Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Journaux Hersant/Tapie : grève des journalistes des Nouvelles-Calédoniennes



Journaux Hersant/Tapie : grève des journalistes des Nouvelles-Calédoniennes
NOUMEA (France), 19 mars 2013 (AFP) - Les journalistes des Nouvelles Calédoniennes ont entamé mardi une grève pour exprimer leurs inquiétudes sur la vente du titre "à des hommes d'affaires locaux" par le Groupe Hersant Média et le Groupe Bernard Tapie, a constaté l'AFP.

"Le journal est promis à une revente imminente à des hommes d'affaires locaux connus pour être proches du pouvoir politique en Nouvelle-Calédonie", a indiqué dans un communiqué la Société des Journalistes (SDJ), qui rassemble 90% des journalistes du seul quotidien de l'archipel.

"Cette proximité avérée nous fait craindre une mise au pas du journal et sa transformation en outil de propagande politique et économique, à la veille d'échéances électorales majeures", a également indiqué la SDJ.

Co-détenu par la famille Hersant et Bernard Tapie, le groupe de médias englobe Les Nouvelles Calédoniennes, l'antenne locale de la radio NRJ, le gratuit Paru Vendu, les Imprimeries Réunies de Nouméa (IRN) et Pacifique Print (imprimerie).

Bien qu'aucune annonce officielle n'a encore été faite, il aurait été vendu à un consortium de poids lourds de l'économie calédonienne: le groupe Lavoix, ex-leader de la grande distribution, le groupe Jeandot, important concessionnaire automobile, la société minière Montagnat (nickel) et Jean-Marc Bruel, à la tête d'un cabinet d'ingénierie financière.

M.Bruel est sous le coup d'une mise en examen dans une affaire de défiscalisation, qui implique également l'actuel président du gouvernement.

"Politique et économie sont imbriquées ici, ce sont des gens liés au Rassemblement-UMP et à certains élus. On ne fait pas de procès d'intention, on veut seulement se protéger", a déclaré à l'AFP un membre de la rédaction.

La SDJ a remis à la direction un cahier de revendications demandant aux futurs acheteurs de signer un "accord cadre définissant la déontologie des journalistes", ainsi que "l'ouverture de la clause de cession".

A l'occasion de ce mouvement, les journalistes ont interpellé les autorités locales sur leur statut, rappelant qu'en Nouvelle-Calédonie la convention collective des journalistes ne s'applique pas. Ils relèvent de la convention du commerce.

cw/bd

Rédigé par () le Lundi 18 Mars 2013 à 15:02 | Lu 790 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués