pouvez-vous faire sur les ventes de voitures hybrides et électriques ? 
"Ça évolue, mais doucement. Aujourd'hui, les hybrides représentent 10% du marché. Pour les 100% électriques, on est à 1%. Avant, ce qui pouvait poser problème c'était l'autonomie de ces véhicules, mais aujourd'hui nous avons, comme nos concurrents, des modèles qui sont capables de faire trois fois le tour de l'île. Donc l'autonomie n'est pas plus une contrainte.  Maintenant ce qu'il faut, c'est proposer toute une gamme de voiture électrique. Là, les ventes vont s'accroitre.  Les constructeurs travaillent dessus et seront en mesure de proposer prochainement plus de modèles." 

PAROLE AUX VISITEURS

Le Salon de l'auto l'occasion pour les concessionnaires et public de réaliser de bonnes affaires.
Le Salon de l'auto l'occasion pour les concessionnaires et public de réaliser de bonnes affaires.
Sophie
"Je passe à l'hybride pour faire des économies"


"Je roule beaucoup en voiture. Et pour faire des économies, notamment au niveau de l'essence, je passe à une voiture hybride. Ma voisine vient d'en acheter une, j'ai déjà un aperçu de ce type de véhicule. Avec mon mari, on a prévu d'investir un peu plus d'1 million de franc pour ce nouveau véhicule. C'est le Salon de l'auto, c'est le moment parfait pour profiter de remises".


Patrick
"Profiter des remises"


"C'est la première fois que je viens au Salon de l'auto. On a une vielle voiture et il est temps d'en changer. On sait que pendant le Salon il y a des remises intéressantes qui sont faites par les concessionnaires. Les banques aussi ont des offres très avantageuses. Notre choix s'est porté sur une petite berline pour un budget de 2 millions de francs". 

Napoléon
"Il faut savoir négocier"


"Tous les ans, je viens au Salon pour faire des bonnes affaires sur les nouveaux véhicules. Pour le moment, je suis en repérage pour savoir quels modèles peuvent vraiment m'intéresser. Je suis plutôt parti pour acheter un SUV, mais on verra en fonction des offres. C'est le moment de profiter de prix très intéressants. Et il faut savoir bien négocier".

Rédigé par Coralie Oberti le Mercredi 18 Septembre 2019 à 15:54 | Lu 2334 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués