Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



L'ISPF révèle 14,7 % de "chômeurs" dans l'archipel de la Société



Si 14,7 % des 15-64 ans sont à la recherche d'un emploi, dans les îles de La Société 22 % des individus en âge de travailler n’ont pas d’emploi mais souhaiteraient en occuper un.
Si 14,7 % des 15-64 ans sont à la recherche d'un emploi, dans les îles de La Société 22 % des individus en âge de travailler n’ont pas d’emploi mais souhaiteraient en occuper un.
PAPEETE, 3 avril 2019 - L’Institut de la statistique mesure un taux de chômage à 14,7 % (BIT) dans la population en âge de travailler (15-64 ans) de l’archipel des îles de La Société. En prenant une définition plus large, 22 % des individus en âge de travailler n’ont pas d’emploi mais souhaiteraient en occuper un.
 
Ces observations ressortent de l’enquête Emploi menée entre mai et août 2018 sur un échantillon de 3 000 familles (soit près de 8 000 personnes) dans le bassin démographique de La Société, où résident près de 90 % de la population polynésienne.

Au sens du Bureau international du travail (BIT) un chômeur est une personne sans emploi, mais en situation de recherche active d’un travail et disponible rapidement. L’emploi est une activité réalisée pour le compte d’un tiers, en échange d’une rémunération en valeur ou en nature. La population active est constituée de l’ensemble des individus en situation d’emploi ou au chômage. Le taux de chômage mesure la part des chômeurs dans la population active.

L’enquête Emploi de 2018 était la première en date depuis 1994. Elle offre une photographie très instructive du marché du travail en Polynésie française et marque la reprise, sur une cadence annuelle, d’une observation statistique qui n’avait plus été réalisée depuis 25 ans. D’ici quelques années, cela devrait donner aux pouvoirs publics la capacité de mesurer l’évolution de l’emploi en Polynésie française.

"Dans les toutes dernières années, explique Jérémie Torterat, conseiller technique en charge de cette enquête à l'ISPF, les estimations avaient été faites à partir des données du recensement. C’est une source intéressante. Mais elle ne permet pas d’aller dans le détail (…). Il faut une enquête spécifique pour compter les situations d’emploi le plus proprement possible. Cela nous permet d’avoir une définition de l’emploi et du chômage telles qu’utilisées dans les comparaisons internationales et d’avoir des chiffres enfin comparables aux autres outremers français et à ceux de la France hexagonale.

Pour l’instant, au sens du BIT, dans l’archipel de La Société on observe que 51,2 % des 166 400 personnes en âge de travailler (15-64 ans) occupent un emploi. Les trois quarts (75 %) bénéficient du statut de salarié. Sur cet effectif de 85 200 personnes en emploi, une sur sept (14 % soit 12 600 personnes) occupe un emploi précaire avec une forte représentation (28 %) des jeunes de moins de 30 ans. Les 2/3 des emplois à temps partiel sont occupés pour un temps de travail inférieur à un mi-temps. Une situation de travail à temps partiel qui est déclarée comme « subie » par trois salariés sur quatre, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme.

22 % de la population aimerait avoir un emploi

Le taux de chômage est mesuré à 14,7 %. Il est de 11,7 % selon la même norme en Nouvelle-Calédonie. Ce taux est de 23 % à La Réunion, 26,2 % à Mayotte ou encore 22,7 % en Martinique, des collectivités où les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier d’une allocation chômage.

"Les dispositifs d’allocation, en France métropolitaine et dans les DOM, font un peu monter les chiffres du chômage, observe Jérémie Torterat. En Polynésie, au-delà du taux de chômage qui est effectivement plus faible que ce beaucoup imaginaient, il faut voir qu’il y a un halo assez important autour du chômage. Ce sont des gens que l’on ne compte pas comme des chômeurs, mais qui souhaiteraient avoir un emploi : chômeurs découragés, mères de famille dont la situation ne permet pas d’être disponibles très rapidement pour un emploi, etc."

Les personnes classées dans ce halo autour du chômage représentent 59 % de l’ensemble des personnes sans emploi, mais qui souhaiteraient en occuper un. Ce ratio est particulièrement élevé en Polynésie française. En France hexagonale, il s’établit à 37 %, il est compris entre 44 % et 47 % en Guadeloupe, Martinique, Nouvelle-Calédonie et à La Réunion. 

En comptant ce halo, 22 % des individus en âge de travailler n’ont pas d’emploi et souhaiteraient en occuper un. Cela représente un effectif de 36 100 personnes dans la population des 15-64 ans aux îles du Vent et aux îles Sous-le-vent.

Dans les grandes lignes, ces chiffres sont en cohérence avec les données issues du recensement de la population d’août 2017, à l’instar des personnes en âge de travailler et en emploi mesurée à 52 % dans le recensement, tandis que les personnes en âge de travailler n’ayant pas d’emploi mais souhaitant en avoir était de 21 % dans le recensement de 2017.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 3 Avril 2019 à 17:39 | Lu 1093 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 26 Septembre 2020 - 18:43 ​20 cas positifs au Covid-19 à Nuutania

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus