Tahiti Infos

L’ACCD’OM tient son conseil d’administration à la Délégation de la Polynésie française


L’ACCD’OM tient son conseil d’administration  à la Délégation de la Polynésie française
L’Association des communes et collectivités d’Outre-mer (ACCD’OM) présidée depuis janvier 2013 par Débora Kimitete, première adjointe au maire de Nuku Hiva, a tenu son conseil d’administration mercredi, à la Délégation de la Polynésie française.
A l’ordre du jour notamment : le budget et les perspectives pour 2013, ainsi que l’organisation du prochain congrès.

« L’objectif commun des tous nos membres est le développement de chaque collectivité ultramarine. Nous devons être solidaires et c’est le cas » a indiqué à l’issue de la réunion Débora Kimitete, première élue polynésienne à présider l’ACCD’OM depuis sa création en 1991.
« Sur les problématiques de l’eau et des déchets par exemple, les communes de Polynésie française ont du retard par rapport à celles des départements d’Outre-mer, mais elles n’ont pas accès aux fonds européens. L’une de nos priorités sera donc de les rendre éligibles à ces dispositifs. C’est important lorsqu’on sait que le Code générale des collectivités territoriales impose à toutes les communes polynésiennes d’offrir de l’eau potable en 2015 » a-t-elle souligné.

Renforcer la communication auprès des communes

Durant sa mandature de deux ans, l’adjointe au maire de Nuku Hiva souhaite par ailleurs renforcer la communication auprès des communes ultramarines.
« L’ACCD’OM manque de visibilité. Nous devons corriger cela. Plus nous serons nombreux et plus nous serons écoutés par les institutions nationales et européennes » a-t-elle insisté.
En Polynésie française, où moins d’un quart des communes sont adhérentes, Georges Puchon, adjoint au maire de Pirae et membre du bureau de l’ACCD’OM, a déjà entamé un travail d’information.
« Toutes les communes des Marquises, la Codim, certaines communes de Tahiti et des Iles sous le Vent sont membres, mais il faudrait que les Australes, les Tuamotu nous rejoignent » a souligné Débora Kimitete.

Un cadre permanent de réflexion, de proposition et d’action

L’ACCD’OM regroupe aujourd’hui 90 communes sur les 214 que compte l’outre mer. Son objectif est de constituer un cadre permanent de réflexion, de proposition et d’action sur les questions de développement économique, social, culturel et de protection de l’environnement spécifique aux communes, groupements de communes et toutes collectivités d’Outre-mer. L’association mène aussi des actions de formation au bénéfice de ses adhérents.
Le prochain congrès de l’ACCD’OM, initialement prévu en Polynésie française, aura lieu en novembre 2013 à Paris, pour des raisons budgétaires.


Rédigé par communiqué de Délégation de la Polynésie Française à Paris le Mercredi 10 Avril 2013 à 06:48 | Lu 687 fois