Tahiti Infos

Jiu jitsu brésilien – Pan Américan Championships : Dany Gérard se retrouve face à son idole Andre Galvao

Dany Gérard est aux sports de combat ce que Michel Bourez est aux sports de glisse : Un athlète de haut niveau aux qualités sportives et humaines exceptionnelles, portant au plus haut les couleurs de la Polynésie dans le monde. Il vient de participer à une des plus grosses compétitions internationales de l’année, les Pan Américan Championships organisés par l’IBJJIF, la fédération de jiu jitsu brésilien la plus importante.


Dany Gérard a réalisé un de ses rêves, partager un podium avec son idole Andre Galvao
Dany Gérard a réalisé un de ses rêves, partager un podium avec son idole Andre Galvao
CALIFORNIE, le 22 mars 2016. Dany Gérard démarre relativement tard le jiu jitsu, il a aujourd’hui 29 ans. Grâce à un entrainement digne d’un champion olympique, il gravit les échelons qui le mènent au plus haut niveau mondial. Il obtient des médailles d’or en open et dans sa catégorie des ultras lourds en ceinture blanche, bleue, violette puis marron dans les compétitions internationales les plus réputées, au Japon, au Brésil ou aux Etats Unis.
 
En juin dernier, il franchit un cap fatidique en obtenant sa ceinture noire. A partir de là, il peut tomber contre des combattants qui ont leur ceinture noire depuis 10 ans, contrairement aux combattants avec ceinture de couleur. Il obtient un premier très bon résultat avec un doublé en or à l’Asian Open IBJJF au Japon puis il enchaine avec un autre doublé en or lors de l’open d’Australie qui lui offre sa qualification pour les championnats du monde à Abu Dhabi du 19 au 23 avril prochains.
 
Cette fois-ci, en Californie, il obtient un troisième bon résultat avec une médaille de bronze dans sa catégorie lors des Pan Américan Championships. Pour pouvoir participer à ces compétitions internationales, Dany s’est affilié à Atos Jiu jItsu, un club très important. C’est la règle dans la discipline, il a dû décliner le combat au profit de son idole André Galvao issu du même club qui obtient ainsi la médaille d’or.

Dany Gérard était mené aux points
Dany Gérard était mené aux points
Dany Gérard, ceinture noire de Jiu Jitsu et ambassadeur ATN :
 
Comment as-tu abordé cette compétition ?
 
« C’était la première des trois compétitions les plus importantes de l’année, les Pan Américan, Abu Dhabi et les Worlds en juin, j’y suis allé un peu à la découverte. Je savais que j’allais affronter les meilleurs mondiaux pour la première fois. Au fond de moi j’espérais malgré tout faire un podium. »
 
Quelques mots sur les combats ?
 
« J’ai dû faire 5-6 combats. En Open j’ai perdu contre Leandro, ce gars c’est le top, j’étais vraiment content de pouvoir l’affronter. C’est comme si en tennis tu tombais contre Nadal. Tu rentres sur le tapis et tout le monde est avec lui, son staff…et moi je suis de l’autre côté tout seul. J’ai quand même apprécié ce moment unique. »
 
Et dans ta catégorie ?
 
« En 8e je sors Pedro Moura, le champion d’Europe dans ma catégorie, en gagnant des points à la dernière seconde. C’était un peu une revanche car il m’avait battu au Brésil alors que nous étions ceinture marron tous les deux. C’est un bon gars, super athlétique. Il a dominé pratiquement tout le combat mais à la fin il a fait une toute petite erreur qui a causé sa défaite. »
 
« En quart de finale, j’ai affronté un gros nom du jiu jitsu, Abraham Marte Messina. Tout le monde pensait que c’est lui qui allait aller en finale. Notre avantage à nous, qui venons d’obtenir notre ceinture noire, c’est que nos adversaires ne connaissent pas notre jeu. On est un peu la surprise du tournoi à chaque fois. Il a été surpris et j’ai réussi à aller dans son dos et à passer un étranglement. »
 

Andre Galvao, un combattant exceptionnel
Andre Galvao, un combattant exceptionnel
Et en demi-finale ?
 
« Je suis tombé du même côté de tableau qu’Andre Galvao, le big boss d’Atos Jiu Jitsu le club où je suis affilié donc forcément il n’y a pas eu de combat. On me dit ‘pourquoi n’as-tu pas combattu avec Galvao ?’ Galvao c’est un phénomène, je n’avais aucun espoir. Les gens ne se rendent pas compte de son niveau. Il m’a demandé si je voulais aller en finale et on s’est mis d’accord. J’ai dit non, c’est toi qui va en finale. Et d’une, cela ne se fait pas et de deux je savais très bien qui de nous deux était le meilleur. C’est donc lui qui est allé en finale. »
 
Tu as donc refusé de combattre, on en revient à cette humilité indispensable ?
 
« On ne combat jamais avec quelqu’un de sa propre équipe. On décide d’un gagnant et on ne combat pas. Mon objectif est d’avoir un podium sur les trois grosses compétitions de l’année. Je n’ai commencé qu’en 2011. Je l’ai regardé combattre alors que j’étais ceinture bleue. Aujourd’hui pouvoir être là, avec lui, c’était inimaginable. »
 
« Cela toujours été mon idole. Etre à côté de lui sur un podium a été une grande satisfaction. Il y aura peut être un jour où je serais premier mais pour l’instant je n’y pense pas. J’apprécie et je profite du moment présent, de ce podium à côté de mon idole. »
 
Un remerciement ?
 
« Un grand merci à Air Tahiti Nui pour qui je suis ambassadeur, à Edt, Vittel, Megafit, Stc Nutrition, Aito Sport, Breakpoint, merci à mes élèves et à mes copains de la Tahitian Top Team, merci également à Tahiti Infos. Je dédie ce podium à ma femme et à ma fille ainsi qu’à mon île, Tahiti. »

Rédigé par SB le Mardi 22 Mars 2016 à 14:43 | Lu 5658 fois