Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Jason et Maiti : "C'est le soutien de tous les Polynésiens qui nous a permis de marcher"



Jason et Maiti ont parcouru 115 kilomètres pour alerter sur le réchauffement climatique. crédit : Facebook Nana sac plastique.
Jason et Maiti ont parcouru 115 kilomètres pour alerter sur le réchauffement climatique. crédit : Facebook Nana sac plastique.
Papeete, le 4 mars 2019 - Partis jeudi 28 février à 5h30 du matin de la cathédrale, Jason Man Sang et Maiti Tepa ont réussi à boucler leur tour de l'île de Tahiti samedi 2 mars 11h30. Au total, les deux jeunes hommes ont marché 115 kilomètres pour sensibiliser les Polynésiens au réchauffement climatique. S'ils avouent en avoir beaucoup bavé physiquement, ils ont tenu moralement grâce au soutien et à la solidarité des Polynésiens rencontrés tout au long de leur périple.

Revenus depuis quelques jours, Jason et Maiti ont bien récupéré après avoir "avalé" 115 kilomètres de bitume. Ampoules plein les pieds, crampes, fatigue, coups de soleil… le tour de l'île de Tahiti en marchant de Jason et Maiti, n'a pas été de tout repos. Les deux garçons, âgés de 22 ans, s'étaient lancés dans le défi de parcourir, coûte que coûte, le tour de Tahiti d'est en ouest, pour faire prendre conscience à leurs contemporains, les conséquences du réchauffement de la planète.
Partis à l'aurore jeudi du PK 0 à Papeete, Jason et Maiti sont arrivés le soir après 17 heures de marche et 53 kilomètres dans les jambes, vers 22h30 au PK 0 à Taravo. "Assez rapidement, on a eu des ampoules, puis on a eu très mal aux cuisses, aux mollets. On découvrait des nouvelles douleurs, ça tirait de partout… Il faisait très chaud, c'était vraiment très dur", avouent les deux gaillards aux physiques sportifs.

LA FIBRE ECOLO ET HUMAINE DANS LA PEAU

Après une nuit récupératrice, Jason et Maiti reprennent motivés les routes de Tahiti, par la côte ouest cette fois-ci, pour retourner à Papeete. "On avait prévu de faire le tour en deux jours avec une moyenne de marche un peu rapide de 5 kms/h, mais on a été moins vite que prévu. On a finalement décidé de faire un stop le deuxième jour au bout du 100e kilomètre au niveau de la Punaru'u au PK 14. Nous y sommes arrivés très tard dans la soirée, on a marché dans le noir, il n'y avait pas de trottoirs, il pouvait y avoir des chiens errants. On a dormi un peu puis on est repartis ensuite le samedi à 7 heures pour arriver à 11h30 à la cathédrale de Papeete", détaille Jason, satisfait d'avoir réussi ce beau challenge qu'il s'était fixé avec son copain Maiti.
Car s'ils en ont bavé physiquement, les deux garçons sont heureux d'avoir relevé ce difficile défi. "C'était très très dur, mais il fallait le faire, de la même façon qu'il faut agir pour la planète, il faut y aller, même si on n'est pas bien préparés. On n'a pas le choix, il faut le faire", insistent les deux garçons, la fibre écolo et humaine dans la peau.

UNE POPULATION SOLIDAIRE ET GÉNÉREUSE

Heureux d'être arrivés après avoir marché en tout plus de 40 heures.crédit : Facebook Nana sac plastique.
Heureux d'être arrivés après avoir marché en tout plus de 40 heures.crédit : Facebook Nana sac plastique.
Tout au long du périple, Jason et Maiti ont été impressionnés par la générosité des Polynésiens rencontrés sur les routes. Partis avec un peu d'argent, les deux marcheurs se sont vus offrir sans arrêt des fruits, de l'eau, de la nourriture… "On a carburé aux fruits locaux. Les gens nous donnaient plein de choses, on ne pouvait pas tout prendre. On nous a même proposé de venir prendre l'apéro, mais on a dû hélas refuser", sourient-ils.
Jason et Maiti ont pu compter sur la solidarité et l'empathie des gens. "Certaines personnes nous ont même proposé de nous porter, pas mal de gens ont marché avec nous pour quelques kilomètres. On a terminé la course avec une petite dizaine de personnes. C'est le soutien de tous les Polynésiens qui nous a permis de continuer à marcher. Cette solidarité nous a énormément aidés, on n'aurait pas réussi à le faire sans eux. On a fait le tour de l'île tous 'ensemble'", avouent-ils reconnaissants à toutes ces personnes qui les ont encouragés.

UN MANIFESTE REMIS AUX POLITIQUES

Arrivés à la Punaru'u très tard dans la soirée après 17 heures de marche.crédit : Facebook Nana sac plastique.
Arrivés à la Punaru'u très tard dans la soirée après 17 heures de marche.crédit : Facebook Nana sac plastique.
Et surtout, les deux marcheurs sont heureux, car ils ont réussi à atteindre des personnes "qui n'ont pas ou peu été sensibilisés à la cause environnementale". Car si Jason et Maiti ont réussi à mettre sur le devant de la scène le réchauffement de la planète le temps de leur marche, c'est pour mobiliser davantage de personnes à la marche pour le climat, prévue le 16 mars à Papeete et dans le reste de la France.
Les défenseurs du climat souhaitent mobiliser le plus de citoyens possible, de tous âges pour participer à cette grande marche qui devrait partir de la place Tarahoi afin d'alerter les populations, mais également les politiques sur l'urgence climatique. "Nous allons remettre un manifeste aux politiques, afin qu'ils agissent. C'est maintenant qu'il faut agir. Nous sommes tous responsables. Les politiques aussi doivent prendre des décisions fortes. La planète, c'est l'affaire de tous !"

Rédigé par Pauline Stasi le Lundi 4 Mars 2019 à 15:43 | Lu 2287 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués