Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Kenya: une responsable d'ONG protégeant les éléphants arrêtée en possession d'ivoire



Kenya: une responsable d'ONG protégeant les éléphants arrêtée en possession d'ivoire
NAIROBI, 13 mai 2013 (AFP) - Une responsable d'un Fonds de protection des éléphants au Kenya a été inculpée lundi par un tribunal kényan pour possession illégale de 19 kg d'ivoire, d'une valeur estimée selon la Cour à 22.300 dollars, a constaté un journaliste de l'AFP.

Susan Soila, 50 ans, directrice-adjointe de la division d'aide aux communautés locales du Fonds Amboseli pour les Eléphants (ATE), et son fils, Robert Ntawasa, également employé de l'ONG, ont été inculpés de possession de trophée sans certificat, commerce de trophée sans licence et non-déclaration de possession de trophée.

Les deux Kényans, arrêtés dimanche à Emali, localité située à environ 150 km au sud-est de Nairobi, en possession de 19 kg de défense d'éléphants dans un véhicule du Fonds, ont plaidé non coupable des trois infractions.

Leur avocat, Philip Murgor, a affirmé à la Cour que ses clients avaient été victimes d'un "coup monté" de la part de membres du Service kényan de la Faune sauvage (KWS), l'agence nationale chargée de la protection de la vie sauvage.

"Les prévenus ont été en première ligne, non seulement des efforts de protection de l'environnement, mais également de la défense des droits de leur communauté. Cela semble avoir agacé le KWS", a affirmé l'avocat.

Susan Soila et son fils ont été remis en liberté contre une caution de 200.000 shillings kényans (environ 1.800 euros) chacun. Leur procès a été fixé au 17 juin.

Le Fonds Amboseli pour les Eléphants (Amboseli Trust for Elephants) est un Fonds à but non lucratif spécialisé dans la protection des éléphants, principalement ceux du célèbre Parc d'Amboseli dans le sud du Kenya, notamment via la recherche et l'éducation.

Le braconnage des éléphants et la contrebande d'ivoire sont en forte hausse ces dernières années en Afrique en général et au Kenya en particulier, où la population des pachydermes est estimée à environ 35.000.

Selon les chiffres officiels, 384 éléphants ont été tués par des braconniers en 2012, contre 289 en 2011. Au moins 75 ont été tués depuis début 2013.

Rédigé par () le Lundi 13 Mai 2013 à 05:35 | Lu 486 fois






1.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 13/05/2013 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaulieu
No comment; l'Afrique est l'Afrique et c'est triste.

2.Posté par liberté le 13/05/2013 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tous des pourris . Je protège mais je me sert , il faudrait leur couper les mains ce ne sont que des criminels comme la majorité de ces soit disant protecteurs de la nature du moment que ça rapporte du pognon

3.Posté par alys le 13/05/2013 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo ! Non mais on rêve, comment voulez-vous que les animaux en voie de disparition aient la moindre de chance de survie ? Ceux qui sont censés les protéger sont les 1ers à les tuer. Ca a beau être l'Afrique il n'en reste pas moins qu'il y a quand même moyen de recruter des gens fiables. Enfin du moins j'aime à l'espérer...

4.Posté par Bruno FABRE le 13/05/2013 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Hola, il faut lire les articles. Un coup monté est très vraisemblable contre ceux qui se mettent en travers de la route des braconniers, ils sont abattus ou piégés comme cela. on te glisse une défense sous le siège.. et on appelle la police.
Ils ont plaidé " non coupable " c'est à la justice de faire son travail.

5.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 13/05/2013 14:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

beaulieu
Oui Bruno Mais le coup monté vient probablement du KWS, organisme gouvernemental, qui est chargé de la protection de l'environnement et de la faune au Kenya, c'est la que ça devient triste.

6.Posté par Roro LEBO le 13/05/2013 14:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Je crois aussi que c'est un "coup monté"...
Ils défendaient trop les éléphants et les "pourris" cherchent à les condamner.

7.Posté par Tehei le 13/05/2013 14:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais pourquoi le " Créateur " leur a fait des défenses en ivoire ?? Il aurait pu les faire en fer ,non ? Ou en plastique , aussi §

8.Posté par Bruno FABRE le 13/05/2013 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ok oui c'est vrai .

9.Posté par wakrap le 13/05/2013 16:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bah, c'est normal, l'interdiction de ce commerce est devenue une stupidité sans nom. Les éléphants prolifèrent et sont même abattus en raison de leur surnombre. http://www.grand-gibier.net/forum/viewtopic.php?t=7042&sid=3b0caa50bede28040c6992f7cfe7c6c4

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies