Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jean-Christophe Bouissou : "Les accusations de clientélisme ne tiennent pas"



PAPEETE, le 11 avril 2018. Le vice-président a présenté au conseil des ministres l’exécution provisoire du budget général pour l’exercice 2017 du Pays. Les recettes fiscales ont augmenté de près de 11 milliards de Fcfp en 2017. Le, porte-parole du gouvernement s'est félicité de ce bilan lors de la conférence de presse qui suit le conseil des ministres et a répondu aux attaques d'Yves Conroy.


Lors de la présentation du conseil des ministres, vous avez mis en avant que "chiffres montrent que le gouvernement est resté droit dans ses bottes" et qu'il a "poursuivi ses efforts". Pouvez-vous préciser votre analyse de ces chiffres ?
"Le gouvernement a tenu ses objectifs d'économie et de réduction des dépenses publiques. Sur le fonctionnement, les charges de personnel représentent un petit plus que 30 milliards. Les autres charges de fonctionnement ont été réduites drastiquement. Il n'y a pas eu de distribution outre-mesure de subventions. On s'en est tenu à la situation budgétaire prévisionnelle. A côté de cela, on a dépensé beaucoup plus sur les investissements.
Nous avons également fait plus 10 milliards de Fcpf de plus-values de recettes par rapport aux prévisions de 2017. Cette plus-value de recettes n'a pas été utilisée sous formes de subvention pour grossir des intentions de soutiens. Nous avons consacré cet argent au budget d’investissement. Cela démontre que les accusations de clientélisme ne tiennent pas.

A deux semaines du premier tour de scrutin des élections territoriales une procédure de citation directe a été engagée par Yves Conroy. Il accuse Edouard Fritch d'avoir financé "illégalement" la campagne électorale du Tapura Huiraatira sur les deniers de la Présidence de la Polynésie française, sous couvert d’un déplacement gouvernemental aux Gambier puis à Tureia en février.
On a été à Katiu, Makemo, Hao et Rikitea. Nous y avons tenu des réunions avec les conseils municipaux. Nous avons été voir des opérations qui étaient en cours. Il n'y a pas eu d'invitation du parti Tapura Huiraatira pour ces réunions. Nous sommes en mesure en tant que gouvernement de faire ces déplacements et de savoir quelles sont les limites. Si vous regardez les photos, vous verrez que je ne suis pas en rouge. C'était un déplacement du gouvernement.

Lire aussi Financement de campagne : une "boule puante" pour le Tapura ?


Que pensez-vous du fait que Gaston Flosse qui est inéligible réponde aux questions des médias dans le cadre de la campagne des territoriales ?
Nous ne dirons pas aux médias ce qu'ils ont à faire. Je répondrai là en tant que politique. Je suis étonné de voir le fait qu'il y ait quelqu'un qui mène une campagne électorale, qui n'aura pas les manettes du Pays. Il semble être celui qui communique car c'est le père fondateur du parti politique en question. Il décide de remplacer celui qui est normalement tête de liste dans les débats certainement car il estime que Geffry Salmon n'est pas à la hauteur de débattre. Il a trouvé une potiche à mettre en avant.



Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 11 Avril 2018 à 16:37 | Lu 1916 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Avril 2018 - 15:44 Vote par procuration, mode d’emploi

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti