Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



John Key à Paris : rencontres avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault



John Key à Paris : rencontres avec François Hollande et Jean-Marc Ayrault
PARIS, lundi 23 septembre 2013 (Flash d’Océanie) – John Key, Premier ministre néo-zélandais, poursuit en début de semaine une tournée européenne par la France, où il a rencontré, dans la journée de lundi, son homologue français Jean-Marc Ayrault ainsi que le Président François Hollande et son ministre de l’économie et des finances Pierre Moscovici.
« Il s’agit de la première visite de M. Key en France depuis que M. Hollande est devenu Président l’an dernier », précisait dès début septembre 2013 un communiqué de Wellington.
Au menu des discussions : une demande de soutien à la candidature de la Nouvelle-Zélande à un siège non-permanent de membre au Conseil de Sécurité de l’ONU pour la période 2015-2016.
Deux sièges sont à pourvoir, pour lesquels d’autres pays tels que l’Espagne, mais aussi la Turquie, sont candidats.
« L’Europe demeure un partenaire vital pour la prospérité et la sécurité à venir de la Nouvelle-Zélande. Cette visite est une occasion de parleur de sujets européens avec deux États membres clés de l’UE. Ces deux États sont aussi membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU. Leur point de vue sur les questions régionales et mondiales intéressent fortement la Nouvelle-Zélande », estimait début septembre 2013 le gouvernement néo-zélandais.

« dynamisme des relations bilatérales dans tous les domaines »

À l’issue de la rencontre entre MM. Key et Hollande, le Président français, dans un communiqué a « salué le caractère exceptionnel et le dynamisme des relations bilatérales dans tous les domaines politique, économique, universitaire et culturel ».
Les entretiens franco-néo-zélandais ont aussi porté sur « les principaux sujets de l’actualité internationale, à la veille de l’ouverture de l’Assemblée Générale des Nations Unies », selon l’Élysée.
Selon les mêmes sources, le Président français « a insisté sur la gravité de la situation en Syrie pour la paix et la sécurité internationale et la nécessité pour la communauté internationale d’y apporter une réponse ferme et déterminée ».
À New York, pour l’ouverture de l’Assemblée Générale de l’ONU et en compagnie de son ministre des affaires étrangères Murray McCully, M. Key entend aussi aborder et consulter d’autres dirigeants au sujet de la situation en Syrie.

Coopération régionale dans le Pacifique

Au plan commercial, Wellington cherche aussi à persuader le bloc européen de lever ses barrières aux produits néo-zélandais, en se rapprochant, via le lancement de négociations formelles, d’un concept d’accord de libre-échange.
Wellington rappelle aussi « l’engagement commun » avec ces deux pays dans la région Asie-Pacifique.
Sur ces deux sujets, évoqué lors des entretiens avec M. Hollande, ce dernier, à l’issue de la rencontre, a « souligné la volonté de la France d’intensifier le dialogue politique dans les organisations régionales et internationales ainsi que les échanges économiques en les étendant à de nouveaux secteurs. La France soutient l’établissement de relations plus étroites entre l’Union européenne et la Nouvelle-Zélande dans la perspective d’un accord de partenariat et de coopération en cours de négociation. Le président de la République a rappelé le rôle joué par la France dans le Pacifique et le soutien apporté au développement de la coopération entre les collectivités françaises et les États riverains. »

Dernier sujet évoqué : la commémoration du centenaire de la Première guerre mondiale, un sujet auquel la France se déclare « attachée », y compris du point de vue de « la mémoire du sacrifice des soldats néo-zélandais tombés sur notre sol. Nos deux pays travailleront ensemble à l’organisation de cette commémoration ».

Le 18 septembre 2013, Christopher Finlayson, ministre néo-zélandais des arts, de la culture et du patrimoine, annonçait les dates officielles des principales cérémonies de commémoration du centenaire de la participation de la Nouvelle-Zélande à la Première Guerre Mondiale, sur des théâtres de combats français, dans le cadre du corps expéditionnaires colonial ANZAC.
Ces cérémonies concernent plusieurs sites français, parmi lesquels ceux de la bataille de la Somme (Longueval, cérémonie prévue le 15 septembre 2016 sur site) et la libération de la ville du Quesnoy (cérémonie prévue sur place le 4 novembre 2018).

L’entretien avec Jean-Marc Ayrault est programmé pour lundi 23 septembre 2013 à 12h00 à l’Hôtel de Matignon, ont précisé les services du Premier ministre français.

Cette visite en France s’inscrit dans le cadre plus général d’un déplacement international qui l’a d’abord emmené au Royaume-Uni (ce week-end).
Juste avant l’étape française, M. Key a effectué, en fin de semaine dernière, un déplacement au Royaume-Uni, pour des entretiens avec son homologue David Cameron ou encore le chef de la diplomatie britannique William Hague et le chef de file de l’opposition Ed Milliband.
Il a aussi passé en famille un week-end à la résidence d’été de la Reine Elizabeth II d’Angleterre à Balmoral (Écosse), répondant ainsi à une invitation de la Reine.

Après la France, M. Key prendra la direction de l’Amérique du Nord, au siège de l’ONU, à New York, pour participer à l’Assemblée Générale, à partir de mercredi 26 septembre 2013.


pad


Rédigé par () le Lundi 23 Septembre 2013 à 06:03 | Lu 371 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus